Le culte du dimanche 14/07/2019 au Love Divine Sanctuary et à YahshuaHamashia Tabernacle

DIMANCHE 14 JUILLET 2019 AU LDS/DLA

-Thème: « Pourquoi ne sommes-nous pas une dénomination? »

-Texte lu: Rom.8:28-30

-Prédicateur: rév pasteur Samuel BAHOYA

BON A RETENIR

Le service du dimanche 14 juillet 2019 au Love Divine Sanctuary de DOUALA fut conduit par le révérend pasteur Simplice ESSOH KOUM qui, après 1 bref mot introductif et la lecture de Romains 8 aux versets 28 à 30, fit achever l’écoute de la bande du prophète BRANHAM intitulée POURQUOI NE SOMMES-NOUS PAS UNE DÉNOMINATION? Avant d’établir la connexion avec YahshuaHamaschiah Tabernacle de YAOUNDE, d’où le révérend pasteur Samuel BAHOYA devait intervenir pour conclure l’écoute.

« Nous venons d’écouter la voix de Dieu, dit alors ce dernier, cette voix qui nous épure, nous sanctifie, et nous rétablit dans la dimension dans laquelle Dieu nous avait placés avant la fondation du monde, mais dont nous avions été déchus à cause du péché.

Jésus vint nous racheter par Son sacrifice à la croix, mais au fil du temps l’Antéchrist nous ramena encore dans les ténèbres et la souillure.

En cette fin des temps Dieu nous a renvoyé cette même Parole du Fils de l’homme pour nous restaurer, non pas pour nous racheter mais pour nous restaurer, c’est-à-dire nous rétablir, et pour nous manifester.
Et ce rétablissement se fait dans les cœurs: c’est donc à chacun de savoir s’il a toujours ses anciens penchants, ou alors s’il est devenu une personne nouvelle, ayant pour seule préoccupation l’amour, Jésus-Christ.
Ceux-là qui sont devenus de nouvelles personnes, c’est eux seuls que la Parole transforme de gloire en gloire, les autres étant comme des cailloux sur lesquels la pluie tombe mais ne peut avoir aucun effet.
La Parole de Dieu qui sort arrose, mais elle est aussi 1 miroir où chacun doit d’examiner sans complaisance pour savoir si sa vie reflète cette Parole ou non.

Ton âme demeure-t-elle toujours la même, pleine de haine, d’orgueil, de mépris, de sorcellerie, de vol, d’adultère, de duplicité…?

La Bible dit: « Ne vous y trompez pas, on ne se moque pas de Dieu. Ni les voleurs, ni les adultères, ni les menteurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les sorciers, n’hériteront le Royaume des cieux », même s’ils sont dans une église où la voix de Dieu se fait entendre, car elle ne peut pas les transformer…
Nous écoutons la voix de Dieu, pas parce qu’il nous manque quoi prêcher, mais parce que nous avons reconnu que c’est la Parole ointe de Dieu pour notre jour, que c’est elle qui nous transforme.

Dieu a dit à William BRANHAM qui est la voix autorisée pour notre temps: « De même que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de Ma 1ère venue, ton Message préparera Ma 2nde venue ».
Et c’est lorsque l’envoyé de Dieu est derrière la chaire que la pensée de Dieu lui est donnée, alors il exprime cette pensée de Dieu, et Dieu la confirme par des signes, des miracles et prodiges, afin que l’on sache que ce n’est pas l’homme qui nous parle, mais c’est Dieu Qui est en train de nous parler à travers l’homme: voilà pourquoi le Seigneur a accompagné le ministère  de frère BRANHAM par des signes, des miracles et des prodiges, mais ces mêmes choses accompagnent également ceux qui prêchent et ceux qui croient ce même Message, car il est écrit, « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru (hommes, femmes, enfants, prédicateurs, laïcs)… »

Si vous croyez cela, vous pouvez recevoir ce matin la guérison de votre corps, la guérison de votre âme, la délivrance de votre maison, la délivrance de vos affaires ».

Sur ces entrefaites le pasteur demanda à ceux qui croyaient vraiment que Jésus-Christ est Le même hier, aujourd’hui et éternellement, à ceux qui croyaient réellement que c’est Jésus-Christ Qui a envoyé William Marrion BRANHAM comme la 7e étoile dans Sa main, et qui croyaient que le Message de William BRANHAM est celui qui prépare l’épouse, bref le pasteur demanda à ceux-là de lever la main droite et de poser la main gauche sur le cœur, chacun pensant à ses problèmes, alors il se mit à prier longuement, demandant que Dieu guérisse les corps et les cœurs malades, qu’Il guérisse les familles et les maisons, qu’Il donne à chaque frère, à chaque sœur ce que son cœur désire, s’attendant à l’exaucement de sa prière comme confirmation de la voix de Dieu qui venait d’être écoutée. Sur un tout autre plan, en rapport avec la réunion que le pasteur comptait avoir avec les serviteurs de Dieu sur les activités de la Voix de Dieu à partir de 16 heures ce même jour à YAOUNDE, le pasteur évoqua à titre de rappel le Christian Camp dont la prochaine édition aura lieu dans la 1ère quinzaine du mois d’août, ainsi que le Quiet time, sans oublier le problème des brochures dont quelques titres sont en cours de réédition à YAOUNDE, tandis qu’à DOUALA l’on imprime des brochures déjà traduites par le Voix de Dieu, mais qui n’ont jamais été imprimées jusqu’ici.

Le pasteur est revenu aussi sur la tablette AGAPAO et les puces ou cartes mémoire produits par la Voix de Dieu, avec leurs multiples avantages, et également sur le soutien à la Voix de Dieu, dont les souscripteurs devront désormais décliner leur identité pour qu’à la fin de l’année, le frère Joseph BRANHAM leur dise le montant total de leurs cotisations et leur adresse en conséquence des lettres de remerciement.

S’attardant ensuite sur cette citation dans laquelle frère BRANHAM parle des « petits appareils que les hommes et les femmes ont, dans de petites maisons et là-bas dans de petites jungles en Afrique, avec des tubes qu’ils mettent dans les oreilles pour entendre le Message », et sur cette autre citation où le prophète dit que vous ne pouvez vraiment pas comprendre quelqu’un tant que vous ne l’avez pas écouté vous-même, l’homme de Dieu insista:

« Alors, mes chers amis, écoutez le Message!

Ceux qui écoutent le Message, c’est eux que le prophète a ainsi vus en vision en 1964.

Et comme disait encore frère BRANHAM, marchez en plein milieu de ce chemin, de cette voie à sens unique, au lieu d’y faire des va et vient, tantôt écoutant les bandes, et tantôt écoutant Madonna ou quelque autre chanteur mondain, même s’il dit de bonnes paroles, et alors se surprenant à faire des flirts, fornications ou masturbations et autres, à cause des onctions venues de ces choses ».

Le pasteur termina en beauté son propos par ces mots:

« Souvenez-vous qu’il est écrit dans 1 Thessaloniciens 5: »Que le Dieu de paix vous sanctifie Lui-même…Celui Qui vous a appelés est fidèle, et c’est Lui Qui le fera », et Il ne le fera que par la Parole ».

 

Thomas MBEBI

 

 

 

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez