ECHOS DU GRAND WEEK-END AU LOVE DIVINE SANCTUARY SERVICE DE SAINTE CENE ET LAVEMENT DE PIEDS

Visits: 348

VENDREDI 05 JUILLET 2019 AU LDS/DLA (STE CÈNE)

-Thème: “Pourquoi ne sommes-nous pas une dénomination?”

-Textes lus: 1 Rois 17:8-16; Jean.2:5; Jean.6:28-29

-Prédicateur: Rev. pasteur Samuel BAHOYA.

 

BON A RETENIR

Le grand week-end mensuel du Love Divine Sanctuary de DOUALA commença le vendredi 05 juillet 2019, sous la conduite du révérend pasteur Samuel BAHOYA en personne, par le service de sainte cène et lavement de pieds, lequel allait être suivi le lendemain par la réunion des serviteurs de Dieu, et le surlendemain par la journée dite continue, avec au programme 3 interventions dont 2 en matinée et 1 dans l’après-midi, alternativement depuis DOUALA et YAOUNDE.

Ce vendredi soir donc, après des propos préliminaires, le pasteur Samuel lut 1 Rois 17:8 à 16, Jean 2:5 et Jean 6:28 à 29 comme textes d’appui pour, disait-il, introduire non pas la bande POURQUOI NE SOMMES-NOUS PAS UNE DÉNOMINATION qui allait être écoutée l’instant d’après, mais le prophète lui-même, qui à son tour allait introduire son message. “Le prophète BRANHAM, dit-il alors, était venu dans l’esprit et la puissance d’Élie suivant ce que Dieu avait annoncé dans Malachie 4.

Dans le 1er passage que nous avons lu, l’eau du torrent de Kérith ayant tari, Dieu dit à Son prophète d’aller chez une veuve à Sarepta, donc sur une terre étrangère.

Lorsque le prophète arriva là-bas, il trouva effectivement une veuve à qui il demanda à boire, ensuite à manger.

La femme lui répondit qu’elle n’avait rien de cuit sous la main, mais qu’elle avait juste 1 peu de farine et d’huile qu’elle s’apprêtait à utiliser pour préparer le dernier repas pour elle et son fils, avant que les 2 ne meurent.

“D’accord, lui dit le prophète, mais prépare-moi d’abord 1 gâteau avec cela, après tu en feras pour toi et pour ton fils, car ainsi dit l’Éternel, la farine et l’huile ne finiront point jusqu’à ce que la pluie revienne”.
Sans raisonner, la femme fit comme le prophète lui avait dit, bien qu’elle n’eût aucune référence à ce sujet.
En effet, Dieu avait dit “J’ai ordonné à une femme veuve…”, en d’autres termes “J’ai donné assez de foi à une femme veuve…”

Es-tu aussi une veuve à qui Dieu a ordonné d’obéir à ce que Son prophète dira, ou bien tu vas continuer de te comporter comme avant?

Cette veuve avait de la famille, et tous les membres de sa famille furent sauvés, car il est écrit: “Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille; donne-toi de tout ton cœur à Dieu, et alors la bénédiction de Dieu s’étendra à toute ta famille”.

Dieu avait dit à frère BRANHAM d’enregistrer ce Message sur des bandes parce qu’elles seraient écoutées dans le monde entier, donc cette église-ci était prédestinée à écouter cette bande ce soir: qui croit que c’est la vérité?…

C’est pourquoi Marie vous dit: “Faites tout ce qu’Il vous dira”,Jean.2:5.

Alors, quand Jésus a dit aux serviteurs de remplir d’eau les vases, ces derniers ont obéi sans savoir ce qu’Il allait faire.

Quand ensuite Jésus a dit: “Puisez maintenant et portez-en à l’ordonnateur du repas” et qu’ils ont encore obéi, ils ont vu que l’eau avait été changée en vin.

C’est pourquoi pour faire l’œuvre de Dieu il faut simplement croire en celui que Dieu a envoyé en ton jour: quand tu es dans cette logique tu ne raisonnes pas, tu crois et tu agis.

Dieu a dit “Voici Je vous envoie Élie le prophète”, et Apocalypse 10:7 parle des “jours de la voix du 7e ange”, cette voix de Dieu qui révolutionne nos vies, brise nos chaînes, chasse les démons…

Nous ne sommes pas une dénomination parce que Dieu avait dit à Moïse:” Mon ange marchera devant toi, et c’est lui qui te conduira”, or les dénominations, depuis leur mère prostituée jusqu’à toutes ses filles spirituellement impudiques, marchent suivant des règles et des programmes rigides fixés par des hommes.

Quand frère BRANHAM, pour plaire à sa belle-mère refusa de faire ce que Dieu lui avait dit de faire, cela entraîna la mort de sa femme et de sa fille; moi aussi j’ai failli perdre ma vie 1 jour pour une cause similaire, et depuis ce temps je n’ai plus jamais fait de compromis avec la Parole.

Alors, comme le jeune Samuel dans le temple ce jour-là, nous ne pouvons que dire: Parle, Seigneur, Tes serviteurs écoutent.

Que le Seigneur vous bénisse!”

L’homme de Dieu venait ainsi de faire signe pour que l’écoute soit engagée, et l’assistance effectua cette audition sous une attention et 1 engagement plus marqués que d’habitude, sans doute grâce à la puissante impulsion de l’intervention introductive du pasteur.

Une fois l’audition arrivée à son terme une heure plus tard,et pour que l’essentiel ne soit pas perdu de vue, le pasteur reprit la parole et déclara, non sans avoir d’abord fait acclamer fortement le Seigneur:

“Bénissons ensemble le Nom du Seigneur pour cette Parole que nous venons d’écouter, et engageons-nous fermement à y obéir, parce que si tu écoutes une Parole comme celle-ci et que tu restes tel que tu étais, c’est que tu as un esprit dénominationnel”.

Le pasteur boucla ces prières individuelles par une prière générale qu’il offrit lui-même, puis il lut et commenta brièvement  1 Corinthiens 11 pour passer à l’articulation suivante, à savoir la sainte cène.
“Le Corps de Christ, continua-t-il, ce ne sont pas le pain et le vin que nous allons bénir, ce sont les croyants.
Il est écrit qu’à force de prendre sans discernement le pain et le vin de la sainte cène, beaucoup sont tombés malades et un grand nombre sont morts: si nous gardons en nous la malice, les rancunes, la duplicité etc, nous ouvrons ainsi une brèche dans notre propre vie, par où satan peut passer pour nous rendre malades, nous créer des problèmes ou même nous tuer, ce que chacun peut éviter en parlant avec vérité à son frère, ou alors, comme il est écrit que “Il n’y a point d’homme qui ne pèche”, en confessant et en réparant ses fautes.

L’église n’est pas pleine: si c’est parce que certains s’entêtent dans leurs erreurs, ne voulant pas les confesser et les abandonner pour que Dieu aussi les oublie, que ceux-là sachent que là où ils se cachent, le Saint-Esprit les retrouvera pour régler leur compte”.

Suivirent la communion à la table du Seigneur après la bénédiction des éléments, puis le lavement des pieds après un mot de prière et la lecture de l’Évangile de Jean au chapitre 13, enfin la louange et l’adoration.

Thomas MBEBI

Une réflexion sur “ECHOS DU GRAND WEEK-END AU LOVE DIVINE SANCTUARY SERVICE DE SAINTE CENE ET LAVEMENT DE PIEDS

  • 15 juillet 2019 à 18 h 19 min
    Permalien

    Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour débuter avec la modération, la modification et la suppression de commentaires, veuillez visiter l’écran des Commentaires dans le Tableau de bord.
    Les avatars des personnes qui commentent arrivent depuis Gravatar.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 28 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez