Echos de la semaine à l’Eglise de Logbessou

Visits: 1

Echos de la semaine à l’Eglise de Logbessou

Chantre: Frère BEMELINGUE François

Prédicateur : Rev MOUNE Jean Calvin

Titre: La semence de discorde et ses manifestations

Versets bibliques lus : Matthieu 13:24-30, 1 corinthiens 14:8

Le critère essentiel dans le choix d’une église est sa doctrine, son enseignement car elle se comporte par rapport à l’enseignement qu’elle a reçu. En effet elle est d’une importance capitale. Chaque église a son esprit, tu peux entrer dans une église et en ressortir pire qu’avant. La seule et véritable raison qui pousserait un chrétien à quitter une église est la doctrine de cette église. Il existe quatre choses principales qui mettent en danger la doctrine d’une église. Jésus n’a pas dit méfiez-vous du comportement des pharisiens car ils avaient un bon comportement mais une mauvaise doctrine. Donc il faut faire très attention. Beaucoup de jeunes entrent dans les églises, zélés mais c’est la doctrine qui gâche tout.

La première chose principale qui détruit la doctrine est la contestation du leadership divin C’est Dieu qui doit diriger l’église au travers des prophètes qu’Il envoie et de l’Esprit Saint qu’Il dépose en ce dernier.  C’est la conduite du Saint-Esprit qui doit être au centre de la doctrine d’une église. Dans nombres 16, quand Dieu a suscité Moïse, le peuple a contesté le choix de Dieu et de son frère Aaron et sa sœur Marie. Cela a déplu à Dieu car ce n’est pas Moïse qu’il rejetait mais Dieu. La semence de discorde se manifeste par la contestation de son pasteur, du ministère. Tout ce que le Prophète dit doit être pris comme un ainsi dit le Seigneur et le contester c’est mettre l’esprit de discorde et s’attirer la colère du Seigneur car tu vas t’égarer, tu dois demander au Seigneur de te venir en aide et aussi réclamer qu’Il te soutienne. Cela est valable dans la famille, dans la société et même à l’église. Si dans une famille, le père en mourant laisse le chef de famille, même si c’est le dernier de la famille tu ne devrais pas contester car le faire c’est contester le choix de Dieu. Même chose pour le président de la République et des autres dirigeants. On doit pouvoir prier pour eux. Car Dieu a permis cela. Donc contester un pouvoir  c’est contester le choix divin. C’est pourquoi les chrétiens n’entrent pas dans les débats politiques. Quand vous voulez donner un avis, faites-le avec beaucoup de tact et il y’a la manière et la démarche et surtout la sagesse.

La deuxième chose est la mauvaise interprétation de la Parole. Vous pouvez retrouver cela dans la brochure “Christ est le ministère du Dieu révélé paragraphe.” La mauvaise interprétation de la Parole signifie dire ce qui n’est pas. Prenons le cas du baptême dans l’eau, qui a pris diverses interprétations de la part des églises. Le mot baptême signifie le fait d’immerger et cela veut dire qu’on doit plonger dans l’eau sinon à quoi servirait le Jourdain ? Il y’a aussi le baptême du Saint-Esprit. Dans la chambre haute à la descente du Saint-Esprit, les apôtres ont commencé à parler en langue du coup la mauvaise interprétation dit que pour reconnaître le Saint-Esprit il faudrait que tu parles en langues, tu prophétises et tu interprètes. Or nous connaissons que les vertus du Saint-Esprit sont la paix, l’amour, la vérité…  si tu parles en langues et que tu es toujours entrain de haïr les gens tu n’as pas l’Esprit de Dieu. Quand on a l’Esprit de Dieu on doit pouvoir vivre la Parole dans toute la vérité. Tu passes ta vie à calomnier, à se plaindre et dire qu’on a le Saint-Esprit c’est faux. Il est temps de rechercher le véritable Saint-Esprit. Nous avons vu le prophète ressusciter les morts du coup il est Dieu : faux. Il est dit que tout disciple accompli sera semblable à son maître mais ne sera pas égal à lui. La troisième chose est le mauvais placement de la Parole. Il faut remettre la Parole selon son contexte et que chaque membre du corps de Christ soit à sa place. Nous devons mettre chaque Ecriture dans son contexte.

La quatrième chose est la dislocation de la Parole. Disloquer la Parole c’est  mettre la Parole de Dieu sens dessus dessous, être en avance ou en retard sur son temps. Il faut marcher au rythme de la colonne de feu, de la Parole de Dieu. Nos choix doivent être émis par révélation. Nous ne devons pas faire les choses par sentiment. Esaïe 35. Quand Dieu choisit quelqu’un, c’est au cœur qu’il a vu cette personne. L’homme élit quelqu’un selon sa compétence et Dieu selon son cœur.

André NJOH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 20 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez