Lettre aux compatriotes de la diasporaToute l'actualité

Lettre aux compatriotes de la diaspora: Dieu incarné dans la chair humaine

Views: 1

Les voies de Dieu sont insondables, nul ne peut maîtriser l’Eternel Dieu, Créateur des cieux et de la terre. Ses pensées ne sont pas nos pensées et ses voies ne sont pas nos voies. C’est ainsi qu’Il décida de faire naître Son Fils emmailloté dans une crèche ou dorment les brebis, dans un lointain petit village mal connu dans Israël appelé Bethléhem, mais qui devint célèbre plus tard et jusqu’à nos jours.

Je me souviens encore de ce verset que j’avais recité tout petit à l’école du dimanche lors de la célébration de la naissance de Jésus : « Eh toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, car de toi sortira un Chef qui paîtra Israël, mon peuple. » Matthieu 2 :6.

Jésus grandit comme tout enfant, seulement Il avait un comportement différent des autres comme tout homme spirituel, ceci à cause de la délicate voire très précieuse mission qu’Il avait à accomplir sur la terre des vivants : « Donner Sa vie comme un agneau qu’on mène à la boucherie, pour sauver ceux-là que Dieu avait prédestinés avant la fondation du monde ». Il était la Parole faite chair, Il était Dieu, né d’une vierge par la vertu du Saint-Esprit et non comme vous et moi.

David avait failli bâtir un temple à Dieu pendant son règne en Israël ; mais le Dieu du Ciel et de la terre n’habite pas dans une maison faite de mains d’hommes. Quelle maison me bâtirez-vous maison d’Israël ? Dieu se plait à tabernacler dans un vase de chair. Et après avoir accompli ce qu’Il était venu faire, Il a promis qu’Il enverrait le Consolateur, le Saint-Esprit pour continuer l’œuvre qu’Il avait commencé.

C’est ainsi que ce jour-là alors qu’ils étaient rassemblés dans un même lieu et d’un commun accord, le Saint-Esprit descendit sous forme de langues de feu et les remplis. Pierre rempli du Saint-Esprit se leva et commença à prêcher et ce jour plus de trois mille personnes furent sauvés. Sur le chemin de Damas alors qu’il partait persécuter les disciples de Jésus, Saul appelé plus tard Paul fut renversé de son cheval par une grande Lumière qui le rendit aveugle. C’était la Colonne de Feu, Dieu. C’est ainsi qu’il devint lui aussi serviteur de Dieu, rempli du Saint-Esprit, et au fil des âges plusieurs autres costumes de Dieu continuèrent à garder cette flamme allumée en prêchant l’Evangile.

Mais au fur et à mesure que les ténèbres remplissaient la terre et le diable gagnant du terrain dans le cœur des humains, cette Flamme commença à s’éteindre. Mais au temps du soir dit la Parole, la Lumière paraîtra. C’est ainsi qu’un certain 06 avril 1909 dans un petit village des Etats-Unis appelé Kentucky naquit un jeune garçon fils aîné de ses parents, une naissance tellement étrange car la même Colonne de Feu qui renversa Saul de son cheval était placé au-dessus de l’endroit où était couché le petit garçon. Ce jeune garçon comme tous les hommes spirituels avait aussi un comportement différent d’autres garçons de son âge, il ne fumait pas, ne buvait pas et ne souilla jamais son corps avec les femmes et pourquoi ? Parce qu’il avait une mission très délicate à accomplir : « Ramener le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères » Malachie 4 :6(a) ; ainsi son Message devait préparer l’Epouse de Christ à l’Enlèvement.

Le prophète Branham s’en allé dans la gloire depuis 1965, mais l’Epouse est toujours sur la terre et le Message continue de parcourir la terre par le prophète Joseph Branham, cette Nourriture Spirituelle au temps convenable sous forme de brochures et numérique (Tablette Agapao) continue d’être partagée jusqu’à ce que la dernière brebis soit entrée.

Mais bien-aimés, le prophète nous a promis de grandes choses avant le retour du Seigneur. Les fils de Dieu doivent être manifestés, la divinité marchant sur terre, le court Message, le 3ème Pull ; toutes ces choses qui doivent faire trembler la terre et tout ce qu’elle contient, la secouer depuis la racine jusqu’aux feuilles avant que le Seigneur Jésus-Christ ne revienne. Or si vous croyez comme moi au Ministère africain, vous conviendrez avec moi que ce grand et puissant ministère se reposera sur les épaules de l’un d’entre nous.  Et comme Elisée avait la double portion de l’Esprit qui était sur Elie, ce costume de Dieu aura également la double onction de l’Esprit de l’Elie de Malachie 4 :5/6 : « Dieu incarné dans la chair humaine » en train d’enlever Ses fils et ses filles (l’Epouse) pour le Ciel.

Emmanuel MABVUER

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 28 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez