Nos paroles ont un pouvoir Veillons sur ce qui sort de nos bouches

Visits: 0

“Que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler…”

Jacques 1.19

“Attention à ce que tu dis !”

Nos paroles révèlent ce qui est au fond de notre cœur.

Vous est-il déjà arrivé de lancer cet avertissement à quelquun ? Ou de lentendre vous-même ?

Nous sommes pour la plupart daccord pour estimer que nous devrions davantage réfléchir avant de parler.

Pourquoi ? Parce que nos paroles ont un pouvoir. La Bible dit que la mort et la vie sont au pouvoir de la langue (Proverbes 18.21).

Nos paroles révèlent ce qui est au fond de notre cœur. Elles montrent le véritable caractère et le niveau de maturité spirituelle d’une personne. Si nous prêtez attention à ce que nous disons nous découvrirons certaines vérités nous concernant.

L’épître de Jacques a beaucoup à dire sur les paroles qui sortent de notre bouche. Nous lisons dans Jacques 3.2 que celui qui est capable de maîtriser sa langue et de ne jamais commettre d’écart de langage est capable de contrôler toute sa vie. Cela veut dire que ce que nous disons détermine notre direction dans la vie – nos paroles sont soit en accord, soit en contradiction avec la Parole de Dieu et son plan.

Dans les versets 4 à 10, Jacques développe son argumentation. Il compare la langue au mors dans la bouche d’un cheval. Ce petit bout de métal dirige l’animal tout entier. De même, le gouvernail d’un navire, qui est un gros bâtiment, détermine sa course. Le mors et le gouvernail sont tous deux petits comparés au cheval et au navire qu’ils contrôlent.

Il en va de même pour notre langue. Et de ce fait, c’est elle qui représente notre principal problème dans la vie – et non les finances, les autres, le travail ou encore le monde.

Ce que veut montrer Jacques dans ces versets, c’est que notre langue détermine le cours de notre vie. Toute petite qu’elle soit, elle peut causer d’énormes dégâts. Satan s’en sert souvent pour faire beaucoup de mal. Et aucun homme n’est capable de la dompter ; c’est pourquoi nous avons besoin de l’aide de Dieu.

De quoi se convaincre que le Saint-Esprit essaie de nous aider et de nous diriger. C’est ce qui explique ce sentiment désagréable que nous éprouvons au moment de dire quelque chose que nous ne devrions pas. Lorsqu’il nous arrive de déraper dans nos paroles, on le sent immédiatement.

Le Saint-Esprit ne fera pas le bon choix à notre place, mais le moment venu, il nous rappellera ce qui est juste. Encourageons-nous à invoquer certains passages de l’Écriture sur nous-même. Voici quelques-unes des prières de David :

– Psaumes 19.14 : “Reçois favorablement les paroles de ma bouche et la méditation de mon cœur en ta présence, ô Éternel, mon rocher et mon rédempteur“.

– Psaumes 141.3 : Éternel, veille sur ma bouche, garde la porte de mes lèvres”.

– Psaumes 39.2 : […] Je garderai mes voies de peur de pécher par ma langue ; je garderai un frein à ma bouche [].

Une action pour aujourd’hui, c’est de surveiller notre langue ! Elle a plus d’importance que nous ne le pensons. Demandons à Dieu de nous rendre responsable des paroles qui sortent de notre bouche. Lui seul a le pouvoir de dompter votre langue !

Augustin MAKENG

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 8 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez