Lettre aux compatriotes de la diasporaToute l'actualité

Lettre aux compatriotes de la diaspora: Venir à Christ ne dépend pas d’un homme

Views: 3

C’est encore un réel plaisir que j’éprouve en ce jour solennel que l’Eternel Dieu m’accorde de prendre une fois de plus ma plume pour vous écrire. Je ne cesserai de le dire haut et fort que vous êtes un peuple privilégié, une génération bénie en ce temps du soir où le retour du Seigneur frappe à la porte.

Bien-aimés vous n’aviez pas fait un concours pour devenir chrétien, vous n’êtes pas non plus passé par un test, mais vous aviez été prédestinés avant que vous ne soyez nés, avant la fondation du monde d’être des fils et des filles du Roi des rois. C’est une grâce ; raison pour laquelle vous ne faites pas trop d’efforts de suivre les pas des anciens, de marcher sur les empreintes de vos aînés dans la foi, qui vous ont précédés dans la gloire comme Abraham, Isaac, Jacob, William Branham et j’en passe.

Certes ce n’est pas une partie de pique-nique où chacun fait ce qui lui plaît, mais vous êtes appelés à marcher sur un chemin étroit et resserré, parsemé d’obstacles, d’épreuves, d’abstination et de rejet. Bref c’est une vie de discipline comme dans l’armée. Vous pouvez tomber, mais ne restez pas par terre car le juste tombe sept fois et se relève.

Certainement votre entourage se moquera de vous, mais ne les gérez pas et ne faites aucun effort pour les plaire. Vous aviez un seul objectif : Chercher à gagner l’estime voire la confiance de votre Maître le Seigneur Jésus-Christ. Vous n’êtes pas un hasard sur cette terre, mais des hommes et des femmes mis à part pour le service du Grand Roi, en pèlerinage sur la terre, raison pour laquelle vous n’aviez pas vos cœurs attachés sur les choses de ce monde car elles ne sont que vanités et poursuite du vent. Au lieu de garder votre argent et vos trésors sur cette terre où la teigne et la rouille les attaqueront, vous les amassiez au ciel où vous les retrouverez sains et saufs avec à l’appui une couronne que le Juste Maître posera sur votre tête car Dieu n’est le débiteur de personne et Il honore ceux qui L’honorent.

Frères et sœurs, vos noms avaient été écrits dans le Livre de Vie de l’Agneau avant la fondation du monde, raison pour laquelle vous aviez entendu le cri de la mère aigle selon Malachie 4 :5/6 et Cela vous a positionnés dans le Corps mystique de Christ, ce qui vous a emmenés à abandonner les vers de terre et la charogne dont vous preniez plaisir auparavant à déguster pour vous nourrir désormais de la chair fraîche et saignante, la Nourriture spirituelle au temps convenable, qui vous donne la foi de l’Enlèvement.

Si je suis chrétien cela ne vient pas de moi, j’ai été choisi avant que je ne sois né, je suis conduis par la révélation pour accomplir les vrais desseins de Dieu.

Venir à Christ ne dépend pas d’un homme, le Père appelle ceux qu’Il a préconnu, Il les conduit par la Colonne de Feu pour retrouver la place qu’ils ont perdu.

L’Aigle Royal

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 1 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez