ActualitéToute l'actualité

CATA 2019 à Douala: aperçu général

Views: 6

Congrès Annuel des Tranches d’Age (CATA) 2019 – NDOGBATI

Modérateurs: Frère Ghislain NGANGUE et Soeur Victoire NSAME

Le quatrième Congrès Annuel des Tranches d’Age (CATA), prévu le 25 Décembre 2019, a eu lieu au Centre Professionnel de Ndogbati situé à un jet de pierres de l’INSAM, non loin de Ndokoti. Comme préalablement annoncé par son Président, Pasteur Charles Anicet TINA chaque fois qu’il prenait la parole pour communiquer: “la fête sera belle”, nous pouvons affirmer sans aucun risque de se tromper que la fête fût belle.

Le thème blanc-bleu des bâches, symbole du détachement des choses terrestres, de la communion des âmes et de l’expression de l’amour tendre, était le signal d’accueil qui frappait les convives à leur entrée au sein du Site. Ce Site tel que préparé attendait près de 400 personnes, une foule dont la gestion a nécessité une logistique protocolaire à la hauteur. L’emplacement laissait comprendre le travail d’optimisation d’espace qui a été déployé par le Responsable de la logistique, le frère KOUEKAM Sharon, assisté de son Épouse en charge de la décoration. Jeunes, adultes et vieux étaient au rendez-vous, mais avant, il est important de présenter les principales articulations :

 

[ ] Mise en place des invités

[ ] Arrivée et accueil du Pasteur Samuel BAHOYA

[ ] Le psaume de bienvenue

[ ] Le Discours du Président du Comité d’Organisation

[ ] Les interventions des Présidents (es) des tranches d’âge

[ ] Les prises de photos

[ ] Le discours du Pasteur

[ ] Les réjouissances: le 11e Point

I- ARRIVÉE DES INVITÉS

Les Responsables des différentes Commissions, notamment les Commissions Logistique, Protocole, Décoration, Acoustique…étaient déjà dans les lieux pour faire les derniers réglages.

Vers 10h, les premiers invités faisaient déjà leur apparition en attendant 10h, heure officielle. L’arrivée était timide, mais au fur et à mesure, la foule augmentait; Déjà présente, le Groupe Délivrance, chapeauté par le frère BEUTCHOU Fleurie, entretenait les convives par des cantiques de choix.

À 11h55, ce fût l’arrivée du Pasteur MAYO, alors qu’étaient déjà présents les Pasteurs BAMANA CEPHAS, Pasteur Charles MUKAM, Pasteur ATANGANA Raphaël et bien d’autres. A 12h09 exactement, le Communicateur Émérite, notre frère Ghislain NGANGUE, assisté de la brave Soeur Victoire NSAME, annonçait le lancement effectif du CATA, en attendant l’arrivée imminente du Pasteur, le porteur de vision.

II- ARRIVEE DU PASTEUR

Il était 13h lorsque l’arrivée du Pasteur fût réitérée; le Protocole, piloté par son Responsable, Pasteur ESSOH KOUM, se remuait; les frères et soeurs, les invités, ne purent se contenir; toute l’assemblée était debout, poussant des cris de joie immense. L’Homme de Dieu, Pasteur Samuel BAHOYA, accompagné de l’Apôtre TONG MBOCK Joseph et de son Épouse, descendit de son véhicule d’escorte, accueilli par Pasteur TINA, Pasteur MAYO, ainsi que les Présidents de toutes les tranches d’âge. Le mot d’accueil fût donné par la petite MANDJAN, sous les acclamations de la foule en liesse. Égal à lui même de par son humilité, l’Homme de Dieu, bruyamment applaudi, fît le tour de toutes les bâches pour saluer les uns et les autres, avant de s’installer. La cérémonie pouvait commencer.

III- LE PSAUME DE BIENVENUE

Une fois installés, ainsi que sa délégation, parole fût donnée à la petite SIEWE pour exécution du Psaume de bienvenue, notamment le Psaume 33, qui magnifie l’importance pour les frères et soeurs de se rassembler, car cela est agréable à notre Seigneur qui l’a instruit.

 

IV- LE DISCOURS DU PRESIDENT DU COMITE D’ORGANISATION

Après des paroles de civilité, le Président du Comité d’Organisation, Pasteur Charles TINA, voulant montrer l’engagement à améliorer l’organisation de cet événement dont la valeur n’est plus à démontrer, fît référence à cette parabole de Luc 13:6 “Il dit aussi cette parabole: Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n’en trouva point.13.7 Alors il dit au vigneron: Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n’en trouve point. Coupe-le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement?13.8 Le vigneron lui répondit: Seigneur, laisse-le encore cette année; je creuserai tout autour, et j’y mettrai du fumier.13.9 Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit; sinon, tu le couperas”.

Il a ensuite rappelé les objectifs des tranches d’âge dont la communion fraternelle, obtenir une plus grande appropriation spirituelle, qui demandent de croire au bien fondé de ce qui a été demandé de faire. Pour cette année,

460 sur 775 personnes ont répondu présents à cet événement, dont 175 enfants en 2019 contre 450 personnes en 2018, des chiffres qui témoignent de la baisse d’intérêt à la participation au CATA. Malgré cela, pour lui, le CATA est “un formidable levier pour engranger des récompenses au ciel, non pas pour s’empiffrer”, comme le laissaient croire les détracteurs dont la participation est relative. Il va ensuite saluer “la professionnalisation des différentes Commissions mobilisées pour l’organisation du CATA dans un stricte souci de rendre la fête belle, tout en optimisant les dépenses; ceci a été possible par l’appropriation de l’organisation en lieu et place de la sous-traitance qui revenait plus cher”.

Un mot de sera ainsi élevé à l’endroit de notre Seigneur Jésus-Christ pour Lui confier la suite de la cérémonie. Place aux interventions des Présidents des tranches d’âge.

 

V- LES INTERVENTIONS DES PRESIDENTS DES TRANCHES D’ÂGE

Les différents Présidents des tranches d’âge de 0 à plus de 60 ans devaient tour à tour présenter les Rapports de leurs activités selon des modèles préalablement établis et uniformisés. Des plus petits (Les Amis de Jésus-0 à 7ans-aux plus grands-Les sentinelles-plus de 60 ans), chaque Président accompagné de ses membres, se présentait à l’endroit dédié pour exposer leur travail durant les 6 derniers mois choisis de manière fortuite pour évaluation des activités.

De manière générale, les objectifs assignées étaient: l’évangélisation (à l’école, chez les voisins, et membres de famille), la prière pour le Saint-Esprit, l’assiduité, l’écoute des bandes et la propreté. Nous nous sommes intéressés à la présentation faite par “Les Amis de Jésus”, tranche d’âge de 0 à 7 ans, dont voici la quintessence de la présentation:

Le jeune BELIAS Samuel, Président, prit la parole, fît des civilités avant de procéder à l’introduction de la bande intitulée “Etre conduit’, un message prêché par le Prophète W.M. Branham. Mais avant, il fera exécuter un mot de prière par une jeune soeur. L’écoute mettra 2 minutes puis ce fût le jeu des questions-réponses que conduisait le Président: “c’est quoi être conduit?”. Réponse: “tout comme les parents nous conduisent à l’école, de même, le Seigneur Jésus

nous conduit au Ciel…”). Puis la dernière question: “qu’est-ce qui attend les enfants désobéissants?-Leur lampe s’éteindra dans les ténèbres et les corbeaux du torrent perceront ses yeux…).

Place au rapport: Après avoir signifié l’impossibilité de se réunir en Juin et en Novembre pour des raisons indépendantes de leur volonté, le Président va présenter brièvement son rapport d’activité sous les acclamations des spectateurs émerveillés d’une telle bravoure.

Au terme du passage de tous les Présidents des tranches d’âge, ce fût la prise des photos avec le Pasteur Samuel BAHOYA, pause photo qui se fera avec tous les Présidents des tranches d’âge accompagnés successivement de leurs membres.

 

VI- LES RECOMPENSES

Innovation parmi les innovations, le 4e Congrès Annuel des Tranches d’Age fût marqué par la remise des trophées aux plus méritants, l’objectif étant de susciter le zèle et le dépassement parmi les parties prenantes, afin que cette vision du Pasteur atteigne un pic raisonnable non seulement au sein des différentes tranches d’âge, mais surtout pour chaque chrétien du Love Divine Sanctuary.

Trois critères d’évaluation permirent de départager les uns et les autres: l’assiduité, la réalisation des objectifs assignés et la mise à disposition des Rapports d’activité dans les délais. Les trophées furent remis comme suit: La Pierre de Faite (3e), La Grâce de Dieu (2e) et enfin Jeunesse Triomphante pour Christ (1ère – femmes de 30 à 40 ans).

Enfin, le plus fatidique, l’intervention du Pasteur Samuel BAHOYA

 

VII- LE DISCOURS DU PASTEUR

Sans commentaires, bien que les notes mentionnées ci-dessous ne soient pas parfaites du fait du challenge de saisir rapidement les paroles de l’Homme de Dieu, nous croyons que le discours ci-dessous reporté suffit pour mettre au parfum de ce qu’il a dit. Écoutons plutôt:

“Que le nom du Seigneur soit béni. Je voudrais rendre grâce à Dieu qui nous a accordés la grâce de voir ce jour du 25 Décembre 2019 et d’être assemblés ici. Pour commencer, comme a commencé à le dire le Pasteur Tina, nous avons beaucoup de bienaimés qui étaient avec nous et qui nous ont précédés dans la gloire (le Pasteur cite les noms-NDE) J’en ai oublié peut-être, je vous prierais de vous lever pour une minute de silence en mémoire pour ces bienaimés…

Bienvenue à tous et aux Hommes de Dieu dont l’Apôtre Tong Mbock Joseph, Pasteur Cephas, Frère Ndjike de Nkongsamba, Frère Fidelis de Buéa… Nous avons connu

des moments difficiles, des moments de malheur, mais aussi de joie, notamment les mariages, les naissances (énumération-NDE). Je ne ferai pas de discours aujourd’hui parce que j’ai encore un autre CATA le 4 Janvier, et Dieu voulant c’est le dimanche 5 Janvier 2020 que je pourrai parler de manière homogène et compréhensible pour tous.

Nos enfants ont inauguré notre rencontre par le Psaumes 33. C’est vrai que le bilinguisme n’a pas été très à l’honneur aujourd’hui, mais j’aimerais citer le Nigérian CHINUA ACHEBE qui disait: quand un homme invite ses frères du village pour manger chez lui, ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas à manger, car chacun a à manger chez lui. Quand un homme invite ses frères du village chez lui, ce n’est pas à cause du clair de lune, car chacun peut voir le clair de lune chez lui. Mais il invite les gens parce que c’est bon aussi; ainsi nous devons continuer à développer l’esprit d’équipe et la puissance du vivre ensemble. Sourions,

non pas parce que nous n’avons pas les problèmes mais parce que nous sommes plus forts que les problèmes”.

“La Team spirit, power of gatherness;

Dans 1 Jean 2, Paul n’appelle pas ça tranches d’âge, il dit juste: “Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père”.

Il donne juste un message; donc je ne suis pas entrain d’inventer quelque chose anti-Message; en ce qui me concerne, quand je fais une chose, on me critique, mais après on commence à me suivre. Matthieu 18:20 dit: “Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux”. On peut avoir une église et adorer, et nous croyons au Prophète W.M. Branham que Dieu nous a envoyés mais nous préparons des choses que nous allons subir, à savoir la fermeture des églises: quand on va fermer les églises, qu’allons-nous faire? On ne perd pas la vision de ce qu’est l’église; après qu’on aura fermé les églises, quand on pose les jalons, ce n’est pas parce qu’on veut le faire, mais parce qu’on a des objectifs; la vision peut être fausse mais il faut y veiller.

Les rassemblements des chrétiens sont tellement nombreux dans la Bible; Branham avait un Message, il a été un Prophète; il lui a été demandé de faire l’oeuvre évangéliste; ses grands rassemblements de fraternité où on mangeait c’était les conventions d’hommes d’affaires. À ces conventions d’hommes chrétiens, il a prêché plusieurs Messages dans des grands hôtels; ça permettait la fraternité: les gens se rassemblent se saluent, causent ensemble … un jour, il a retenu toute l’église et partagé le repas à tous, bien sûr parce que la dîme se payait bien. Aujourd’hui son fils Joseph a compris qu’il faut non seulement écouter les bandes, mais encourager la jeunesse, par la création des quiet time, et tout cela c’est pour permettre non seulement d’apprendre le Message, qu’on peut apprendre chez soi, dans son église, mais pourquoi rassemble-t-on les gens? Togetherness, la communion.

J’ai, avec mon frère, Apôtre KAMTE Robert, prévu de louer la salle comme Arena pour écouter le Message, pas parce qu’on ne peut pas l’écouter dans son église, mais tout comme dans le Psaumes 33, tout cela c’est dans le but de la recherche de l’unité sous une seule tête qui est Christ. Chacun peut prier, prêcher chez soit, mais Dieu a dit “Ô, voici qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble”; quand il dit: “Ô…”, ça montre la dimension de l’importance de ce rassemblement. Quand je parle du CATA, c’est parce qu’il y a une pression non seulement de la communion mais de la gestion de la multitude; j’avais commencé par des cellules pour gérer la dimension géographique. Ces cellules ont évolué et on a eu des églises filles, mais cela n’empêche qu’on ait des rassemblements ainsi, l’objectif était de ramener l’église auprès des païens, de ceux qui n’avaient pas de temps pour venir à l’église et qui estimaient que c’était très loin; c’est la même chose au niveau des Etats où on rapproche le pouvoir de la population.

Pour les Tranches d’âge, il est plus question de moyen que de volonté, car dépenser l’argent de transport en plus des jours de culte devient lourd; c’est aussi dû au fait qu’il y a une paupérisation de la population camerounaise. Les Pasteurs doivent le comprendre et ne pas juger les chrétiens….

L’autre but c’était l’encadrement, car la Bible dit: ‘veillez les uns sur les autres’. Aujourd’hui, si un membre de la tranche d’âge ne se voit pas une ou deux fois, ses autres membres se rapprochent de lui pour comprendre son absence; c’est la même chose pour les communiqués quand les frères se déplaçaient…tout ça c’est pour la communion, la suffisance, les égos ne paient pas.

J’avais toujours dit aux hommes de Dieu que l’article 1 de toutes les armées du monde entier reconnaît la

discipline comme une règle d’or et dont il importe de respecter les instructions de la hiérarchie sans murmure ni hésitation, le supérieur devant rendre compte et les subalternes n’ayant de réclamation qu’après avoir obéi.

On a obéi parce-ce n’est pas les armes qui font la force principale, ce n’est pas la prédication, mais l’amour, la cohésion, l’unité: quand on est unis, on est forts, et le rôle de satan c’est de nous désunir par tous les coups. Les idées qui passent dans les quartiers révoltent certains esprits… l’assurance auto ne coûte chère que quand on la paie; le jour où il ya l’accident, tu te rendras compte que c’est bien d’être assuré… dans la foi chrétienne, les chrétiens ne comprennent pas cela..

Ce que je peux vous dire c’est que quand les ordres sont donnés, respectez-les. À WMB on faisait ces reproches d’embrouille aussi, mais le Prophète priait pour eux et il a dit à l’un de ses critiqueurs l’histoire de Beethoven qui avait beaucoup de brouillon avant de faire le chef d’œuvre.

 

Je préfère avoir un homme qui est sur le terrain en faisant des erreurs parce qu’il veut servir Dieu que celui qui est sur les gradins à faire des critiques, disait Frère Branham. Les projets réussissent grâce à un grand nombre de conseils, disait Salomon…

Il y a dans ce cadre là…-je me demande si Noël est le bon jour pour le CATA, car il y en a qui reçoivent les membres de leurs familles pour célébrer Noël … en réalité Noël est une fête familiale. Je félicite Yaoundé, une église très dynamique,…Je dois quand même dire une chose à Douala: vous avez mis les petits plats dans les grands, sincèrement j’ai été très impressionné, mes félicitations au Pasteur Charles Tina et à toute son équipe, malgré son âge il a persévéré. Je ne sens plus l’amertume de l’an passé, je sens plutôt de l’espoir, je crois que je vais m’impliquer par la grâce de Dieu, et si l’église me soutient par ses dîmes et offrandes, je vais faire que CATA 2020 soit rattrapé, afin que le problème de cotisation ne soit plus posé, car beaucoup ne sont pas là parce que n’ayant pas cotisé. Je vais voir avec les Administrateurs; je ne me ferme pas aux dons volontaires, ceux qui voudront participer parce que Dieu les a bénis sont là bienvenue, car la Bible dit que le superflu des uns comblait le manque des autres. Par exemple il y a des frères ici pour qui 10 000 F c’est leur petit déjeuner alors que pour d’autres 10 000 F c’est le budget de deux semaines. Je vais m’outiller pour que ça change; ceux qui peuvent faire des dons, c’est ouvert.

Je ne serai pas… de voir la CATA organisée sous cette nouvelle forme, je souhaiterais que toutes les équipes soient reconduites intégralement, sauf si quelqu’un démissionne… un dynamisme comme cela mérite d’être félicité: où est là jeune dame là, Priscille Moune… (ovations pour la soeur-NDE).

Il y a beaucoup d’égo, les gens ne viennent pas parce qu’on aime pas la tête de tel ou tel; s’il vous plaît, dans l’armée, on n’aime pas le Colonel parce qu’il est tel ou tel, on doit abandonner les égos pour essayer de vivre dans le sens de l’esprit d’équipe et du vivre ensemble. Manger et boire ensemble amènent la paix car Jacques dit: tu ne peux pa dire à ton frère qui a froid, va te réchauffer et tu ne lui donnes pas une petite veste ou chemise, c’est des discours diarrhée”: tu dois joindre l’acte à la Parole.

Il faut que nous revenions véritablement à … on a pris un programme, Pasteur Mayo et moi parce qu’on savait que l’année 2018 était très mauvaise, mais 2019 a été pire…ça fait que le suivi même dans les réunions des serviteurs de Dieu était presque impossible… nous avons compris une chose c’est que, si nous attendons que tous les clignotants soient au vert avant de sortir, on ne pourra pas… J’ai aussi commis beaucoup d’erreur; la plus grande c’est la procrastination: je ne traitais pas les dossiers quand je les recevais; j’ai plein de dossier sur ma table…. Si j’avais agi plus tôt, on aurait fait beaucoup de réconciliation; des

noms ont été salis et il n’y a pas eu d’assise pour arranger. Le Prophète nous enseigne que ce n’est pas notre devoir de parler quand on a appris quelque chose d’un frère, mais de parler au concerné. Frère Branham a appelé ça de l’acide, ça empêche les guérisons et beaucoup de choses. L’esprit voit tous nos cœurs, il est peiné, malheureux et il prend son envol, mais en tant que corps de Christ nous devons nous unir… il y a eu beaucoup de blessures, beaucoup ne sont pas là pour des deuils… beaucoup sont psychologiquement abattus, d’autres empêchés pour des raisons professionnels aussi; la surcharge des programmes de l’église aussi; il faut les alléger, ce n’est pas facile que les gens soient présents à ces réunions. Le remède c’était d’acquérir le terrain à côté de nous, pour que les tranches d’âge s’y retrouvent pour leurs réunions…

Il faut trouver les moyens pour que les rassemblements physiques soient commodes. J’ai vu beaucoup qui font leurs réunions à Pk10, d’autres à Pk8, après l’église…

La où les tranches d’âge sont formidables c’est dans les cas des deuils, mariages baptêmes; leur dimension sociale, c’est un instrument pour l’évangélisation. Il faut rendre compte du travail qu’on fait car même Dieu que nous servons, on lui rend compte, ça nous permet de nous améliorer. J’ai vu certains qui vont dans les orphelinats, prisons ect pour prier…

Comme l’armée camerounaise, ce n’est pas un groupe comme ça qui est l’armée, il y a le BIR, SEMIL, l’armée de terre, de l’air…, donc si on ne fait pas cette segmentation, on ne peut rien; on dit que le travail qui regarde tout le monde ne regarde personne. On désigne toujours un responsable…même par représentation quand on s’absente.

Mes bienaimés frères et soeurs, je voulais donc vous encourager, d’abord vous féliciter, toutes les tranches d’âge qui ont travaillé, et je demande au Comité de suivi, je n’ai pas pu le faire dans les églises-filles, mais je me rends compte que par la grâce de Dieu je vais me rattraper. J’ai eu beaucoup de deuil, et je n’ai plus la même énergie que j’avais quand j’étais jeune, je ne peux plus faire un culte à Douala et Yaoundé le lendemain. S’il y avait la CAMAIR, ça me ferait faire beaucoup d’économie d’énergie. J’ai été Pasteur à Douala et Yaoundé, en même temps Cadre à l’Administration, donc ce n’était pas évident; ce n’est pas pour me justifier, mais vous n’attendrez pas que je sois parfait dans ce travail, j’ai même proposé de voter des Pasteurs locaux mais…

Je dois également féliciter les frères et soeurs qui ont des problèmes, des blessures dans leurs coeurs mais qui sont quand même venus; ils ont montré qu’ils sont forts que leurs sentiments, leurs problèmes, et pour vous frères j’applaudis”.

Pasteur Samuel BAHOYA va enchaîner son discours par un mot de prière, il était alors 16h23 minutes.

Le 11e point prit place accompagné de l’animation faite par notre frère Fleurie BEUTCHOU. La fête fût belle.

Shalom! Dim Dibamba Samuel, PCI

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez