Ferdinand et Pauline convolent en justes noces

Visits: 0

FERDINAND & PAULINE CONVOLENT EN JUSTES NOCES (Sam.9.11.2019, LDS/DLA)

-Texte lu:Mt.19:3-5

-Prédicateur: rév. pasteur Robinson LAMBE.

CONDENSÉ
Malgré les deuils omniprésents, ce samedi 09 novembre 2019,le Love Divine Sanctuary de DOUALA a vibré au rythme du mariage du couple TCHOUBOU Ferdinand-MOKO Pauline, cette dernière étant mieux connue sous le nom de MAKANG Pauline.

Après la faste cérémonie d’État civil en matinée à la Mairie de Logbaba, place dès 14 heures à la phase religieuse.
Le révérend pasteur Robinson LAMBE venu de BUEA en vue d’officier en lieu et place du révérend pasteur Samuel BAHOYA en déplacement sur Paris où ce même jour il avait à célébrer 1 autre mariage, procéda d’abord à l’accueil du marié puis de la mariée au perron de l’église, dans 1 décor de chants langoureux de circonstance et de parades de garçons et filles d’honneur.

Et lorsque tout le monde eut pris place, l’on put passer au service de la Parole: salutations d’usage, mot introductif, anecdotes et expressions propres à entretenir l’ambiance festive, tout y était.

Lisant ensuite Matthieu 19:3 à 5 pour passer aux choses sérieuses, l’orateur demanda d’emblée au jeune couple si les deux protagonistes s’étaient suffisamment parlé, et s’ils s’étaient mutuellement tout pardonné, parce que l’acte qui allait être posé était appelé à être irréversible, Dieu excluant toute possibilité de divorce dans le Nouveau Testament.

“Pour pouvoir parler en connaissance de cause à des jeunes qui veulent se marier, continua le pasteur Robinson, il ne suffit pas d’avoir lu des ouvrages et d’avoir apprêté 1 beau sermon, il faut avoir touché cette chose du doigt.

Fort de mes 44 ans de mariage à ce jour, et en rapport avec ce que le Seigneur m’a mis particulièrement à cœur pour ces 2 jeunes mariés, à savoir que “Les erreurs, les épreuves, les combats ne doivent pas susciter de l’énervement ou des rancunes”, il y a des choses que je crois pouvoir dire ou rappeler à eux aussi bien qu’aux vieux couples.

Ceux qui se marient ont de grands avantages par rapport aux célibataires, mais la vie de couple est difficile, ce qui a poussé l’apôtre Paul à prévenir que les mariés auront des tribulations.

Ces difficultés s’expliquent du fait que toi le garçon tu as vécu d’une certaine manière depuis ton enfance, prenant et de bonnes et de mauvaises habitudes, toi la fille tu as vécu d’une autre manière, prenant aussi de  bonnes et de mauvaises habitudes, et maintenant Dieu S’attend à ce que vous deux vous soyez une seule chair.

Voilà pourquoi chaque jour doit être pour vous une occasion d’apprentissage, chacun dévoilant progressivement à l’autre tel ou tel trait de son caractère, à l’occasion du débat sur tel ou tel dossier qui désormais vous est commun: la chambre à coucher en général, le lit conjugal, les toilettes, les repas etc, et chaque fois il faudra que l’un et l’autre vous vous ajustiez pour à la fin arriver à 1 terrain d’entente, et parler 1 même langage.

Même notre Époux Jésus nous a dit: “Porte ta croix et suis-moi”, parce qu’Il veut que Dieu et l’homme redeviennent un comme au commencement. Certains parmi vous ont fait 30 à 40 ans dans la foi, à raison de 3 fois de culte par semaine, mais Jésus-Christ continue toujours à les reprocher, donc c’est tellement difficile d’arriver à refléter Dieu: c’est dire que pareillement, pour que cette femme puisse 1 jour refléter ton image à toi son mari, il te faudra beaucoup de temps, de travail et de patience, parce que chaque jour il te faudra faire des réajustements sur ton propre caractère.

En effet, ce n’est pas par l’autoritarisme ou la dictature que tu te montreras supérieur à ta femme, mais ce sera par le caractère, en posant des actes responsables: tu sais ce qui peut énerver ta femme, tu sais aussi ce qui peut la réjouir, à toi d’appuyer sur le bon bouton.

D’après Proverbe 21:9,ce sont les femmes qui ont l’onction de querelle, et une telle onction ne peut être vaincue que par l’onction de Dieu, l’onction d’amour. Puisque la femme est 1 sous-produit et non 1 produit original comme l’homme, elle doit être ménagée, il y a 1 grand travail à faire sur elle pour qu’elle puisse s’élever à l’image de son mari.

Jésus nous donne l’exemple de ce ménagement en ne nous tenant pas rigueur, puisqu’Il nous a fait grâce: nous sommes sauvés par grâce, nous sortons et revenons en paix par grâce etc…

Seul Dieu Qui a tiré cette femme de toi peut vous amener à vous rapprocher l’un de l’autre, si seulement vous Le priez disant: “Seigneur, donne-moi le cœur pour supporter ma femme”, et “Seigneur, donne-moi le cœur pour supporter mon mari”.

Jeune homme, considère donc qu’aujourd’hui cette femme est devenue ta nouvelle sœur et toi son nouveau frère, alors soyez toujours ensemble, et que sa famille devienne aussi ta famille, et ta famille la sienne.
N’accepte jamais qu’il y ait inimitié entre toi et ta belle-famille: quoi que les gens disent, toi homme, aime ta femme, ses parents ses frères et sœurs, et toi femme, aime ton mari, ses parents, ses frères et sœurs: quand tu es animé d’amour envers quelqu’un, même s’il est sorcier il est désarmé devant toi.

Ici vous avez Mr et Mme MOTO, ou encore Mr et Mme TINA, qui sont des couples que vous pouvez prendre comme modèle.

Évitez de parler à l’emporte-pièce, parce qu’il y a des mots qui, une fois sortis, c’est très difficile de réparer.
Restez attachés à Jésus-Christ, ayez-Le constamment devant vous, et Il sera votre Protecteur, votre Défenseur,…et vous vivrez heureux.

Que Dieu bénisse votre union, et que Dieu nous bénisse tous!”

Après cette poignante Parole de circonstance suivie d’un chant et du mot de prière du révérend pasteur Charles Anicet TINA, le reste de la cérémonie se passa au pas de course:

– Questions rituelles:

“Qui donne cette fille en mariage?”

“Les formalités familiales ont-elles été remplies?”

“Y a-t-il quelqu’un qui, pour 1 motif précis, voudrait

s’opposer à ce mariage?”

“Vous les deux mariés, savez-vous quelque chose qui puisse normalement empêcher que votre mariage n’ait lieu?”

Les réponses à ces questions ayant été jugées satisfaisantes, le processus put continuer.

-Lecture de l’acte de mariage civil,

-Vérification du consentement mutuel des mariés,

-Prise d’engagements réciproques devant Dieu, devant Son peuple et devant le pasteur,

-Bénédiction des anneaux par le pasteur, et leur placement réciproque par les mariés,

-Baiser inaugural,

-Prestation du groupe d’âge “Les triomphantes pour Christ”, et chants spéciaux,

-Prière finale et sortie des mariés,

-Prise des photos,

-Réception au domicile des mariés.

Thomas MBEBI

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 22 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez