EditorialToute l'actualité

Que la joie du salut demeure en nous, même au sein de souffrance

Views: 16

Pas de comparaison avec une Éternité de Bonheur à louer le Seigneur en tout temps. Nous louons Dieu pour ce qu’Il fait, nous l’adorons pour ce qu’Il est et Lui rendons de multiples actions de grâces parce qu’Il s’est révélé à nous. C’est pour cela que la Bible ordonne de se réjouir toujours dans le Seigneur en tout temps, en tout lieu et qu’au jour du malheur, nous devons réfléchir.

La vie est si courte; qu’est-ce qu’un moment de souffrance en comparaison d’une éternité de bonheur.

On le sait, il suffit parfois d’un grain de sable pour enrayer une machine bien huilée, et nous, hommes et femmes, en faisons souvent l’expérience.

Une contrariété, une déception, une douleur, même passagère, et voilà que tout semble s’obscurcir. La tristesse s’installe, le doute s’insinue et commence à nous tarauder: pourquoi cela m’arrive-t-il ? Et d’ailleurs pourquoi Dieu permet-Il cela ?

Comprenons que ces épreuves que Dieu nous envoie, loin d’être des punitions, sont de précieux moyens qui nous sont offerts pour affermir notre Foi et grandir en Charité.
Est-ce toujours facile? Non, bien sûr. Quand un deuil, une maladie grave ou incurable, nous frappe, la souffrance peut devenir si intense et omniprésente qu’elle paralyse notre jugement et nous empêche d’apprécier clairement la substance des choses.

Le bonheur est-il une chimère? Où trouver le véritable bonheur? Nous avons soif du bonheur et aspirons tous à la joie. Le roi David avait réalisé que le secret du véritable bonheur découlait en grande partie de sa relation avec Dieu quand il proclamait: « Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie » (Psaumes 23 : 6). La Bible est une mine d’or qui contient des promesses de bonheur couvrant chaque domaine de notre vie. «Tu me fais connaître le chemin qui conduit à la vie. Quand tu es là, la joie déborde, auprès de toi, le bonheur ne finit pas » (Psaumes 16 : 11).

La source de la joie est en Dieu, car l’âme a été faite pour Dieu et c’est en Dieu seul qu’elle trouve son objet. Le croyant est invité à se réjouir dans le Seigneur en tout temps. « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur » (Philippiens 3:1).

Le croyant trouve sa joie dans les bienfaits de Dieu, son pardon, ses promesses, sa présence, mais surtout en Jésus-Christ, à travers le salut, le don du Saint-Esprit, la communion fraternelle, l’amour de Jésus, l’espérance des choses éternelles. Au sein même de la souffrance, il est possible d’avoir la joie. L’Apôtre Paul est devenu le modèle de cette joie surnaturelle qui triomphe des tristesses du monde (Epitre aux Philippiens). Les joies du monde sont passagères, tandis que la joie du Saint-Esprit, la joie du Seigneur, demeure, même dans les moments les plus difficiles, car sa source est en Dieu.

Augustin MAKENG

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 + 20 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez