Guérir des blessures du passé

Visits: 4

Ce serait fantastique qu’il en soit autrement, mais les blessures du passé demeureront douloureuses tant et aussi longtemps qu’elles n’auront pas obtenu une complète guérison. Sur le plan physique, une blessure profonde non traitée finira toujours par s’infecter. Cette infection provoquera de multiples conséquences, pouvant même aller jusqu’à causer la mort. Le même principe s’applique pour les blessures d’ordre psychologiques, morales, émotionnelles, amoureuses, affectives ou spirituelles. Ces blessures non traitées finiront tôt ou tard par se dégrader et engendrer de graves conséquences. Même si à la surface, tout semble sous contrôle, la blessure demeure. Lentement, elle accentue ses ravages. Toutefois, le jour viendra où cette blessure refera surface et les conséquences pourraient être dévastatrices.

Contrairement à ce que plusieurs personnes croient, le fait d’ignorer ou de refouler les blessures du passé n’effacera rien du tout et n’amènera pas votre guérison.

D’autres personnes croient fermement que le temps finira par tout effacer. Le temps n’a malheureusement aucune vertu thérapeutique. Le seul effet positif du temps s’opère lorsqu’une personne décide de véritablement travailler sur elle-même, et au fil du temps, elle verra un changement extraordinaire dans sa vie.

Lorsqu’il s’agit de traiter les blessures intérieures, il n’y a pas 1000 solutions. Il vous faudra, tôt ou tard, les affronter afin d’avancer vers la guérison. Heureusement, il y a des gens compétents qui peuvent vous accompagner et vous soutenir dans cette étape importante de votre vie. Vos blessures du passé vous ont déjà suffisamment causé du tort, ne leurs permettez pas de dicter votre avenir.

Laissez tomber votre orgueil personnel et admettez que vous avez besoin d’aide. Il est faux de croire que vous pourrez vous en sortir seuls. Car, si c’était le cas, il y a de cela bien longtemps que vos blessures seraient guéries. Si elles sont encore présentes, c’est que vous ne pouvez y parvenir seuls et que vous avez besoin d’aide. C’est un processus douloureux, mais c’est assurément le plus beau cadeau que vous pouvez vous offrir. La sensation de gouter à la paix intérieure que procure le véritable pardon et une véritable guérison est tout simplement extraordinaire. En fait, il n’existe pas de mots pour exprimer la sensation ressentie, c’est divin !!

Souvenez-vous que vous n’êtes pas seul. Dieu se soucie de ces blessures qui vous font tant souffrir, vous handicapent et vous empêchent de vivre pleinement la vie qu’il vous a destinée. Il a son bras tendu vers vous et désire vous venir en aide. Il ne tient qu’à vous de saisir Sa main et de débuter votre marche sur le sentier de la guérison et du pardon. Demandez-Lui de mettre sur votre route des gens compétents pour vous aider à avancer dans le sentier de la véritable guérison et du véritable pardon. S’Il l’a fait pour moi et pour de nombreux autres, Il le fera aussi pour vous.

Aussi, pour se préciser, Dieu dans Sa grâce a envoyé un Message qui nous aide à mieux réfléchir au jour du deuil d’un proche et d’apprendre à compter nos jours pour agir en conséquence pour une meilleure résurrection avec Jésus-Christ à toujours.

Une citation du Prophète William Marrion BRANHAM rafraîchira votre mémoire dans la rubrique Méditons ensemble: LE PREMIER SCEAU.

Dans la rubrique Actualités, nous reviendrons sur le culte du dimanche dernier au Love Divine Sanctuary.

La page Carnet Rose revient sur la bénédiction nuptiale du couple Sharon et Rachel KOUEKAM dimanche dernier au Love Divine Sanctuary.

Dans la rubrique Echos d’ici et d’ailleurs de cette semaine, nous aurons les échos des églises de Logbessou, Buea, Nkongsamba et la lettre aux compatriotes de la diaspora.

La Série de cette semaine portera sur les pièges qui guettent la musique chrétienne. L’exhortation de la semaine, la Biographie du Prophète William BRANHAM suivra, puis Testimonyfrom VGR,  et enfin les annonces. Bonne lecture et que Dieu vous bénisse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 13 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez