Méditons ensembleToute l'actualité

MEDITONS ENSEMBLE Une citation du Prophète WILLIAM MARRION BRANHAM

Views: 33

LA FOI, PRECHE LE 13/08/1961

21 Maintenant, monsieur, si vous avez ici avec vous le bébé pour qui on doit prier, croyez, vous-même. Je suis ici pour mettre ma foi avec la vôtre, et ensemble, nous allons croire que Dieu guérira ce bébé.

22 Vous voyez, nous avons en nous le pouvoir de faire ça.

Vous avez en vous le pouvoir de le faire. Chaque Chrétien a le pouvoir de le faire. Mais maintenant, si nous pouvons seulement arriver à… Ce pouvoir est contrôlé par une loi.

23 Comme je l’ai souvent dit : c’est comme la gravitation, qui contrôle l’eau, parce que c’est une loi. La gravitation contrôle l’eau.

24 Le soleil est contrôlé par la—par la…ou, la terre, la rotation de la terre. Vous ne pouvez pas faire faire quelque chose au soleil, là, dire : “Je crois que j’ai envie de dormir un peu plus longtemps. Retiens-toi une heure.” Il ne le fera pas, voyez-vous, parce qu’il y a une loi.

Si vous agissez selon cette loi, eh bien, alors, tout ira bien. Si vous vous couchez à l’heure, vous pourrez vous réveiller à l’heure. Et si vous…

25 Par exemple, nous avons le lac Supérieur, le lac Ontario, le lac Huron, et tous les Grands Lacs, là-haut. Nous avons des dizaines de milliers de milliers d’acres de terre, au Nevada, en Californie, en Arizona et au Nouveau-Mexique, qui sont en train de griller, à cause du manque de cette eau, des terres où on pourrait cultiver n’importe quoi.

Vous pourriez nourrir le monde entier là-bas, si seulement vous aviez là-bas cette eau qui se LA FOI 5 trouve là-haut. Et ces lacs n’en seraient pas affectés, parce qu’ils sont alimentés par des sources. Dès que leur niveau baisse, il remonte aussitôt, parce que la gravitation le maintient là.

Eh bien, alors, si vous pouvez agir selon la loi de la gravitation, vous pourrez prendre tous les Grands Lacs, et arroser toutes les contrées là-bas, et nourrir le monde entier, plus personne n’aurait faim. Mais vous ne pouvez pas rester assis là et dire : “Ouais.

Je le vois. C’est sûr.” Il faut que vous alliez le faire.

26 Eh bien, c’est pareil pour la loi de Dieu. La loi de Dieu, c’est la foi. Et nous avons la foi ici, ce matin, pour guérir toute maladie, pour tout faire. Mais c’est contrôlé par une loi, et cette loi, c’est la foi. La loi de Dieu, c’est la foi.

Jésus a dit : “Tout ce que vous demandez en priant, si vous pouvez croire que vous l’avez reçu, cela vous sera accordé.” Voilà. Alors, c’est la foi qui contrôle ça, et la foi nous est donnée selon le besoin que nous en avons.

Or, nous devons… Dieu donne à certains d’entre nous une certaine portion de foi, à d’autres une autre portion de foi. Ce n’est pas une grande puissance surnaturelle que vous avez. Parce que, quand vous devenez Chrétien, vous—vous avez déjà la puissance, mais vous manquez de foi pour faire agir cette puissance.

27 Alors, maintenant, ce matin, quand vous viendrez pour qu’on prie pour vous, souvenez-vous, la Bible a dit ceci. Ceci est vrai. Jacques 5.14 : “S’il y a parmi vous des malades, qu’ils appellent les anciens de l’église.

Que les anciens les oignent d’huile, et qu’ils prient pour eux. La prière de la foi sauvera le malade, et Dieu le relèvera.” C’est une promesse : si vous y croyez. Donc, voyez-vous, la guérison est donnée sur une base individuelle.

28 Elle l’était aussi aux jours de Jésus de Nazareth. Il ne pouvait pas guérir les gens, en allant contre leur—contre leur propre foi. Il disait : “Je le peux, si vous croyez. Si vous croyez que Je suis capable de faire cela, Je peux le faire.” Si vous pouvez le croire!

29 Ainsi, certaines personnes projettent la—projettent la puissance de guérison sur quelqu’un d’autre, des évangélistes. Ce n’est pas ça. La puissance de guérison est en vous. Elle est en vous. Ils mettent simplement la charrue avant les bœufs.

L’évangéliste n’a pas le pouvoir de guérir.

30 C’est le Saint-Esprit qui a le pouvoir de guérir, et vous avez le Saint-Esprit. C’est le petit arbre que vous êtes, et toutes les choses dont vous avez besoin sont en vous.

Ainsi donc, vous commencez simplement à boire de la promesse de Dieu, à dire : “C’est la vérité. Dieu a dit qu’Il me guérirait. ‘Par Ses meurtrissures je suis guéri.’” Voilà.

Vous savez ce que vous faites? Vous commencez à faire sortir de vous la guérison, c’est tout. Voyez? Et alors quoi? Les autres peuvent voir ce que vous avez.

31 Or, qu’est-ce que c’est? “La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.”

32 Je pourrais planter ce petit arbre quelque part. Je ne vois pas les pommes, mais elles sont en lui. Ce petit arbre sait qu’elles sont en lui. Alors, il commence simplement à boire, à pousser, à pousser, parce qu’il savait : “C’est en moi. Je vais les faire sortir au bout d’un moment.

Donnez-moi un peu de temps. Gardez-moi encore un peu de temps.” Il continue simplement à boire. “Oui, je sais que les pommes sont en moi. Je vais les faire sortir au bout d’un moment.” Et, tout à coup, les voilà qui arrivent.

Voilà les pommes qui arrivent, parce qu’il croyait qu’elles étaient en lui. 33 Et si vous croyez que la puissance du Saint-Esprit est en vous, pour vous guérir, alors voilà, continuez simplement à pousser. Voyez? Vous avez la foi.

Vous ne pouvez pas voir les résultats tout de suite. Vous ne les voyez pas. 34 Maintenant, voyez-vous, Jacques a justifié Abraham par ses œuvres. Paul a justifié Abraham par sa foi. Que dirons-nous donc, entre les deux?

 

Abraham parlait de ce que… Je veux dire, Paul parlait de ce que Dieu avait vu en Abraham. Et Jacques parlait de ce que les gens avaient vu en Abraham. Voyez? Bon. Voyez?

 

35 Donc, Dieu le savait, avant que le bébé vienne, qu’Abraham avait la foi. Et Abraham l’a prouvé à Dieu, en agissant comme s’il, comme si le bébé allait venir, alors qu’il était stérile. Il n’avait pas d’enfants. Le sein de sa femme était mort, et lui, il était stérile.

 

Mais pourtant, il savait que “quelque part, à l’intérieur, se trouvait ce bébé”. Vous voyez, il a continué à boire la promesse, il s’appuyait contre le grand El-Shaddaï de Dieu, la Mamelle. Il s’appuyait là, il buvait, en sachant que Dieu le lui donnerait; il savait que c’était une promesse, et qu’Il devait le faire.

 

36 Et nous sommes les enfants d’Abraham. Alors, appuyonsnous sur Sa promesse, et accrochons-nous‑y, en sachant que Dieu le fera. Il l’a dit. Vous le croyez maintenant? [L’assemblée dit :

 

“Amen.” — N.D.É.] 37 Alors, que les malades se mettent en ligne, ici, sur un côté ou l’autre, ceux qui veulent qu’on prie pour eux.

 

Et nous allons faire venir l’ancien, ici, et nous allons les oindre d’huile. Je vais prier pour eux. Et nous allons croire que Dieu rétablira chacun d’eux. “Si tu peux croire.” 38 Teddy, où es-tu? Viens par ici, du côté droit. C’est bien. Et je voudrais que tu joues Crois seulement.

 

39 Pendant qu’ils s’approchent, courbons donc la tête, le reste de l’auditoire, et soyons en prière pour ces gens qui s’approchent.

 

40 Notre Père Céleste, nous T’amenons ce matin, au Nom de Jésus-Christ, cette pauvre humanité, malade, souffrante, qui est dans cet état désastreux, terrible. Je crois en Toi, Seigneur. Je— je sais que Tes Paroles sont vraies.

 

Elles sont si vraies! Elles ne peuvent pas faillir, parce qu’Elles sont la Parole Éternelle de Dieu, qui dure à toujours. Elles sont toutes-puissantes, comme Dieu l’est, parce qu’Elles sont une partie de Lui. “Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

 

Et la Parole s’est faite chair, et Elle a habité parmi nous.” Maintenant, nous croyons ça, Seigneur, de tout notre cœur, de toute notre âme, avec tout ce qu’il y a en nous. Nous le croyons.

 

41 Et j’ai essayé, d’une façon simple, enfantine, de le présenter aux gens, pour qu’ils puissent comprendre et savoir que la Puissance de Dieu se trouve en eux. S’ils peuvent seulement avoir leur foi et suivre les ordres de Dieu.

 

42 C’est comme ça qu’ils ont été sauvés. Ils sont venus, ils se sont repentis de leurs péchés, et ils se sont fait baptiser au Nom de Jésus-Christ, selon la Bible, Actes 2. Et puis, Pierre avait dit, là : “Vous recevrez le don du Saint-Esprit.” Et Il est bien venu, parfaitement, parce qu’Il est la Parole de Dieu manifestée.

 

43 Eh bien, maintenant, Père, nous savons que la même chose est vraie, quand nous oignons les malades, et que nous prions pour eux. “La prière de la foi sauvera les malades.

 

Dieu les relèvera.” Ô Dieu, qu’ils repartent de cet autel, chacun d’eux, ici ce matin, tellement heureux et dans la joie, de savoir que Dieu les a guéris. “Va, et sois guéri.” Car nous Te les confions maintenant, au Nom de Jésus-Christ.

 

44 Puisse chacun d’eux être guéri, et saisir la vision, ce qu’elle signifie. “Comme Abraham, qui appelait les choses qui n’étaient point, comme si elles étaient.” Peu importe quels sont les résultats, ça, ça n’a rien à voir avec la foi.

 

Les résultats, ce n’est rien. La foi est déjà fixée solidement. “Et la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.” Ô Dieu, puisse cela descendre profondément dans leur cœur, car ils ont besoin de Toi.

 

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 13 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez