ActualitéToute l'actualité

La Synthèse du Troisième Sceau

Views: 7

RESUME:
THEME: LE 3E SCEAU

Prêché par le Prophète William Marrion Branham

Références bibliques: Apoc 6:4-5

Rendus au terme de l’écoute du 3e Sceau ce vendredi 13 Septembre 2019, que peut-on retenir en substance?

Les Sceaux, peut-être faut-il le rappeler, constituent le Livre de la Rédemption scellé (Parag 44, 118 in “La brèche entre les sept âges et les sept sceaux”), qui ne pouvait être ouvert par aucune créature si ce n’est un homme, mais pas n’importe lequel des hommes, Celui-là seul qui est sans péchés. En effet, après avoir créé Adam et Eve, Dieu leur avait donné le pouvoir de dominer sur toutes choses. Usant de ruse, et convoitant cette position et surtout soucieux d’entrer en possession du Livre, qui est le Titre de Propriété Incontestable appartenant à Dieu Seul, mais délégué à l’homme, unique créature à l’image et à la ressemblance de Dieu, satan va passer par le Serpent ancien pour séduire Eve qui à son tour va emmener Adam dans la chute. Comme Frère Branham l’a si bien dit, ce Livre ne pouvait pas être entre les mains de “celui qui a les mains sales”. Satan par cet acte de séduction et d’entraînement de l’homme dans le péché avait les mains sales. Ce Titre de Propriété Incontestable va ainsi retourner au Propriétaire originel (Parag 116. La brèche entre les sept âges et les sept sceaux”), à savoir le Seigneur Lui même.

Soucieux du salut de l’homme déchu, Dieu, non plus comme au temps de Abraham comme sous les chênes de Mamré où Il descendit dans une chair semblable à celle de Adam à l’état d’homme formé, va, par la naissance virginale, sans aucun désir sexuel, venir en chair humaine racheter l’homme perdu et le restaurer dans ses droits. Le Fils de Dieu, Dieu fait chair, va ainsi s’offrir comme Parent Rédempteur à la Croix de Golgotha. Son Sang, tout comme le javel, tout comme tout détergent ôtant toute tâche, va suffire, contrairement au sang des taureaux et des boucs, à sauver l’homme et à le restaurer (Parag 110-115 du sermon “Le 3e Sceau”).

C’est donc le seul qui fût trouvé digne, dans les cieux et sous le Ciel, d’ouvrir le Livre de Vie, le Titre de Propriété Incontestable, et d’en rompre les Sceaux. Une grande consolation pour Jean et pour toute l’épouse.

Que dire donc des Sceaux que nous écoutons? En effet, selon Apocalypse 10:1-2), l’Ange Céleste (Christ), est celui qui, ayant le Livre de Vie dans ses mains tel que décrit dans Apocalypse 5:6-8, va transmettre le contenu des sceaux à son humble Serviteur, notre Frère, le Prophète Branham, 7e Messager qui se trouve sur la terre (Parag 45. “La brèche entre les sept âges et les sept sceaux”, selon la promesse “mais aux jours de la voix du 7e Ange, lorsqu’il sonnerait de la trompette (Evangile), les mystères de Dieu seraient révélés” (Apoc 10:7). Cependant, comment ces mystères sont-ils révélés? Une esquisse de schéma nous permettra de mieux comprendre l’enseignement de Frère Branham là-dessus, dans la Bande “La brèche….”

En effet, il y a quatre êtres vivants qui ont la charge de faire à chaque fois l’annonce de l’ouverture d’un sceau à Jean, mais Jean ne vit que des symboles dont les mystères étaient réservés pour la fin des temps, notamment sous le Ministère du 7e Ange Messager.

Il y a tout d’abord une annonce dans le ciel: “viens et vois”, puis un sceau est ouvert, ensuite paraît le Messager qui sonne la trompette c’est-à-dire qui proclame le contenu de ce Mystère à ses contemporains; une guerre spirituelle est alors créée, car certains vont croire et d’autres rejeter leur Messager du jour. Ensuite, c’est le Jugement temporaire pour ceux qui le rejettent; puis commence un autre Âge de l’église; des organisations se forment et cela crée des confusions doctrinales. C’est alors que Dieu suscite un autre sceau et le processus recommence.

Pour les deux premiers Sceaux, nous avons vu qu’il s’agit de la même personne, satan, qui va d’un cheval à un autre en fonction de sa mission et de sa position.

Pour le 3e Sceau proprement dit, Frère Branham en parle à partir du Paragraphe 283 de son Sermon.

Le passage lu fût: Apocalypse 6:5-6

“6.5. Quand il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième être vivant qui disait: Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main.6.6 Et j’entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d’orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l’huile et au vin.”

Il y’avait 4 Êtres vivants: Le lion, le Veau ou le Boeuf, l’homme et l’aigle. Dans le 3e Sceau, c’est le 3e Être vivant semblable à un homme qui fait l’annonce à Jean :”viens et vois”. Puis le sceau est ouvert et un tonnerre retentit et le sceau est brisé.

Il faut dire que l’annonce du sceau est faite par le 3e Être vivant, mais l’interdiction de “toucher à l’huile et au vin” est donnée au cavalier, non pas par un de ces quatre Êtres vivants, mais par l’Agneau, qui est la Voix qui se fît entendre au milieu des 4 Êtres vivants, car il venait réclamer ce qui est à Lui (Parag 336, 3e Sceau).

Le Sceau révélé en symboles à Jean, il vît un cheval noir monté par un cavalier qui avait une balance dans sa main pesant du blé, de l’orge pour vendre. Ce mystère avait été révélé à Frère Branham très tôt le matin, avant la tenue de la réunion prévue le même jour (Parag 294). Et il faut le dire, quand cela est révélé, Frère Branham se rassure toujours

que cela concorde avec l’Ecriture avant de l’accepter et de l’apporter à l’église. (Parag 283)

“Ce cheval de couleur noire ou sombre représente l’Age des Ténèbres, une époque où il faisait nuit noire pour les croyants qui restaient” dit Frère Branham (Parag 295). En effet, tout espoir avait été ôté à la vraie Église puisque cet individu (Faux Prophète ou Pape) dirigeait à la fois l’église et l’Etat. Qu’est qui s’était passé jusque là?

L’Eve spirituelle c’est-à-dire l’église ou l’épouse de Christ, née à la Pentecôte, était tombée à Rome lors du Concile de Nicée tout comme l’Eve naturelle au jardin d’Eden. Les droits de la vertu de Pentecôte furent vendus à satan contre les dogmes de Rome. L’Eve spirituelle avait vendu la Bible en donnant le droit et le pouvoir à un homme de changer la Parole de Dieu en “crédos dits des Apôtres”, qui ne sont pas fondés sur la Bible, car étant des crédos catholiques, le credo des Apôtres étant dans Actes 2:38. Les méthodistes, baptistes, pentecôtistes avaient également fait pareil, en vendant leurs droits. Il fallait faire comme les crédos disent de faire, peu importe ce que Dieu dit: la prostitution spirituelle s’installa, et l’église catholique transmît ses souillures au monde. (Parag 138, 3e Sceau). Apocalypse 17 la traite de prostituée et cela, c’est de la fornication spirituelle car Christ veut que son épouse soit pure avec la Parole, sans ‘interprétation personnelle, sans mélange, sans même un flirt (Parag 143, 144, 3e Sceau).

Dieu avait promis à l’Eve spirituelle, tout comme à l’Eve naturelle, que la Parole lui serait redonnée au dernier jour, qu’il la ramènerait à la Parole originelle, pas au substitut né à Nicée (Parag 115, 3e Sceau). Cependant, ayant réuni le pouvoir ecclésiastique au pouvoir politique, le pouvoir du Faux Prophète se vit prendre de l’ampleur et une autre tournure. Aussi, usant non plus de ruse ou de séduction pour s’infiltrer comme lorsque ce cavalier était sur le cheval blanc (1er Sceau), mais plutôt usant de menaces et de sentences meurtrières, plusieurs croyants vont ainsi perdre leurs vies (cavalier sur le cheval roux-2e Sceau).
Tout ceci avait favorisé la montée des ténèbres, et une perte d’espoir de la part des croyants qui étaient encore en vie. En effet, Le catholicisme avait pris la direction de l’Etat et tous ceux qui n’étaient pas d’accord avec ses dogmes étaient mis à mort. Aussi, le cavalier va t-il poursuivre sa mission en montant un cheval noir cette fois-ci.

La balance qu’il avait en main c’était pour vendre le blé et l’orge, qui sont les éléments de base pour le soutien de la vie naturelle car c’est avec ça qu’on fait du pain. Or le pain c’est une sorte d’espérance de la vie, mais qu’il faisait payer à ses sujets (Parag 298). Il leur faisait payer pour du pain d’orge, pour du pain de blé, pour les prières du Prêtre pour faire sortir les gens du Purgatoire, pour les neuvaines et il le fait encore aujourd’hui. Il dépouillait ses sujets de leurs richesses, il s’emparait ainsi des richesses du monde. Mais heureusement, l’ordre lui fût donné: “ne fais point de mal au vin et à l’huile”, il n’en reste qu’un petit peu là, n’y touche pas. (Parag 304, 3e Sceau).

L’huile est le symbole du Saint Esprit (Lévitique 8:12 et Matthieu 25:3-4) et le Vin symbolise la stimulation de la révélation. L’huile et le Vin vont toujours ensemble dans les Écritures et voici la signification selon Frère Branham: “Quand la vérité d’une Parole de Dieu qui a vraiment été promise est révélée à ses Saints qui sont remplis d’huile, alors ils sont stimulés (vin)” c’est-à-dire qu’ils développent un comportement anormal, qui semble inconvenant, ils sont remplis de joie, poussent des cris, le vin étant un rafraîchissement qui vient du Seigneur. (Parag 308, 3e Sceau). Cela est arrivé dans Actes 2 quand le Saint-Esprit était descendu sur les croyants de la Chambre Haute, dans Jean 4 avec la femme Samaritaine quand elle reconnût le Signe du Messie promis.
Ce cavalier pouvait distribuer cette sorte de vie à ses sujets, mais quant à l’huile et au vin, il lui fût interdit d’y toucher. (Parag 328).

Voici donc la révélation de ce Sceau: “Si tu (cavalier sur le cheval noir) en attrapes (des croyants) qui font partie de mon petit troupeau, qui sont remplis de mon Huile (Saint Esprit) et de mon Vin (Joie du salut, Joie devant les promesses révélées, manifestées de Dieu), ne les tue pas, ne les touche pas (ne les oblige pas à réciter tes crédos, n’essaie pas de les perturber). Il était donc défendu au cavalier assis sur le cheval noir, l’église catholique, de faire du mal à la vie spirituelle qui était en ceux qui avaient reçu le Saint-Esprit, car ils étaient l’acquisition du Seigneur Lui même qui avait longtemps intercédé pour eux afin que leurs noms soient écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau.

Dim Dibamba Samuel

 

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 27 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez