TémoignagesToute l'actualité

GEORGE G.LACY EXAMINE LA PHOTO DE LA COLONNE DE FEU

Views: 3

GEORGE G.LACY EXAMINE LA PHOTO DE LA COLONNE DE FEU

Le jour suivant quelqu’un montra à Bill un exemplaire de la photographie. La première réaction de Bill fut de la gratitude. Soir après soir il vit cette flamme de l’Esprit dans ses réunions, et il en parla à l’audience. Que de fois il l’avait décrite aux auditeurs. Dieu confirmait son témoignage par cette photographie. Fred Bosworth rappela à tous que ce n’était pas la première fois que la colonne de feu avait été photographiée dans les réunions de Bill. À chaque fois, les critiques avaient discrédité les photos. Pourquoi en serait-il différemment cette fois-ci? Gordon Lindsay fit le serment que cette fois-ci serait différente. Avec le consentement des Studios Douglas, il prit des dispositions pour que le négatif soit examiné par George J. Lacy, un enquêteur privé qui était souvent engagé par le FBI pour examiner des documents douteux. Lacy prit le négatif et pendant deux jours, le soumit à tous les tests scientifiques disponibles. En plus d’un examen approfondi du négatif, Lacy inspecta aussi l’appareil photo pour voir si de la lumière avait pu s’infiltrer dans le film. Il visita même le Sam Houston Coliseum pour vérifier si la réflexion d’un des projecteurs aurait pu causer l’anomalie. Lorsque M. Lacy fut prêt à donner son rapport final, il convoqua une conférence de presse. En plus des journalistes du Houston Chronicle, des journalistes de Look, de Colliers et du Time Magazine assistèrent aussi à la conférence. La pièce était presque bondée lorsque Bill et ses gérants arrivèrent. Bill s’assit à l’arrière. George Lacy s’assit à une table à l’autre extrémité de la pièce. M. Lacy se présenta et indiqua le but de la conférence, en se donnant des airs de chef de police dur à cuire. Puis il demanda : « Qui ici porte le nom de Révérend William Branham? » Bill se leva. « C’est moi, Monsieur. » « Révérend Branham, vous allez quitter ce monde comme n’importe lequel autre mortel, mais tant et aussi longtemps qu’il y aura une nation chrétienne, votre photo demeurera. À ce que je sache, c’est la première fois dans toute l’histoire de l’humanité qu’un être surnaturel soit photographié et validé scientifiquement. Pour ma part, j’étais plutôt critique en ce qui concernait votre ministère. J’avais lu à propos de vos réunions dans des revues et j’écoutais d’une oreille sceptique votre déclaration à propos d’un ange. Je m’étais dit que c’était de la psychologie. Mais, M. Branham, l’œil mécanique de cette caméra ne capte pas la psychologie. La lumière a frappé la lentille. Le négatif le prouve. M. Branham, pourriez-vous vous avancer? » Bill s’avança jusqu’à la table. George Lacy continua : « Il a souvent été dit par l’incroyant qu’il n’y a pas de preuve de l’existence d’un Dieu surnaturel. Ces jours sont maintenant révolus. Révérend Branham, voici le négatif. »

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez