EditorialToute l'actualité

Cultivons l’habitude d’écouter la voix de Dieu

Views: 6

EDITOTIRIAL PCI INFO MAGAZINE DEUXIÈME SEMAINE DÉCEMBRE 2020
*
Titre: Cultivons l’habitude d’écouter la voix de Dieu*

Il est socialement reconnu et admis aujourd’hui dans la recherche sociale que c’est de la pensée que naissent les idées, des idées la parole, de la parole les actes, et des actes répétés l’habitude et l’on admet que l’habitude est une seconde nature autrement appelé nature acquise ou le caractère qui n’est pas un don, mais une victoire WMB. Et concernant la victoire, le Christ par l’Ange de l’Eternel dit Apocalypse 3:21-22 “Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises!”
La voix de Dieu, est intangible. Nous ne pouvons pas y toucher ni l’appréhender avec notre vue ou avec nos sentiments. Il n’existe qu’une seule façon d’appréhender une voix, et c’est par l’écoute. La plupart de nos associations religieuses nous font communiquer avec quelque chose de tangible. Quand nous parlons de religion, nous pensons à quelque chose dans l’espace et dans le temps, comme un bâtiment, une église, certains types de meubles, de bancs, de chaire, peut-être des vitraux, des orgues, des types de vêtements. Dans certaines églises, des habits spéciaux sont portés. Dans d’autres communautés, les gens s’habillent d’une façon un peu particulière. Cependant entendre la voix de Dieu n’a absolument rien à voir avec ces caractéristiques. Ce n’est pas restreint à un lieu particulier. Cela ne nécessite pas un certain type d’uniforme, d’habits, de meubles ou de bâtiment. C’est tout près. C’est, dans un sens, très délicat. C’est presque dangereux. Il n’y a rien à quoi s’accrocher. Toutes les anciennes références, toutes les béquilles, comme disait Luther, tout a disparu et il n’y a plus que vous dans cette relation personnelle intime avec le Seigneur; c’est une relation intangible.
Entendre donc la voix de Dieu, c’est toujours au présent Entendre la voix de Dieu n’est jamais dans le passé ni dans le futur; c’est toujours à présent. Ce n’est que maintenant que nous pouvons entendre une voix. A propos d’un livre, nous pouvons le prendre, le lire, le poser et dire que c’est là. Ou nous pouvons dire: “Je le lirai de nouveau demain.” Mais une voix ne concerne que le moment présent. Elle n’a pas de passé, elle n’a pas de futur; elle nous enferme dans le présent. Ce que j’ai remarquable, au sujet des gens religieux, c’est que la plupart de leurs pensées concernent presque toujours le passé ou le futur. Les chrétiens parlent de ce qui s’est produit à l’époque de Moïse, à celle de Jésus ou à celle de Pierre où Branham dans notre génération au jour de la chair C’est dans le passé. Ou alors ils parlent de ce qui arrivera quand nous serons au ciel, de la façon dont ce sera. C’est d’accord avec toutes ces pensées, mais il ne faut pas oublier que nous ne vivons ni dans le passé ni dans le futur. Nous vivons au présent. Certaines personnes religieuses ont beaucoup de mal à vivre parce que, pour elles, tout est soit dans le passé, soit dans le futur. Quand vous réalisez qu’il vous faut avoir une relation avec Dieu en écoutant sa voix, alors cela vous oblige à une relation présente, à vivre une expérience au présent. Il est intéressant de lire le passage où l’Eternel est apparu à Moïse dans le désert et l’a envoyé délivrer son peuple d’Egypte.
Aujourd’hui, c’est notre tour d’écouter la Voix de Dieu au travers de la bouche de Dieu, son humble serviteur par le Message du Temps de la Fin de William Marrion Branham et cela produira en nous les ormones de vie et on ne pourra plus jamais s’en passer comme le chante Fr Sylvain Akwala

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 6 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez