ActualitéToute l'actualité

Le Culte du dimanche dernier au Love Divine Sanctuary: Aperçu général

Views: 4

DIM.10 NOV.2019 AU LDS/DLA

Thème: “Le 6e Sceau”  (suite)

Texte lu: Mal.4:5-6

Prédicateur: rév. pasteur Simplice ESSOH KOUM.

BON À RETENIR

Le culte du dimanche 10 novembre 2019 au Love Divine Sanctuary de DOUALA se passa sous la conduite du révérend pasteur Simplice ESSOH KOUM, par ailleurs Président du Conseil des diacres.

Après avoir lu quelques communiqués et rappelé les programmes de mariages en perspective, le pasteur Simplice annonça officiellement la terrible nouvelle du décès de Mama Augustine BAHOYA, la bien-aimée mère de notre pasteur, puis il fit observer en sa mémoire une minute de silence et fit prier pour la consolation de la famille éprouvée et de l’église, n’omettant pas de demander à l’assemblée de redoubler de prières à l’endroit du pasteur en cette période de fin d’année particulièrement éprouvante et pleine de sollicitations pour lui.

Cela étant, l’homme de Dieu put ensuite passer au service de la Parole, qui en l’occurrence consista à introduire le prophète et à faire écouter une bande, tâche dont l’intéressé s’acquitta non sans panache ainsi qu’il suit:
“Comme Dieu avait vu que le diable avait embrigadé les gens dans des dénominations et carcans de tous genres, déclara-t-il en substance, Il a envoyé 1 messager avec 1 Message pour nous faire sortir de toutes ces mauvaises voies, et ce messager n’a pas failli, à preuve notre présence ici ce matin.

Au-dessous de ce grand messager, l’homme étant l’agent de Dieu, de tout temps et en tous lieux Dieu a toujours 1 homme à travers lequel, maintenant encore, Il frappe à la porte de chacun et lui dit: “C’est le moment de sortir de l’esclavage”.

Voilà le but pour lequel ce Message a été envoyé.
Depuis des semaines nous sommes dans la série sur les 7 Sceaux, et aujourd’hui nous allons continuer l’écoute du 6e Sceau.

Il y a beaucoup de témoignages qui confirment ce ministère des bandes, et à plusieurs reprises le pasteur nous a lu des citations du prophète BRANHAM montrant que nous qui écoutons ses bandes nous sommes 1 peuple privilégié,1 peuple mis à part.
Souvenons-nous spécialement d’une nuit de prière que le pasteur avait conduite lui-même, au cours de laquelle il avait fait allusion à 1 sermon qui fut prêché par lui plusieurs années auparavant sur la seconde chevauchée, et dont l’église réécouta l’enregistrement séance tenante.

A la fin de cette écoute le pasteur s’était exclamé: “Qui sait si c’est ça qui s’accomplit là?”, parce que en ce moment, dans toutes les églises qui croient véritablement à ce Message, celles qui ont la vision de ce Message, c’est la voix de Dieu qui est en train de passer.
En effet, ce que nous allons entendre tout à l’heure ce n’est pas la simple voix d’un homme: Dieu a seulement utilisé l’homme pour pouvoir te transmettre 1 Message.
Ceux qui ont déjà lu les 7 Sceaux par exemple, reconnaissent que quand on les relit ou qu’on les écoute encore, il y a toujours des pépites, il y a toujours des choses qui semblent nouvelles, des choses qui nous frappent et nous édifient.

Aussi, nous bénissons le Seigneur pour cette vision”.
Lisant alors Malachie 4:5 à 6 après l’exécution d’un chant, le célébrant fit une prière introductive en ces  termes:

“Bon Père céleste, ramène mon cœur!, c’est le cri de Ton peuple ce matin.

Papa, ramène nos cœurs avant que Tu ne viennes frapper le pays de malédiction.

Seigneur, bénis Ton peuple ce matin pendant que Tu ramènes les cœurs à Toi, au travers de l’écoute de la voix de Dieu, au Nom de Jésus-Christ, amen!”

Sur ce, l’orateur donna le signal du lancement en déclarant:
“Nous écoutons la voix de Dieu”…

Aussitôt dit, aussitôt fait: l’audition du 6e Sceau fut effectivement engagée, prenant fin une heure plus tard par cette déclaration du prophète BRANHAM: “Le monde entier gémit et souffre, dans l’attente de l’âge du millénium, celui de maintenant est tellement imprégné d’impuretés”, et par sa prière, prière que le pasteur ESSOH KOUM étendit à l’assemblée en ces mots: “Nous avons prié avec le prophète de Dieu, nous croyons que les bénédictions qu’il a prononcées sont actuelles, parce que notre Dieu S’appelle Jéhovah-Shama, l’Éternel est présent”.

Thomas MBEBI

 

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 29 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez