SérieToute l'actualité

L’intimité spirituelle avec Dieu

Views: 9

L’intimité spirituelle avec Dieu

 

Depuis Pentecôte dernier ou l’Esprit du Seigneur nous a intéressé à rester unis sous la seule tête qui est Christ et nous désengager par rapport à tout projet babylonien qui uni les humain par une même langue/ langage avec les mêmes mots, il nous semble plus urgent que jamais de nous rapprocher plus de DIEU qui remplit de son Esprit.

Après avoir conclus Babylone aujourd’hui où nous devons avoir le même langage des Ecritures par une interprétation révélée de Dieu par Sa Voix au travers du Message du temps de la fin, il est judicieux pour nous en toute sincérité de vivre une vie d’intimité avec Dieu en parfaite communion avec son Esprit.

L’intimité avec Dieu

Dans la vie ordinaire, l’intimité concerne l’être secret d’une personne, la partie très profonde, son être intérieur. Être intime avec quelqu’un c’est être lié, étroitement uni dans une relation d’âme à âme, une communion. Deux amis sont ensemble, à l’écart des autres, pour parler, échanger, ou simplement marcher en silence l’un près de l’autre. L’intimité c’est le temps des confidences, de la communion profonde, de la communion de deux âmes qui s’aiment et aiment être ensemble. C’est un temps mis à part, un lieu à l’écart.

Abraham a été appelé “l’ami de Dieu”.

En lisant les récits de sa relation avec Dieu, nous nous rendons compte combien ils étaient proches. Abraham savait comment rester près de Dieu. Il passait du temps à méditer. Sous les chênes de Mamré, sortant à l’écart.

Le mot hébreu utilisé dans le passage d’Ésaïe concernant Abraham : “Abraham que j’ai aimé!” Esaïe 41:8, a pour signification ” affection ” et ” intimité “.

En grec, le mot “ami” utilisé par Jacques “il fut appelé ami de Dieu”, signifie : “cher “, ” associé intime “. Les deux sous-entendent une intimité profonde et partagée : Jacques.2:23. L’apôtre Jean, “l’apôtre que Jésus aimait”, était intime avec Jésus et il recevait ses confidences. Les prophètes sont particulièrement concernés par l’intimité avec Dieu, car ils doivent recevoir de lui la parole qu’ils transmettent. Nous découvrons cela dans la Bible, lorsque l’Éternel leur adresse sa Parole. Il leur révèle des choses secrètes.

Les qualités d’un prophète de Dieu sont la disponibilité, la sensibilité et l’intégrité. Mais c’est surtout sa relation intime avec Dieu : il se tient auprès de Lui, tendant attentivement l’oreille pour recevoir ses confidences.

Jésus est le meilleur modèle d’intimité avec Dieu.

“Quand Jésus eut renvoyé la foule, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart; et, comme le soir était venu, il était là seul.” Matthieu 14:23.

“Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il pria.” Marc 1:35

Jésus recherchait les moments d’intimité avec son Père, seul avec Lui et c’est dans ces moments que le Père lui montrait ce qu’il devait faire et lui disait ce qu’il devait dire. L’intimité avec Dieu nous rend sensibles à ses sentiments, ses désirs, sa volonté, à son cœur.

L’intimité avec Dieu est spirituelle. C’est le temps de la prière, parfois silencieuse, les paroles adressées au Père ou simplement les soupirs de l’âme.

C’est aussi le temps de la méditation, concernant les paroles de Dieu que nous avons entendues ou lues.
C’est encore le temps du silence dans sa présence, afin de le laisser nous envelopper et nous remplir de lui-même. En ton sein, le Seigneur, ton Dieu, est un héros sauveur ; il fera de toi sa plus grande joie ; il gardera le silence dans son amour ; il poussera des cris d’allégresse à ton sujet. Sophonie 3:17

Nous l’avons compris, l’intimité avec Dieu demande d’y consacrer du temps et de l’isolement.  Et cela, personne ne peut le faire à notre place.

Notre problème c’est que nous sommes toujours trop occupés, trop pressés. Nous avons toujours trop à faire et nous nous rendons compte que ce que nous faisons, ce sont nos propres œuvres.

Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur, nommée Marie, qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, occupée à divers soins domestiques, survint et dit:

“Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma sœur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de m’aider. Le Seigneur lui répondit: Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.” Luc 10.38/42.

Si nous voulons entendre Dieu, connaitre sa pensée, être son confident, il nous faut de temps en temps rester avec lui dans le QUIET TIME AVEC DIEU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 11 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez