LETTRE AUX COMPATRIOTES DE LA DIASPORA: LE BON PROJET DE DIEU, DE TRONER DANS LE CŒUR DE L’HOMME

Chers compatriotes de la diaspora à travers le monde habité et toujours connectés à CHRIST, SHALOM!
Pentecôte 2019 a été pour nous d’intenses moments de communion et de bénédiction de la part de notre Dieu. Aujourd’hui, nous sommes dans un nouveau départ.

Aux pas de course, nous avions en quelques jeudis démystifié et dénoncé le diable dans le cadre de l’étude sur la d’entomologie chrétienne. A pentecôte DIEU par la descente de son Esprit a ouvert un couloir et établi son contact direct avec le coeur de l’homme selon Ézéchiel 36:26. Nous savons déjà ce qu’est le Saint-Esprit, pourquoi il a été donné et comment Le recevoir.

Beaucoup de chrétiens ont une marche chaotique avec le Seigneur. Leur vie ressemble à un interminable yoyo  [ (parce qu’ils  jamais été vaccinés de la véritable dose du Ciel…)], un jour ils parviennent à se sanctifier et le lendemain ils chutent lamentablement dans le péché. Un jour ils sont en parfaite symbiose avec le Seigneur et le lendemain esclaves de Satan]. Et ce scénario se répète pour eux depuis de longues années. Épuisés et découragés, certains finissent par abandonner la foi en se disant qu’ils ne pourront jamais arriver au standard de perfection exigé par les Écritures ou alors ils accusent Dieu de leur demander l’impossible. Et pourtant, lorsqu’on lit la Bible, de très nombreux passages attestent que, même si c’est difficile, c’est possible de résister aux assauts de l’ennemi et de vivre la sanctification.

La Bible nous dit que Dieu nous a donné « tout ce qui contribue à la vie et à la piété » (2 Pierre 1:3). Cela signifie que Dieu ne nous a pas laissés démunis face aux diverses difficultés que nous pouvons rencontrer au cours de notre marche avec Lui. En effet, Il sait que nous vivons dans un monde entièrement plongé dans les ténèbres, il sait que nous sommes comme un petit troupeau de brebis au milieu d’une meute de loups (Jean 5:19 ; Luc 10:3). Le Seigneur, pour avoir vécu 33 ans au milieu des hommes, a parfaitement conscience des combats auxquels nous devons faire face et de l’harcèlement constant de l’ennemi qui rode comme un lion rugissant afin de nous séduire et pouvoir ainsi nous dévorer (1 Pierre 5:8).

« Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché » Hébreux 4:15.

La Parole de Dieu est très claire, « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes » (Ephésiens 6:12). Nous sommes l’enjeu d’une lutte qui a commencé à l’aube de l’humanité. Satan nous hait, il nous déteste de toutes ses tripes parce que nous avons été crées à l’image de Dieu et que nous sommes l’objet de son amour. Il s’efforce donc de nous détruire et de nous amener dans cet enfer qui a été créé pour lui et ses anges (Matthieu 25:41). Nous devons prendre conscience que Lucifer a entraîné dans sa chute un tiers des anges du ciel qui sont devenus des démons (Apocalypse 8:12). Leur nombre correspond à des myriades, ils sont infiniment plus nombreux que les quelques 6 milliards d’individus qui peuplent la planète. Cela signifie donc que Satan peut mobiliser sur votre seule personne des milliers voire des millions de démons pour vous faire chuter. Chrétiens, nous devons nous réveiller car la lutte devient d’autant plus rude que nous approchons de la fin de toutes choses (1 Pierre 4:7). Cessons d’être oisifs, naïfs, imprudents et légers car l’ennemi est déterminé et il n’est pas disposé à nous faire de cadeaux.

D’où l’impérieuse importance chers diasporiens d’être baptisé du Saint-Esprit qui vous scelle pour le Ciel et pour l’éternité dans votre âme et mieux, être toujours rempli de cette Puissance d’en Haut pour être heureux dans toute votre vie.

 

Bon jeudi et à jeudi prochain s’il plait à DIEU avec. Emmanuel car Dieu veut habiter dans son nouveau siège aujourd’hui pour continuer son œuvre. Et ce siège, c’est le cœur nouveau qu’il créé en vous.

Augustin MAKENG

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez