Retour sur les obsèques du Révérend Pasteur ESSOMBA Pierre

Visits: 5

Le jeudi 29 Août 2019, a eu lieu à  la morgue de l’hôpital de Mbalmayo, la levée du corps du Révérend pasteur ESSOMBA Pierre. Peu avant l’heure prévue pour cet événement sombre, la salle mortuaire était pleine et grouillait du monde.

Le public était totalement pluriel, c’est à dire, composé des croyants du Message, des laïcs, des amis de tout bord, et un imposant collège de pasteurs. Tous venus rendre un dernier hommage à l’illustre disparu, un homme multidimensionnel, tel que l’illustre disparu.

C’est à  14h que la dépouille du pasteur a été posée sur la civière au beau milieu de la salle mortuaire. Le sermon funèbre, aura été prononcé par le pasteur AKONO Laurent. Dans son sermon, le prédicateur invitera la foule d’observer le départ d’un homme béni et heureux qui quitte la terre après avoir accompli sa mission.

Après la procession autour du corps, la dépouille sera escortée comme le cortège d’un roi dans son assemblée.

Après la levée, la dépouille du pasteur ESSOMBA a  pris la direction de l’église. Une longue procession s’est constituée, composée d’une foule nombreuse, et s’est ébranlée vers l’assemblée du pasteur. Encadrée par les éléments de la police, cette foule a accompagné la dépouille jusqu’à l’église. Le sermon à l’église sera donné aux environs de 15h30 par le rev pasteur NGOLO Grâce, qui pendant près de 45 mn, a édifié l’assistance sur la qualité de la mort d’un mortel.  Selon le prédicateur, précieuse est la mort de ceux qui meurent dans le Seigneur. La salle de l’église, à cause de la foule très nombreuse, est devenue étroite et ne pouvait pas contenir tout le monde. Ceux qui étaient dehors, étaient plus nombreux que ceux qui étaient en salle.

Une pléthore de pasteurs sont venus nombreux, question de rendre un hommage mérité à leur collègue d’armes.

Avant la veillée, tous les pasteurs ont bénéficié de l’hospitalité du révérend pasteur Lucien NGANHAM, qui leur a offert une réception copieuse à son domicile, situé à  quelques mètres du lieu du deuil.

Au lancement de la veillée, le bal a été donné par la chorale de l’église de Bethlehem Tabernacle de Mimboman à  Yaoundé, qui a su émerveiller l’assistance par de merveilleux cantiques.

Au niveau du volet sermon, trois interventions ont été enregistrées. Il s’est agi des prédications des révérends KAMTE, MAMBO Thild et Jérusalem.

Ces trois sermons ont égayé la a foule venue nombreuse et l’a maintenu en éveil jusqu’à une heure tardive de la nuit. Ce que nous retenons de ces sermons c’est que l’esprit a martelé sur l’avertissement que Dieu donne à l’homme avant de le prendre. Mais aussi la joie au ciel, quand un serviteur dépose les armes après avoir bien accompli sa mission sur la terre. C’est le plus grand bonheur qui soit.

Le vendredi 30 août, la dépouille du pasteur ESSOMBA à pris la direction de son village natal Nkolmeyeng.
En soirée, une grande veillée s’est suivie. C’est le pasteur de l’Eglise d’Abong bang qui a eu l’honneur d’officier comme prédicateur ce soir-là. Jusqu’au niveau du village, la foule était toujours nombreuse ce soir-là.

Le samedi, 31 août, au dernier et troisième jour de ces obsèques devenues nationales du pasteur ESSOMBA, les bien-aimés venus de l’Extrême-nord, du Nord, de l’Adamaoua, bref de toutes les régions du Cameroun se sont réunis à  Nkolmeyeng, bénéficiant ainsi de la clémence de la météo. Sous un ciel clément, le culte funèbre accompagné des témoignages, s’est passé dans de bonnes conditions. En outre des différents témoignages donnés par les pasteurs, amis et membres de la famille, le sermon funèbre sera délivré par le Pasteur Jacques TANKIO. Dans son propos, il s’appuiera sur un questionnement. POURQUOI LES HEROS TOMBENT-ILS?

 

 

Réponse: Parce qu’ils sont à la fin de leur mission. Après donc ce bref sermon très oint, la dépouille du pasteur ESSOMBA sera ensevelie par ses collègues, le corps pastoral présent. Adieu Pasteur ESSOMBA!

 

Envoyé spécial : Emmanuel LINGOK

En Images

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 25 =


1 Partages
Tweetez
Partagez1
Partagez