Echos d'ici et d'ailleursEchos Love Divine SanctuaryToute l'actualité

Culte du vendredi soir 29/11/2019 au LDS

Views: 0

Compte rendu de la soirée de prières vendredi dernier au Love Divine Sanctuary

Un vendredi pas comme les autres, oui c’est ce qu’on peut dire du vendredi 28 novembre 2019 ; il restera certainement gravé dans la mémoire des chrétiens. C’est aux environs de 17h que les frères et sœurs commencent à regagner le sanctuaire. À 17h et 30 mn, place dès lors à la demie heure de silence. C’est après quelques instants que le révérend pasteur BAHOYA Samuel monte en chaire sous sa casquette de chantre. Petits et grands, hommes, femmes et enfants, tous debout pour apprendre de nouveaux cantiques. Les chants de combats étaient au rendez-vous. Il faut dire que cette soirée elle aussi était une soirée de combat. Car la louange a laissé place aux prières. La prière pour les esprits de nuisances était la principale. Le pasteur nous fait comprendre que c’est le moment de combattre ces esprits; c’est debout que l’Assemblée du SEIGNEUR est au moment du démarrage de la prière. Le sujet de notre pays est assez délicat, il ne manqua pas donc à l’appel. Passages et conseils nous ont été donnés ; Esaïe 25v8-9, Jérémie chapitre 1 en sont quelques-uns. Nous devons ressusciter la vie de prières partout. Nous ne pourrons jamais assez prier, nous devons prier sans cesse ; car la prière c’est l’arme du chrétien. L’amour aussi est en est une, nous ne devons donc pas cesser de faire le bien. Conseils, témoignages, prières nous en avons eu ce soir. C’est aux environs’ de 20h que le pasteur congédia l’Assemblée se donnant rendez-vous pour le prochain culte. Le Seigneur était à l’œuvre et les prières des Saints sont certainement exaucées. Vivement les prochaines soirées de prières.

Victoire NSAME

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 10 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez