ActualitéToute l'actualité

Le Culte du dimanche dernier au Love Divine Sanctuary (24/11/2019)

Views: 1

Culte du 24/11/2019

Intervenant: Pasteur BAHOYA Samuel
Références bibliques: Job 19:23-27; Job 38; Job 40

THEME: VOUS ETES UN CRÉATEUR EN MINIATURE

La Bible déclare dans Jérémie 10:23 “Je le sais, ô Éternel! La voie de l’homme n’est pas en son pouvoir; Ce n’est pas à l’homme, quand il marche, A diriger ses pas”. En effet, l’homme spirituel est conduit par le Seigneur, et nous pouvons, au vu de l’impact du sermon de ce jour, confirmer que cette Écriture s’est accomplie en ce dimanche. Ayant prévu de faire écouter la Bande “JE SAIS QUE MON REDEMPTEUR EST VIVANT”, bande amorcée à la grande veillée de Frère Body pendant plus de 1h, l’Homme de Dieu va plutôt prêcher ce qui lui a été mis à cœur par le Saint-Esprit. Son homélie s’est faite en deux articulations principales, notamment le retour sur la situation des deuils (I) et le sermon proprement dit (II).

I- RETOUR SUR LE DEUIL DE FR BODY

II-LE SERMON DU JOUR

Après exécution du cantique du Groupe GAEL “Jésus le Consolateur”, l’Homme de Dieu poursuivra son propos.
“Bien. Vous êtes un créateur en miniature,
c’est le petit thème que nous allons développer en lisant William Marrion Branham. J’avais préparé ça pour mon témoignage au deuil de BODY. Je vois des gens qui ne chantent pas, qui ont la main à la joue, ça dépend de toi. Comme frère Bakoa avait dit à Body: ‘fais autour de toi un champ magnétique, crée ta guérison’. Body a guéri mais il est mort. Tu deviens ce que tu penses, tu obtiens ce que tu penses. Dans la ‘Parole faite chair’, Fr Branham en parle, et moi je dis ceci “vous créez votre propre atmosphère environnante par vos pensées, actes et par votre manière d’être”. Fr Branham dit “eh bien, c’est étrange de voir les gens, le genre de personnes, ceux que nous croyons…nous devons nous mettre ceci à l’évidence, il y a des gens dont on aime la compagnie, et il y a des gens, des braves gens qui ont quelque chose en eux qui fait qu’on n’aime pas rester à côté d’eux…” On doit en parler, cela a trait à l’atmosphère que vous créez, vous êtes un créateur en miniature parce que vous êtes créés à l’image de Dieu, peu importe le péché, votre âme a été déchue, mais Dieu est votre créateur et dans votre état déchu, vous êtes une créature fauchée, dominée par le diable mais vous êtes néanmoins des fils et filles de Dieu, car il veut qu’aucun ne périsse, mais que tous parviennent à la repentance; il a tout fait en son pouvoir, ce que seul Dieu pouvait faire c’est-à-dire donner à la créature d’accepter cela et d’être ce qu’il veut que vous soyez, que vous reveniez à votre état normal. Vous êtes des créateurs en miniature. Ça dépend de toi frère, d’être un thermomètre ou un thermostat; le thermomètre indique la température, alors que le thermostat commande la température ambiante. Quelle température y’a-t-il dans ton foyer, dans ton porte-monnaie, dans ton corps? Tu es libre d’être le thermomètre ou le thermostat. Dieu dit que, même comme tu es dans cet état de manque, tu restes un créateur si tu acceptes de revenir à l’état normal.
Fr Branham dit ici dans les 7 âges de l’église, “ne crains point Jean, ne crains point petit troupeau, tout ce que je suis vous en êtes héritiers, ma toute puissance est en vous, en sorte que je suis au milieu de vous. Je ne suis pas venu apporter la crainte ou l’échec mais l’amour. Tout pouvoir m’a été donné, mais c’est à vous qu’il appartient de l’accomplir. Prononce la Parole et je l’accomplirai” Voilà ce que même la Bible dit, mais les croyants le croient-ils? Je vais vous lire quelque chose que beaucoup de gens lisent mais ne comprennent pas. Fr Branham dit, parlant de Dieu, au Parag 162: ‘Je suis la Parole, si vous voulez avoir la divinité parmi vous, alors accueillez la Parole, recevez-la, ne permettez jamais à qui que ce soit de s’interposer entre vous et cette Parole’, même pas ta femme, même pas tes amis, tes pensées. Ce que je vous donne ici est une révélation de moi-même, je suis la Parole, souvenez-en. Pendant que je viens chez toi, que tu avais prié, je ne sais pas ce que je vais mettre: la bande, un prédicateur? mais j’entends ma réponse aujourd’hui; et il a promis qu’il ne renverra pas à vide celui qui vient à Lui. Peut-être tu as un problème au Port avec ton conteneur, peut-être c’est le chômage, mais si tu peux accepter la Parole de Dieu, tu verras. D’ailleurs, il y a des gens qui viennent au culte, Dieu les bénit à la demi-heure de silence, peut-être par le chant de l’instrumentiste, d’autres pendant que le chantre chante, pendant la prédication et d’autres à la fin du culte. Vous connaissez le témoignage de Billy Branham; il avait attrapé ce qui arrive aux hommes très souvent: le cancer de la prostate. Il était comme mort quand il apprît cela par les médecins; il se souvînt de la promesse de son père, le Prophète Branham. Il rentra, mît une bande au hasard; pendant que la Bande jouait, (questions et réponses sur les 7 sceaux), il n’avait pas senti de déclic comme quand l’ange descendait et agitait l’eau à la piscine de Béthesda; il voulait arrêter la Bande, mais une voix lui dit, ‘continue’. La Bande finissait déjà et quelque chose lui dit ‘continue’, et puis il entendit depuis la Bande l’endroit où Fr Branham dit “comme tu as distribué les cartes, maintenant reçois ta guérison”. S’il n’avait pas été malade, il ne l’aurait pas expérimenté, Dieu est dans sa Parole, le prophète est dans sa parole tout comme chacun de nous on le mesure à ce qu’il dit. Il savait que comme le Prophète a parlé, c’est fini pour lui, la question est réglée. Il a un slogan, “Dieu l’a pensé, le Prophète l’a exprimé, je le crois, et ça règle la question.” C’est une voie pure, sans escale en chemin, même si les vents continuent à s’agiter, mon âme se tient calme, car le prophète a déjà parlé, et ce qu’il dit c’est ce que Dieu met dans ses pensées. Dieu met des pensées au fur et à mesure qu’il prêche. Les gens viennent à l’église, ils pensent à des choses, le Prédicateur va du coq à l’âne dans son sermon, ceux qui sont carrés vont dire que le Pasteur s’embrouille mais à la fin, quand il y a un témoignage, on se rend compte que l’homme spirituel est comme le vent, on ne sait d’où il vient ni où il va. Si tu n’as pas la bonne connexion, tu vas te décourager.
Au Paragraphe 38 du sermon ‘l’amour…’ Fr Branham dit:, “vous qui êtes ici ce soir, Dieu compte sur vous pour projeter son amour sur les pêcheurs,… vous êtes un créateur en miniature…” C’est comme nous autres Pasteurs, si j’ai des chrétiens devant moi, il y en a dont je peux être mécontent; avant de te recevoir, je change, je mets l’amour divin entre toi et moi au point où ce n’est plus charnellement que je vais te parler même si j’ai le droit de te gronder, car si ce n’est pas ainsi, je peux être fléché ou tu vas toi-même sentir que ce que je te dis est charnel. C’est pourquoi même vous qui priez pour les malades, quand tu n’as pas projeté de l’amour sur eux, rien ne peut arriver…souvent quand quelqu’un demande la prière, c’est à ce moment-là que sa matrice spirituelle est ouverte, qu’il a la foi; si tu le renvoies, ça change, il n’aura plus la même foi; parfois je dis: ‘toi, prie d’abord pour toi même’, et ensuite je prie pour toi. Vous ne pouvez donc pas parler à votre femme ou votre mari sans mettre l’amour entre vous. Quand tu mets l’amour entre vous deux, ton reproche va changer de vocabulaire, tu vas faire le reproche de telle manière que la personne comprendra que ce n’est pas elle que tu reproches, mais l’acte posé.
Nous créons l’atmosphère par notre manière de penser, de vivre. On m’a raconté qu’au Congo, des frères aimaient se rendre visite; il y’a une soeur veuve, quand elle voulait que les frères viennent chez elle, elle faisait à manger, priait Dieu. Après, les frères et soeurs venaient, chantaient, ne sachant pas pourquoi ils sont là, lisaient la Bible, priaient; quand ils voulaient rentrer, elle sortait alors les marmites de nourriture et ils se régalaient. Vous pouvez aussi créer cette atmosphère. La profondeur appelle la profondeur; si tu aimes le kongossa (calomnie) tu vas attirer ces esprits; si tu aimes les brochures, tu vas attirer l’esprit des brochures; c’est le miel qui attire l’abeille, pas l’eau chaude. C’est pourquoi j’ai dit l’autre jour que nous rencontrons ce que nous …, les oiseaux de même plumage se ressemblent.
Dans Son message “reveillez Jésus”, Fr Branham dit: nous verrons notre atmosphère auprès de nous, chacun de nous.” Comme tu transpires, comme ton esprit émet aussi des vibrations, tu n’y peux rien, ça vibre, tu attires les gens. Il y a des gens que quand tu restes avec eux tu apprends toujours quelque chose, d’autres c’est l’humour, d’autres la générosité, et aussi d’autres avec qui tu meurs de faim… vous créez une atmosphère; si tu es radin, beaucoup de gens ne viendront pas chez toi, tu le comprends. Quand on vient chez toi, on sent la bonne odeur du Mbongoh, tu ne fais que causer (avec celui qui t’a visité), tu pries, tu chantes, tu lui demandes où il va, au lieu d’apporter à manger…. “C’est vous qui créez cette atmosphère, dit Fr Branham; n’auriez-vous pas aimé être en présence de Jésus un instant?”. Des foules le suivaient, certains pour la nourriture, d’autres pour la délivrance et d’autres pour les paroles du genre ‘jamais homme n’a parlé comme Lui’. Quelle atmosphère crées-tu? Tu peux même avoir gâté ton image, mais tu peux prendre le taureau par les cornes, prendre ton bâton de pèlerin, arranger, arranger et apporter les fruits de la repentance, et les gens vont t’observer et Dieu qui va à la rencontre de celui qui recherche la justice, viendra à toi. Dieu peut aussi vous venir en aide, vous êtes des créatures en miniature; quelle atmosphère veux-tu créer frère et soeur? Il y a des gens que, quand tu arrives chez lui…Il a les noms des gens dans la bouche, parfois il parle mal des gens qui t’ont fait du bien à toi, tu es mal à l’aise, tu veux même changer de sujet, mais ils continuent, tu n’as pas le courage de lui dire que tu ne viens plus chez lui à cause de cette atmosphère négative là. Il y a des gens comme ça, des critiqueurs…
Continuons notre lecture:
“N’auriez-vous pas aimé être en compagnie de Jésus pour un instant?… Ça aurait dû être un faisceau d’amour, de respect,…”. Créons autour de nous une bonne atmosphère. Ton caractère c’est ce que tu es, il crée une atmosphère.
J’ai voulu faire une expérience ici, à savoir que chacun dise ce qu’il pense de moi dans l’anonymat, qu’on donne ces avis à une secrétaire afin qu’elle fasse la liste; si ça arrive, tu vas faire un mois sans manger, mais ça c’est le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand, pas flatteur. La Bible dit: “telle voie paraît juste à l’homme mais plus tard…”. Il y’a des choses que nous les hommes, nous nous permettons de faire, mais devant le Dieu trois fois saint, qui juge les esprits célestes, les anges, il n’en est pas ainsi; s’il n’a pas miséricorde sur toi, tu vas mourir; cette nuit j’ai prié, je méditais, Dieu a répondu; Dieu a prévu un endroit où tu ne peux pas entrer, un propitiatoire où il peut être propice pour toi; partout ailleurs en Lui c’est le tonnerre, le feu dévorant, la foudre, c’est toujours le même Dieu, car il ne peut pas créer une chose qu’il n’est pas Lui-même, mais il a un endroit où son coeur n’est que miséricorde.
Donc frère, ton caractère crée une atmosphère autour de toi et Fr Branham dit dans l’Âge de Smyrne que le caractère n’est pas un don, mais une victoire. Ça veut dire que si tu veux avoir un caractère différent de celui que tu as, si tu veux changer ton sale caractère, tu dois commencer à le travailler; ce n’est pas un don, tu dois combattre, prier, ça ne vient pas par une baguette magique. La Bible dit que la folie est attachée à l’enfant mais la verge l’en eloigne. C’est ce que les mamans font, elles corrigent leurs enfants; pareil quand le bébé naît, on essaie de masser sa tête, elles le font avec amour, car c’est l’amour le plus proche de l’amour divin. L’autre jour je suis allé voir mon petit fils qui voulait marcher à quatre pattes sur son ventre… on ne l’a pas découragé, on l’a laissé faire. C’est la parole que tu prononces sur l’enfant qui a un effet créateur sur lui; donc frère, si tu es toujours violent au point où quand la colère te prend tu gifles ta femme, met les mains dans les poches, ou sors, et reviens après…vous devez vous connaître et vous corriger. Qui aimerait que Dieu l’aide?
Dans son Sermon ‘Votre vie est-elle digne de l’Evangile, le Prophète dit: “le Saint-Esprit n’est pas une fosse d’aisance…(La fosse d’aisance c’est le wc). Ne participez pas aux disputes, ne prenez pas plaisir à participer aux disputes…le coeur occupé par le Saint-Esprit est rempli de sainteté et de pureté, il ne fait pas de mal, il croit toutes choses, il supporte, il est patient; ne vous disputez pas; la colère engendre la colère, bien vite vous attristez le Saint-Esprit et l’éloignez de vous, alors il prend son envol; l’amour engendre l’amour, dit Fr Branham. Je préfère semer l’amour pour récolter l’amour, et je commence dès maintenant; alors, soyez remplis d’amour. Jésus a dit ‘à ceci tous sauront que vous êtes mes disciples, quand vous avez de l’amour les uns des autres’. Chaque fois que je parle de ça, les gens viennent me dire ‘tu veux que je l’aime avec ce qu’il a fait là?’. Je n’ai pas dit que j’ignore ce qu’il a fait, Dieu même le sait. L’amour n’est pas sentimental ou phileo; je l’ai avec ma femme, envers mes enfants, ma famille; il y’a aussi l’amour érotique; on peut l’avoir envers ses camarades de classe, ses collègues de bureau. Puis vient l’amour phileo; par exemple, si on touche ta femme, tu vas réagir d’une certaine manière; ensuite il y a un amour au-dessus de l’amour phileo, c’est l’amour Agapao… Paul dit: “suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité? Il le dit dans Galates. Il y commence par le blâme. Vous m’avez reçu comme un ange de Jehovah, dit Paul, je suis venu avec une infirmité, vous auriez pu arracher vos yeux pour me les donner, mais il y a des gens qui vous détournent de la vérité. Vous avez commencé par l’Esprit et vous voulez finir par la chair? car vous êtes victimes de la politique des gens. Ensuite, il condamne les œuvres de la chair et rehausse les oeuvres de l’Esprit, et il dit que chacun parle avec vérité à son frère, mais dans l’amour divin. Je peux te dire la vérité mais sans amour, tu verras que je te critique, mais quand je te le dis avec amour, tu sais que c’est avec amour: l’amour produit l’amour. Mettez une cuisse de porc-épic dans le mbongo (sauce noire chez les bassas-NDE), couvrez ça avec du papier, prenez autre chose et emballez dans un papier cadeau, donnez-moi, je ferai mon choix grâce à l’odeur. Tu peux emballer tes paroles avec l’hypocrisie, je sentirai que tu ne m’aimes pas, tout comme tu peux les emballer avec amour et je discerne que tu m’aimes. La Bible dit “mieux vaut la réprimande des justes que le chant des insensés”. Si tu me parles avec amour, je réagirai comme David devant Nathan, mais si tu le fais avec mépris, on va te couper la tête comme Jean face à Hérode.
Faites attention avec les Oints de Dieu; si tu ne leur dis pas la vérité, Ezechiel t’attrape: “fils de l’homme, va dire au pécheur…”,; ça peut être le Roi, n’importe qui, mais comme tu as l’amour Agapao, l’amour Agapao ne regarde pas sa position ou son rang… S’il se perd, Dieu dit “je te demanderai son âme”. Même chez les blancs, il y a ce qu’on appelle “non-assistance des personnes en danger”. Un frère vit mal, tu ne dis rien sous prétexte que tu t’occupes de tes affaires, non, va vers ton frère. L’amour divin n’est pas un sentiment mais un commandement.
Quand tu t’entends avec ton frère, tu ne parles plus du problème à un autre, sinon tu vas sentir le Saint-Esprit s’attrister au-dedans de toi, si tu l’as. Quand tu as fini avec ton frère, quand vous vous êtes réconciliés, et tu t’arrêtes là, Dieu Lui-même jette cela dans la mer de l’oubli. Fr Branham dit que Dieu ne montre pas les péchés pardonnés, même pas à son Prophète; s’il montre, ça veut dire que tu n’as pa confessé ou qu’il ne t’a pas pardonné. Mais heureux sois-tu s’il te montre ton péché pour que tu arranges.
Un jour il y a eu une vision qui montrait deux hosties dans mon ventre. Je n’étais pas catholique, mais j’étais allé voler la sainte scène chez les catholiques, c’était en 1965 alors que j’étais un gamin. J’en avais mangé deux fois, je n’étais ni baptisé ni confirmé, et je n’avais jamais confessé cela; le Seigneur a montré ça en vision. Quand tu dis à quelqu’un: “tu as telle chose”, il rejette. Mon frère, c’est pour ton âme, pour que tu sois nickel. Au contraire moi votre Pasteur, si on peut me montrer mes péchés, montres-moi, autant mieux arranger ça ici…. c’est ma vie telle qu’elle paraît aux yeux du Seigneur qui importe. Donc l’amour divin n’est pas l’amour charnel. Regarde un infirmier qui doit soigner une plaie; tu crois qu’il va faire ça doucement? Il va racler la plaie jusqu’à arriver à la chair rouge, c’est en ce moment qu’il va verser les remèdes, et plus tard tu retrouves ta santé. Regardez pour les maladies gynécologiques, c’est humiliant de se dénuder, mais tu vas refuser et mourir? Les choses physiques sont l’image des choses spirituelles. Tu n’es ni le premier ni le dernier; c’est la même chose dans la vie spirituelle; quand la Parole sort, examine ta vie, mais comme tu veux rester comme tu es là, tu commences à combattre cela. Dieu dit: “voici, je viens avec ma récompense pour rendre à chacun selon ses œuvres” et Jean a dit: “la cognée est mise à la racine des arbres, tout arbre qui ne produit pas de fruits sera coupé et jeté”.
“Savez-vous que vous êtes-vous même un petit créateur? Tu peux décider de créer ton environnement et y vivre. Ce n’est pas seulement l’environnement de fraternité, tu vis dans un taudis, tu crées ton environnement; tu as une vision, un projet, tu en fais ta pensée dominante, tu obtiens l’intelligence pour faire ces choses et les mettre à leur place. C’est comme quand tu veux te marier, tu ne vois pas les femmes parce que ce n’est pas encore le moment, mais le jour où tu penses à te marier, le jour où tu penses à une voiture, la pensée d’avoir une voiture vient en toi et tu commences à voir toutes les opportunités. Si vous voulez l’amour, semez l’amour.
Fr Branham dit: “Vous avez plus de gens en compagnie desquels vous aimez rester…vous aimez être en leur compagnie, ils créent cette atmosphère, par la vie qu’ils mènent, leur façon de parler, et puis il y en a qui aiment faire le mal, critiquer quelqu’un, parler de tel, tout ce qu’ils vont faire c’est de raconter les plaisanteries grossières ou quelque chose comme ça…”. Il ya des gens ainsi, dira le Pasteur, qui parlent seulement des femmes, des garçons; ça pollue ton atmosphère de sainteté. Tu as prié chez toi, tu as écouté la Bande, mais quand tu viens dans leur présence, c’est comme si on a versé le coca-cola dans l’eau pure, l’eau ne sera plus pure…d’autres font des associations de malfaiteurs, même dans les églises et ils font même des recrutements dans les clans. Quand tu y entres, tu sens que tu n’es pas à l’aise, tu sens que tu gènes les gens, tu t’en vas et eux ils sont contents que tu partes. Mais tu peux aussi arriver dans un milieu comme ça où des gens sont entrain de prophétiser, tu viens là-bas avec un esprit abattu ou de meurtrier comme Saül, l’esprit là te contamine et tu commences à prophétiser, car la joie est contagieuse, les esprits sont contagieux. Celui qui fréquente les sages devient sage, celui qui fréquente les insensés devient insensé. “Les chose qui occupent vos pensées, les choses que vous faites, vos actions, les choses dont vous parlez créent une atmosphère”. (L’homme de Dieu fera répéter cette déclaration à l’Assemblée-NDE). Love Divine Sanctuary, Prédicateurs, vous les pères et mères de famille, vous les parents et collègues de service, quelle atmosphère vous engagez-vous à créer? Tu trouves deux frères qui se disputent et tu apportes une bonne atmosphère; vous avez reçu le ministère de la réconciliation, bénissez car c’est à cela que vous avez été appelé; j’aimerais être un créateur de paix, de joie, pas charnel: un jeune homme dont les gens vont rechercher la compagnie, c’est ce que Job était avant que le malheur lui arrive. Des paroles de sagesse sortaient de sa bouche; la Bible est comme un manuel pour nous conduire, et Paul dit: que vos paroles soient accompagnées de grâce, assaisonnées de sel; posez des actes de bonté envers ceux qui vous haïssent et Frère Branham dit qu’avec cet amour, tu ne peux faire de mal à personne et personne ne peut te faire du mal. Elevons la voix tous ensemble et prions. Que le Love Divine Sanctuary ne soit pas un nom blasphématoire mais une vie de par la qualité de ses membres”.

Dieu vous bénisse!

Dim Dibamba Samuel

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 14 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez