Obsèques AWOUMOU Justine Carice (Veillée du 19/09/2019 à Douala)

Visits: 5

Obsèques fille AWOUMOU Justine Carice, veillée du Jeudi 19/09/2019

Louange: Frère Robert MOUKODI

Culte: Sous la coordination du Pasteur ESSOH KOUM Simplice

Intervenant du jour: Pasteur BEUTCHOU Fleurie

Références bibliques: Apocalypse 14:13

THEME: TES OEUVRES TE SUIVRONT

Comme initialement annoncé par Pasteur ESSOH KOUM à la dernière réunion de prière au Love Divine Sanctuary, la veillée de la fille de notre frère AWOUMOU a effectivement eu lieu au lieu dit Saint Thomas. De nombreux frères et sœurs ont manifesté leur amour par leur présence. Après le mot d’introduction du Pasteur ESSOH KOUM Simplice, notamment de salutations, de remerciements et d’annonce du programme de la soirée, ce fût au tour du Frère MOUKODI de conduire la Louange. Prenant la Parole au terme de la Louange dont les cantiques étaient à la hauteur de la soirée, Le Rev Fleurie BEUTCHOU va alors prendre la Parole, non sans avoir remercié Pasteur Samuel BAHOYA pour l’honneur et le privilège à lui accordé, d’apporter la Parole. L’homme de Dieu a apporté une exhortation de qualité, pas au sens des hommes, mais une parole qui impacte, qui emmène chacun a réfléchir sur la condition de sa vie, et surtout sa relation avec le Seigneur pendant qu’il est encore en vie sur terre. Suivons plutôt:
“Certains viennent au lieu de deuil pour des rancards, pour rencontrer un petit ou une petite ami (e). D’autres c’est l’occasion de bien s’habiller, de se parfumer même. Mais laisse-moi te dire ceci: tu ne viens pas au lieu du deuil pour des rencontres, mais pour voir comment tu dois préparer ton départ de la terre car le moment viendra. Aujourd’hui, on a même classé les deuils par catégorie: grands deuils, petits deuils. Quand c’est du pain avec du beurre que l’on mange, c’est un mauvais deuil, mais quand c’est du pain avec de la viande ou du saucisson qu’on mange, on parle de grand deuil. Que le deuil soit grand ou petit, cela réveille t-il le mort? Non, car ce n’est pas l’essentiel.
C’est après ces mots d’introduction que l’homme de Dieu va faire lecture de Apocalypse 14:13 “Et j’entendis du ciel une voix qui disait: Écris: Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent”.
“Tes œuvres te suivront, poursuivra t-il; “que tu le veuilles ou pas, elles te suivront. Vous savez, aujourd’hui, on tend à nous faire croire que quand tu as été sur la terre, quand tu as vécu ta vie de désordre sans penser à ta vie après la mort, le jour de ta mort on va appeler un Pasteur pour prier pour toi afin que tu sois accueilli de l’autre côté; laisse-moi te dire que cela n’enlève pas tes péchés. La mort ne change pas ta condition: si tu as été bandit, tu meurs bandit, si tu étais prostituée, il n’y a aucune prière pour toi pour que tu sois sauvée. Certains croient qu’il y a le purgatoire et qu’on peut prier pour eux, mais il n’y a pas de purgatoire, c’est ici sur terre. Si la Parole de Dieu t’est prêchée, si tu la rejettes, tu auras toi même signé ton arrêt de mort, car “il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le Jugement”. Certains croient que leur argent va acheter une place au ciel, j’ai pitié de toi qui réfléchis ainsi; vous pensez que Dieu a besoin de votre argent, que le Ciel c’est le Cameroun où vous pouvez appeler un ange ou Dieu Lui-même et le corrompre? L’or et l’argent appartiennent à Dieu. Tu as beau avoir beaucoup d’argent mais tu peux ne pas en jouir car cela appartient à Dieu. Beaucoup ont amassé de l’argent croyant préparer leur retraite; c’est parfois quand l’argent est même déjà beaucoup que le propriétaire de ton souffle peut te “ramener à la maison” par la mort.
C’est maintenant que tu dois préparer ta place au ciel auprès du Seigneur. Celle qui est couchée là, si pendant qu’elle vivait elle n’avait pas préparé sa place, ce qu’on fait aujourd’hui, ce soir, ne l’aidera pas.
Dieu a toujours été un homme patient, il est tellement patient que le jour du jugement, c’est toi même qui vas te condamner.
Certains viennent rendre témoignage au deuil des autres, ils sont même parfois conscients que c’était un sorcier, un adultère par exemple, mais le jour du deuil, il devient un saint homme d’après leurs témoignages. Vous pensez qu’en disant qu’ils étaient gentils ou saints alors qu’ils ne l’étaient pas ça va changer leur condition? Leurs œuvres vont témoigner contre eux malgré vos témoignages hypocrites.
Il y a un seul moyen de s’en débarrasser, de préparer son départ, une seule voie, une seule porte qui peut t’emmener à changer de camp, à changer de Vie, de position, et cette voie là c’est le Seigneur Jésus Christ. Il est question de ton christianisme pas du christianisme au sens de la religion, car on peut être membre d’église mais ça ne veut rien dire. C’est comme moi qui vous parle: je connais l’âge du Président de la République, ses enfants, sa façon de gérer, je peux même tout connaître sur lui, mais lui, il ne me connaît même pas. C’est pareil avec le Seigneur, on peut dire que Jésus est puissant, vainqueur, oui et il l’est vraiment, mais te connaît-il? Beaucoup diront: “n’ai je pas chassé les démons en ton nom…. arrière de moi vous qui commettez l’iniquité” (Matthieu 22:7). Même les ouvriers d’iniquité peuvent accomplir des miracles et des prodiges, mais ça n’a rien à voir avec leur relation avec Dieu. Si tu reconnais ce soir que tu as été religieux c’est-à-dire témoin de Jéhovah, méthodiste, pentecôtiste, branhamiste…sache que tu es tout ça, mais pas un chrétien, car l’église n’est pas un lieu de rencontre, c’est un aéroport et chacun a sa destination: celui qui veut aller en enfer est dans l’église, celui qui veut aller au ciel est dans l’église; à l’église il y a même des visiteurs aussi. Ces visiteurs se comportent même comme des voyageurs alors qu’ils ne sont que des accompagnateurs. Mon frère ou ma sœur, refuse cela, tisse une relation véritable avec Dieu car tes œuvres te suivront. Si tu étais adultère, ne crois pas que ce sont les œuvres de fidélité qui vont t’accompagner, jamais. Certains meurent, d’autres se réjouissent même, à cause de leur mauvaise vie, de leur mauvais témoignage, des mauvaises œuvres qu’ils accomplissaient pendant qu’ils étaient encore en vie. On entend même dire à la veillée de certains: “la femme ci est morte? Enfin les maris des gens vont respirer. Le père ci est mort? Enfin les femmes des gens vont respirer, va te reposer” car c’était des adultères.
Mais lorsque le croyant meurt, celui qui a accepté Jésus-Christ comme son Sauveur et Seigneur, encore qu’il ne meurt même pas, c’est une fête pour lui car la Bible nous dit qu’il se repose de ses œuvres, et il entre dans le repos.
La mort étant inévitable, si tu n’as pas encore accepté le Seigneur Jésus-Christ, fais-le. J’ai toujours dit ceci aux frères: la mort est un ange qui a une mission, celle d’aller récupérer sa chose c’est-à-dire ôter la vie. Sois même Président, Ministre, Gouverneur…, cet ange te prendra quand son moment vient. Il a un parking de voitures: AVC, cancer… Le jour qu’il décide de te prendre, quelle que soit ta fortune, il te prendra. Fuis Même le pays, convoque tous les grands médecins du monde, même les marabouts, tu mourras certainement, tu comprendras toi même que tout est fini quand la mort vient frapper à ta porte. La mort n’a pas de petite voiture dans son parking, quand elle est là, même une petite maladie de rien du tout peut nous emmener.
Celui qui décide du souffle de vie de tout homme est souverain, et l’homme qui n’a pas Dieu est comme un animal.
Dans les lieux de deuil, nous ne venons pas parler aux morts, mais aux vivants. C’est ce que la Bible enseigne dans
Ecclésiaste 7:2. “Mieux vaut aller dans une maison de deuil que d’aller dans une maison de festin; car c’est là la fin de tout homme, et celui qui vit prend la chose à coeur. 7.3 Mieux vaut le chagrin que le rire; car avec un visage triste le coeur peut être content”.
Lorsque nous observons la société aujourd’hui, surtout chez les jeunes, que préférons-nous aujourd’hui? les maisons de festin. DIEU t’a fait venir ici aujourd’hui pour écouter une parole qui peut changer ta vie. Sache donc en vivant sur la terre, qu’un jour tu rendras compte de tes actes”.
C’est après ces paroles que l’homme de Dieu fit un appel à la prière, pour qui veut donner sa vie au Seigneur, pour qui veut que l’on se souvienne de lui dans la prière. Après cela, ce fût les témoignages et la suite de la veillée avant le départ pour le village prévu très tôt.

Dieu vous bénisse!

Dim Dibamba Samuel

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 ⁄ 6 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez