L’ACCÈS AU TROISIÈME PULL

EDITO SPÉCIAL PCI MAG

TITRE: L’ACCÈS AU TROISIÈME PULL

Il s’agit en réalité de la représentation du caractère de Christ. En Jésus, Dieu a humbement et avec grande patience représenté le Dieu Tout Puissant à 100% tout en demeurant homme à 100 %. Ce lien appelé hypostatique n’est transférable qu’à l’homme créé à l’image de Dieu et à sa ressemblance même si c’est qu’en très infine proportion.

C’est pour cela que l’homme en parfaite harmonie d’obéissance à la parfaite volonté de Dieu devrait créer à nouveau et prophétiser de nouveau. Une telle réalisation, un tel exploit est donc inimitable par l’adversaire de DIEU. Raison pour laquelle, le troisième Pull est le propre des élus, au bénefice de l’Epouse de Christ. Dieu se révèlant par ses caractéristiques, l’on va voir à nouveau la divinité marcher sur TERRE avant L’ENLÈVEMENT ainsi dit le Message de William Marrion Branham envoyé par Dieu selon Malachie 4.5 à 6 oeuvrant en septième ange sonnant de la trompette pour le dévoilement du mystère de Dieu en APOCALYPSE 10 7.

Dans le jargon de la pêche à la ligne, Pull renvoie à une technique de pêche qui consiste à attirer le poisson qui vit dans l’eau, à l’attraper et à le sortir de l’eau. Dans le domaine spirituel, Le prophète de l’Age de Laodicée l’a manifesté à perfection au premier degré, au second en l’enseignant aux pêcheurs d’hommes. Ce qui a créé une foule d’imitateurs. Quand au troisième degré (Troisième PULL) dont il a posé les bases testé et pratiqué en petit, il lui a été dit de le garder dans le silence complet qui parle pourtant pour nous et avec nous aujourd’hui.

Ainsi, Il existe dans le monde Temps de Fin de la DISPENSATION des GENTILS, un christianisme contrefait aussi bien qu’un christianisme authentique. L’esprit véritable d’un homme apparaît dans sa manière de traiter ses semblables. Nous pouvons nous demander: représente-t-il le caractère du Christ en esprit et en action? Ou manifeste-t-il simplement les traits de caractère naturels et égoïstes qui appartiennent aux gens de ce monde? La profession de foi ne vaut rien pour Dieu. Avant qu’il ne soit trop tard pour redresser les torts, que chacun se demande: “Qui suis-je?” Il dépend de nous de savoir si nous formerons un caractère qui nous qualifiera à faire partie de la famille royale de Dieu en haut.

Le Capitaine de notre salut a mis de côté toute réputation, et a pris sur lui la forme d’un serviteur, afin que l’humanité soit alliée à la divinité. L’homme doit représenter le Christ. Il sera patient envers son prochain, plein de pardon et d’un amour semblable à celui du Christ. Celui qui est vraiment converti manifestera du respect envers ses frères; il agira selon l’ordre du Christ. Jésus a déclaré: “Je vous donne un commandement nouveau: aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.” Jean 13:34, 35. Là où l’amour du Christ abonde dans l’âme, cet amour trouvera une expression qui sera comprise par le monde.

Tous ceux qui prononcent le nom du Christ ne sont pas un avec lui. Ceux qui ne possèdent pas l’Esprit et la grâce du Christ ne lui appartiennent pas, quelle que soit leur profession de foi. Par leurs fruits vous les reconnaîtrez. Les us et coutumes du monde ne mettent pas en pratique les principes de la loi de Dieu, et par conséquent ne respirent pas de son Esprit et n’expriment pas son caractère. La ressemblance au Christ se révélera seulement chez ceux qui portent l’image divine. Seuls ceux qui sont modelés par l’opération du Saint-Esprit sont comptés comme accomplissant la parole de Dieu, et exprimant la pensée et la volonté de Dieu.

C’est pour cela que dans le PRINCIPAL DU PRINCIPAL DE NOTRE CHOSE PRINCIPALE PRINCIPALE, avec PAUL premier Messager de l’Àge des Nations comme avec WILLIAM MARRION BRANHAM il importe avec patience d’avoir le CARACTERE DE CHRIST. Paul le dit dans Colossiens 3:12. << Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’ardente compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience.>> Le même PAUL dit aussi qu’avoir les dons sans donateurs n’est rien, aujourd’hui, le donateur est connu en partie, mais il faut qu’il soit connu dans sa perfection jusqu’à son nouveau nom lorsque cela sera impératif.

Vouloir en savoir plus, c’est cliquer sur www.branham.org.

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez