Lettre aux compatriotes de la diasporaToute l'actualité

Des évidences pour savoir qu’on a le Saint-Esprit ou qu’on ne L’a pas

Views: 6

 

Chers compatriotes de la diaspora, c’est encore un honneur pour moi de vous écrire en ce jour béni. Je ne cesserai de vous rappeler que vous êtes le peuple élu de Dieu en ce temps du soir, vivant au milieu d’une génération perverse et corrompue, raison pour laquelle vous devez réellement rechercher le don de l’Esprit afin d’être comparable à cette lumière placée au sommet d’une montagne qui éclaire toute la ville (Matthieu 5 :14) ; «n’oubliez pas pourquoi Dieu vous a envoyé à la diaspora, sous le couvert de vos études, loteries et autres. Soyez Ses témoins, Ses dignes représentants. »

 

Dans notre numéro précédent, nous vous avions démontré sur la base des Saintes Ecritures comment fonctionnent les dons du Saint-Esprit dans l’Eglise ; aujourd’hui nous allons vous donner certaines évidences pour savoir que vous L’avez reçu ou pas.

 

Dans nos églises actuellement, plusieurs se focalisent sur le fait qu’on a parlé en langues, qu’on a crié ou qu’on a sauté pour savoir qu’on a le Saint-Esprit, mais ça n’a pas toujours été le cas. Certes le parler en langues selon la Bible est une évidence qu’on a le Saint-Esprit, (Marc 16 :17/18) ; mais même les démons parlent en langues. Pour savoir réellement qu’on est baptisé du Saint-Esprit, il y a quatre étapes à suivre :

 

La Justification ;

La sanctification ;

Le baptême du Saint-Espritqui pourrait être au niveau de l’esprit pour beaucoup de cas ; or l’esprit a cinq sens influençables : (le goût, le toucher, l’ouïe, l’odorat et la vue) ;

Vivre toute la Parole.

Or la Bible dit que c’est l’âme qui péchera qui mourra, d’où il vous faut à tout prix recevoir le baptême du Saint-Esprit dans l’âme.

Vous pouvez être justifié sans toutefois être sanctifié, vous pouvez être sanctifié sans être rempli du Saint-Esprit et vous pouvez être rempli du Saint-Esprit mais pas dans l’âme, plutôt dans l’esprit.

Or Dieu envoie sa pluie sur les bons et sur les méchants, Il fait également briller son soleil sur les bons et les méchants ; Il nourrit les hommes qu’Il a fait à Son image et à sa ressemblance, Il donne également la nourriture au lion, à l’aigle, au vautour et au corbeau. Même la chauve-souris et le hibou bénéficient de la même bonté de notre Père céleste.

C’est donc ainsi que nous avons de nos jours des hommes oints du Saint-Esprit mais dans l’esprit, le prophète de Malachie 4 :5/6 les appelle « Les oints du temps de la fin » ; ils ont la puissance de chasser les démons, de prophétiser, de faire des miracles et des prodiges, mais ce sont des faux prophètes, des faux enseignants, des faux oints. C’est comme un arbre orange sur lequel on a greffé d’autres agrumes : les pamplemousses, les citrons, les mangues, les goyaves…ces fruits sont ibrides, mais ils parviennent à se nourrir de la sève de l’oranger, mais ils restent quand même des fruits ibrides.

A la fin, chaque fruit sortira selon sa vraie nature, bien qu’ils aient profiter de l’alimentation de l’arbre sur lequel ils ont été greffés : ils ne seront jamais de vrais oranges.

C’est pareil bien-aimés dans le monde spirituel, les faux oints peuvent profiter des dons, des bénédictions liées au christianisme en même temps que les élus, seulement on les reconnaitra à leur fruit. Le fruit c’est la Parole, l’enseignement. Quand ces oints enseignent, se basent-ils sur les doctrines ou sur CHRIST ?

 

Comme exemple (1) nous prendrons le frère Michée qui a été baptisé du Saint-Esprit dans le Pentecôtisme comme mouvement, par la suite il a reconnu la Parole de Dieu pour son jour : le Message de l’heure qui ramène à la Parole, et depuis ce jour il marche dans la Lumière de son jour.

 

Comme exemple (2) nous prendrons la sœur Cherry SAM, bouddhiste de naissance, qui a été baptisée du Saint-Esprit dans le pentecôtisme ; une fois arrivée à Moscou et qu’elle a été invitée à l’église ici, elle a reconnu le Message de son jour et s’est alignée immédiatement. Malgré les railleries et les moqueries qu’elle a reçues de ses compatriotes Vietnamiens, elle est restée ferme et persévère jusqu’à nos jours.

Vous ne pouvez pas être rempli du Saint-Esprit et ne pas reconnaitre le Message de votre jour. Cela ne se peut pas même si vous empruntez mille dizaines ailleurs.

 

Le Message rassemble tous les fils et filles de Dieu sortis de toutes les dénominations : Catholiques, Protestants, Baptistes, Témoins de Jéhovah, Pèlerins de la sainteté, Musulmans, Maçons, Bouddhistes et ainsi de suite. Tous ceux-là que Dieu dans Sa prescience avait prédestinés avant la fondation du monde à être de l’Epouse de Christ, recevront ce Message d’où qu’ils soient ; ils sortiront de leurs dénominations et accepteront ce Message.

Ainsi pour terminer, nous dirons que l’évidence pour savoir qu’on a le Saint-Esprit c’est de vivre toute la Parole ; Le recevoir dans votre âme, et lorsque vous recevrez le Saint-Esprit dans votre âme, vous reconnaitriez ipto facto le Message de votre jour.

 

L’évidence qu’on a reçu le Saint-Esprit selon le prophète, c’est lorsqu’on a l’Amour Parfait, et il disait encore que sans l’Amour Parfait nul n’entrera.

 

Le Message de l’heure avait été apporté par le prophète de Dieu, notre précieux frère William Marrion BRANHAM et a pour but de préparer l’Epouse de Christ à l’Enlèvement.

Nous en reviendrons le jeudi prochain s’il plait à Dieu. Que Dieu vous bénisse tous !

 

Emmanuel MABVUER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 17 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez