SérieToute l'actualité

Qui choisit les chants dans l’église ?

Views: 5

Dans les assemblées chrétiennes où la pratique est de laisser le libre choix des chants dans le déroulement de tout ou partie du culte, la question du choix est attribuée à l’Esprit que chaque frère et sœur s’efforce d’écouter pour discerner le chant suivant.

Comment reconnaître la direction de l’Esprit ?  Il faut d’abord admettre que le choix est conditionné par un certain nombre de critères non spirituels : par l’âge des participants, par leurs habitudes, par leurs goûts musicaux, par leur connaissance du ou des recueil(s) utilisé(s), etc. Ensuite, cette pratique implique un instant de silence entre les chants pour permettre cette « liberté de l’Esprit ». Et une condition pratique pour que chacun(e) puisse, au cours d’un culte, proposer le chant adéquat est d’avoir avec soi le(s) recueil(s) utilisé(s) !

Si l’Esprit peut effectivement donner une impulsion, une «révélation» pour répondre à des besoins que nous ne connaissons pas—au travers d’un chant, d’une lecture biblique ou d’une parole dite à propos—, nous savons que l’Esprit a comme objectif de glorifier Jésus, de nous conduire dans la vérité, de « rendre témoignage » de lui (Jean 16.13-15). À ce titre, tout chant qui glorifie Jésus a sa place, et il ne faut pas placer la barre trop haut, ni détourner le sens de la « dépendance de l’Esprit ». C’est souvent notre intelligence, notre mémoire ou nos habitudes qui nous conduisent à proposer des chants dans une thématique suivie (par exemple une série de chants accompagnée de lectures bibliques et de prières sur le thème de la liberté en Christ, ou celui de la victoire ou celui des souffrances de Jésus en croix), ce qui est très bien ; mais si« rester dans le thème » devient une condition pour que le chant proposé soit accepté, cela devient stérile et, au lieu de laisser l’Esprit nous guider dans une nouvelle direction, chacun voudra « placer son chant » — une idée exprimée en appelle une autre — et on finit par tourner en rond. Il s’agit donc davantage d’être en bonne santé spirituelle que de faire l’effort de discerner un chant que l’Esprit nous indiquerait à tel moment.

La problématique, au fond, est la même pour les églises qui fonctionnent avec un programme de chants prédéfini. Tout porte à admettre que le groupe de louange qui entraîne la plupart des églises évangéliques discerne aussi par l’Esprit les chants qui feront partie du programme du culte ; et ceci avec peut-être plus de temps passé dans la prière ! Mais le risque de « tourner en rond » n’est pas inexistant non plus ; un groupe de louange peut tomber dans la « monoculture », ne proposer que des chants d’un style donné.

Au prochain numéro, nous allons voir:

L’évolution récente des chants d’assemblée. Sur ce, disons nous bon jeudi et à jeudi prochain en toute mélodie en Christ.

Augustin MAKENG

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 25 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez