Echos d'ici et d'ailleursEchos Love Divine Sanctuary

Culte du DIMANCHE 20 SEPTEMBRE 2020,LDS/DOUALA

Views: 5

DIMANCHE 20 SEPTEMBRE 2020,LDS/DOUALA

-Thème:”Les douleurs de l’enfantement”
-Texte lu:Jean 16:20-21
-Prédicateur:William BRANHAM
-Modérateur:rév.pasteur Simplice ESSOH KOUM.

BON À RETENIR
Le culte dominical du 20 septembre 2020 au Love Divine Sanctuary de DOUALA,magistralement conduit par le révérend pasteur Simplice ESSOH KOUM,eut pour point central l’écoute de la bande du prophète BRANHAM intitulée LES DOULEURS DE L’ENFANTEMENT.
À cet effet,après la louange dirigée comme toujours avec art par le frère Joses MOTTO, suivie de la lecture des communiqués,le pasteur ESSOH KOUM,prenant la parole,salua et bénit les auditeurs visibles et lointains dont en particulier notre pasteur, fit d’abord cette déclaration préliminaire:
“Ce matin nous allons écouter la voix de Dieu à travers le message intitulé LES DOULEURS DE L’ENFANTEMENT, message prêché le 24 janvier 1965 à Phœnix en Arizona,États-Unis”.
Faisant ensuite chanter le cantique bien connu “Amazing grace”,il continua pour engager l’écoute du jour:
“Nous allons laisser la voix de Dieu nous parler ce matin…
Gardons nos cœurs ouverts,laissons de côté nos soucis,tout ce qui peut constituer un blocage.
Nous avons beaucoup de témoignages qui prouvent que cette voix que nous allons entendre est effectivement la voix de Dieu,et nous croyons qu’elle va encore opérer des miracles et des délivrances dans nos vies ce matin.
Déjà pendant la séquence de vendredi dernier nous avons été bénis,il y a des témoignages.
Alors,ce matin encore,si nous sommes entiers, avec des cœurs ouverts, les anges ne manqueront pas de descendre:prie pour que cela soit ainsi pour toi et pour moi,et pour nous tous (chacun prie)…
Que Dieu te bénisse.
LES DOULEURS DE L’ENFANTEMENT”…

Une heure 16 minutes,voilà le temps que dura l’écoute de bande de ce jour-là,dont la fin fut marquée par des acclamations au Seigneur.
Le révérend pasteur Simplice ESSOH KOUM, revenu à la chaire,relut les paragraphes 73 et 74 où il était dit notamment:
“Pour tout homme ou pour toute femme qui sont nés de l’Esprit de Dieu,…quand la lumière se répand sur nous,là nous sommes heureux parce que nous savons que nous retournons à l’endroit d’où nous sommes venus:du sein de Dieu”.
Puis l’orateur enchaîna par ce commentaire:
“Nous savons qu’avant cette merveilleuse lumière,c’est la détresse, c’est la souffrance,c’est la mort,c’est le pourrissement,mais il y a la vie après.
Oh!Bénissons le Seigneur!
Mettons-nous debout, frères,et chantons ensemble ce merveilleux cantique,”Tout joyeux, bénissons le Seigneur”…
Après l’exécution de ce chant,le pasteur ESSOH KOUM continua:
“Il a porté sur Lui nos châtiments,Il a enduré les crachats,les épines,Il a souffert jusqu’à la mort de la croix,Lui le Modèle.
Demandons qu’Il enlève aussi le vieil homme en nous,que nous acceptions de mourir dans l’ancien système,et consacrons-nous à la prière,à l’abandon de soi, abandonnons nos vaines manières de vivre, abandonnons le vieux système dénominationnel,les crédos,les considérations humaines etc.
Que chacun parle au Seigneur.
Nous prions”…
Après les prières individuelles,le pasteur ESSOH KOUM en solitaire éleva la voix en prière,disant entre autres choses:
“Éternel notre Dieu,…
Au moment où la dispensation est en train de changer,
Au moment où,Seigneur, Tu Te fais découvrir de plus en plus,
Au moment où,Seigneur, Ta patience tire vers son terme,
Au moment où Toi Tu es encore dans Ta miséricorde,dans Ta grâce,
Nous venons ce matin reconnaître que sans Toi nous ne pouvons rien.
Le prophète l’a dit,nous ne prierons jamais assez:
Seigneur,fais tomber les vieilles loques,les tares indélébiles,les maladies, les comportements déviants,le monde et ses plaisirs attachés à nos vies,qui viennent salir notre témoignage…
Ô Dieu nous voulons être affranchis comme le petit poussin ce matin:nous voulons cogner sur cette vieille coquille,afin de nous frayer le chemin à coups de bec,afin d’arriver jusqu’au saint des saints, Seigneur.
Nous refusons le monde et ses plaisirs ce matin,
Nous refusons,ô Père Éternel,tout vêtement qui n’est pas chrétien,nous voulons cette robe d’occasion,
Nous voulons vivre Ta Parole.
Seigneur nous avons tellement reçu de Toi,jour après jour,
Nous voulons voir,ô Dieu, le changement.
Pardonne nos manquements,ô Dieu,
Pardonne nos égarements,nos folies.
Nous voulons demeurer avec Toi, Seigneur.
Ô Dieu,accorde-nous Ta grâce.
Peu importe qui est devant nous,Seigneur, nous voulons confesser notre foi en Jésus-Christ, Lui Qui a été pour nous l’Auteur d’un si grand salut.
Seigneur que Ton Nom soit glorifié,
Que Ton Nom soit magnifié,pour Ta grâce envers des ignobles personnes comme nous.
Tu as envoyé ce Message pour que nous puissions entrer dans les rangs:nous n’avons rien mérité,c’est pourquoi nous chantons Gloire à Toi,Seigneur,
Louange à Toi,Éternel.
Merci,Seigneur.
Que les murs qui nous séparaient de Jésus-Christ s’écroulent dans nos vies.
Que les portes s’ouvrent, et que le Dieu de gloire fasse Son entrée dans nos vies.
Ô Dieu,que cette Lumière vainque les ténèbres les plus cachées dans nos vies.
Nous nous abandonnons à Toi,Seigneur.
Exauce notre prière,
Au Nom de Jésus-Christ,
Amen”.
Suivit enfin l’appel à l’autel,auquel une précieuse âme daigna répondre.

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 23 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez