Echos d'ici et d'ailleursLettre aux compatriotes de la diasporaToute l'actualité

Dieu en premier: trésor spirituel des nations et non du monde

Views: 1

Le monde est l’organisation de l’humanité selon les principes de Satan, un système bâti sur l’orgueil, l’égoïsme…(Ep 2.1-3). De façon plus générale, tout ce qui transgresse la loi et la volonté de Dieu vient du monde (2 Ti 3.2-5; Rm 1.28-31).

Beaucoup de choses sont bonnes ou mauvaises suivant l’usage qu’on en fait. Le monde est tout d’abord une façon de penser et de vivre. Une bonne activité peut être pratiquée selon l’esprit du monde; elle devient alors mauvaise. ( Luc 18.9-14)

Matthieu 6 V 19 à 23 : (Semeur) dit: ” 19 Ne vous amassez pas des richesses sur la terre où elles sont à la merci de la rouille, des mites qui rongent, ou des cambrioleurs qui percent les murs pour voler.

20 Amassez-vous plutôt des trésors dans le ciel, où il n’y a ni rouille, ni mites qui rongent, ni cambrioleurs qui percent les murs pour voler. 21 Car là où est ton trésor, là sera aussi ton cœur.”

Cet enseignement des plus révolutionnaires du Seigneur souligne ici que notre sécurité future ne doit pas être dans des richesses terrestres et veut nous aider à reconsidérer nos richesses, nos biens matériels, notre argent qui ne sont pas foncièrement mauvais, mais veiller à la relation que nous entretenons avec ces richesses accumulées parfois détriment des trésors célestes.

Il n’est pas interdit de posséder des biens et des richesses mais ils ne doivent en aucun cas être les dieux qui nous rassurent et ne pas devenir nos maîtres.

Par contre si Dieu est notre Maître, nos biens et nos richesses deviendront des serviteurs et vont nous aider à accomplir les buts auxquels le Seigneur a songé, et utiliser nos ressources selon la volonté du Seigneur. En cela. nous sommes des gestionnaires des richesses qu’il veut bien nous donner.

Toutes les richesses que nous possédons appartiennent au Seigneur et nous devons les utiliser pour accomplir les buts divins. Alors la terre serait un véritable paradis si les nations et les individus prenaient en compte l’exhortation de Jésus à faire de Dieu le but premier de notre vie. Lorsque les gens se focalisent sur l’égoïsme politique et économique afin d’accumuler, au niveau national ou personnel, du pouvoir et des richesses aux dépens des autres, la loi divine du bonheur et de la prospérité s’en trouve enfreinte, engendrant désordres et pauvreté dans les familles, les pays et le monde dans son ensemble. Si les dirigeants des différentes nations, au lieu de favoriser les guerres d’agression et l’égoïsme patriotique, orientaient l’esprit de leurs concitoyens vers l’acquisition de la paix intérieure, de l’amour de Dieu et de son prochain, et de la félicité dans la méditation, la prospérité matérielle, la santé et l’harmonie internationale se verraient automatiquement ajoutées au trésor spirituel des nations.

Jésus affirmait que la sagesse suprême consistant à placer « Dieu en premier » était la meilleure recette pour atteindre non seulement le bonheur individuel mais aussi le bien-être au niveau national et international.

Augustin MAKENG

 

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez