EditorialToute l'actualité

Le jour du malheur interpelle à le réflexion selon la Bible

Views: 4

LE JOUR DU MALHEUR NOUS INTERPELLE A LA RÉFLEXION SELON LA BIBLE

La souffrance est un malheur : pourrait-elle avoir un sens ?

La Bible prend le problème de la souffrance très au sérieux. Elle parle aussi de la souffrance spirituelle comme conséquence de la rupture de relation entre l’homme et Dieu. La Bible n’explique pas la souffrance, mais en dit son scandale !

Sans trop l’expliquer nous aussi, reconnaissons néanmoins que la  souffrance est là depuis la déclaration de Dieu dans Gen 3.17-19 et touche tout le monde. Violences, maladies, accidents, problèmes relationnels, échec, ne pas être reconnu, être mal aimé… caractérisent la souffrance et la liste est interminable !

Au fur et à mesure de la révélation biblique, les textes ouvrent des pistes pour essayer de traverser la souffrance. Dieu lui-même rejoint les humains dans leur galère et promet de mettre fin à toute souffrance. La personne de Jésus-Christ joue ici un rôle fondamental. « Il essuiera toute larme de leurs yeux. Il n’y aura plus de mort, il n’y aura plus ni deuil, ni lamentations, ni douleur. En effet, les choses anciennes auront disparu. » (Apoc 21.4)

Beaucoup d’êtres humains se sont posé des questions avant nous – Ps 73 ; Hab 1.1-4

Ça ne sert à rien d’être juste et croyant !

Job voit l’absurdité de la souffrance et hurle. Dieu l’approuve – Job 23 ; 42

Le livre de Job est un long poème qui traite l’incompréhension d’un homme face aux malheurs qui lui arrivent. Il clame son innocence, ses « amis » voulant trouver une explication rationnelle à sa souffrance l’accusent. Dieu donne raison à Job et le rétablit – Job

Concernant l’origine de la souffrance, la Bible ouvre des pistes dans Gen 3 parlant du mal, l’orgueil bref du péché qui est le refus de croire à la Parole de Dieu, mais ne résout pas ce mystère.

Au coeur de la souffrance, l’on se pose les questions du genre « Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? » Quel rapport entre souffrance et faute ? pourquoi la punition après une faute qui semblerait être moins grave? Quel rapport entre péché et maladie ? Et s’interroge sur le lien direct entre la maladie et le péché – Jean 9.1-7 et pourtant, Péché et maladie sont parfois enchevêtrés…Parfois le péché sclérose le cœur et le corps – Jean 5.14 (lire Jean 5.1-18)

Le sens de la souffrance peut être pédagogique car elle fait réfléchir… invite à se recentrer sur l’essentiel, à réfléchir sur le sens de la vie – Eccl 7.14 et suscite une prise de conscience nous amenant à changer de comportement -Luc 13.4-5 ; Ézék 18.21-32

Et dans le Nouveau Testament, la souffrance affine la foi, mais Dieu ne provoque pas la souffrance – 1 Pi 1.6-7 ; Jacq 1.12-17

Dieu et Jésus font face à la souffrance car l’être humain fait souffrir Dieu en méprisant et foulant son conseil aux pieds puisque le peuple choisi a été infidèle et a déçu Dieu – És 63.8-10, la mort de l’homme lui broie le cœur. Jésus a pleur devant la mort d’un ami – Jean 11.32-35

cependant, Jésus soulage la souffrance des gens bien et aussi des exclus – Marc 5.21-43

Jésus lui-même est passé par la souffrance, réjeté, trahi, abandonné – Matt 26.69-74 ; 27.45-46. Jésus a été angoissé devant la mort Il a tremblé – Matt 26.36-46 Jésus meurt torturé, Il meurt en hors-la-loi – Marc 15.37-47.

La Bible annonce la fin des souffrance et ne fait jamais l’éloge de la souffrance et ne l’explique pas non plus. Elle propose à l’homme, en revanche, de dire sa souffrance, de la crier à Dieu, de la combattre et de la soulager quand cela est possible. Dieu a connu la souffrance. Même silencieux, il compatit et il soutient celui qui souffre : par l’intermédiaire de la solidarité des autres, et dans la relation qu’il tisse de bien des manières, avec le souffrant.

La Bible invite à ne jamais porter sa souffrance seul, et lorsqu’elle devient trop vive à s’appuyer sur d’autres, et sûr encore à Christ pour  la traverser.

Pour aller plus loin, il espérer le secours concret de Dieu – Ps 37.1-7 ; És 41.8-13 ; Ps 23, crier sa souffrance à Dieu – Ps 88 ; 94 ;129…

En ce temps de la fin, DIEU nous parle par un message spécial comment gérer les souffrances qui s’abattent sur la terre. Pour en savoir plus, faire un tour dans le site de la voix de Dieu www.branham.org.

Augustin MAKENG

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 4 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez