Biographie du ProphèteToute l'actualité

BIOGRAPHIE DE WILLIAM MARRION BRANHAM Livre 2: Le Jeune homme et son désespoir (1933-1946) Chapitre 14: Son futur tabernacle lui est montré (1933)

Views: 4

Billy étendit les deux mains. Dans l’une tomba une grosse pomme jaune, mûre et ferme ; et dans l’autre tomba une grosse prune jaune, mûre et ferme. La voix dit : « Mange les fruits, ils sont bons. » Billy prit une bouchée d’un fruit, puis de l’autre. Ils étaient tous les deux sucrés, juteux et délicieux. La voix répéta : « La moisson est grande et les ouvriers sont peu nombreux.

Alors, Billy remarqua que le grand arbre au bout des rangées, qui était toujours en forme de croix, portait à la fois des prunes et des pommes sur ses branches. Billy descendit l’allée en courant et se jeta au pied de l’arbre, criant : « Seigneur, que puis-je faire?

 

Le vent secoua les arbres tellement fort qu’une pluie de pommes et de prunes se mit à tomber sur Billy. La voix dit par trois fois : « Lorsque tu sortiras de cette vision, lis 2 Timothée 4. » Puis Billy se retrouva de nouveau dans sa chambre à coucher.

Le soleil était plus haut dans le ciel, montrant qu’un certain temps s’était écoulé pendant la vision. Bill saisit sa Bible et l’ouvrit à 2 Timothée. Il lut le quatrième chapitre lentement, réfléchissant à chaque mot, essayant de faire le lien avec la vision.

Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère.

Billy arracha cette page de sa Bible et l’emmena avec lui à la cérémonie de dédicace à l’angle de la rue Penn et de la 8e rue. Comme c’était un jour de travail, il ne put y avoir là qu’une cinquantaine de personnes de sa congrégation, principalement des femmes et des enfants. Alors que le major Ulrey, des Volontaires de l’Amérique, dirigeait sa fanfare en une marche joyeuse, Bill plaça la pierre angulaire fermement dans le ciment mouillé. C’était un geste symbolique. Comme le Nouveau Testament proclamait Jésus-Christ en tant que Pierre Angulaire de son Église universelle, Bill plaça la pierre angulaire sur la fondation de son propre bâtiment comme déclaration que son église serait consacrée aux principes de la Pierre Angulaire, Jésus-Christ.

Puis, les gens mirent des pièces de monnaie, des souvenirs et des requêtes de prières écrites dans une boîte de conserve qu’ils placèrent dans le creux de la pierre angulaire. Bill y mit la page qu’il avait arrachée de sa Bible le matin même, la page qui contenait les mots : « Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère.

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez