Il a répondu

Visits: 0

28/08/2019

Il a répondu

Il est souvent difficile de trouver un emploi bien rémunéré en Afrique du Sud, un pays où le taux de chômage avoisine les 30 %. Frère Isaac avait terminé sa formation, mais il ne s’est pas fié à son propre mérite pour décrocher un emploi; il a placé sa confiance dans la grâce de Dieu et dans la prière des saints. La première fois que nous avons entendu parler de Frère Isaac était plus tôt, cette année. Nous sommes très contents de rapporter que les prières de notre frère, et de tous ceux qui ont lu ce premier article, ont été entendues! Voici son témoignage.

En 2019, j’ai pris la décision de faire confiance à Dieu. Ma foi a été très inspirée par l’histoire d’Abraham, dans la Bible. Après tout ce qui s’était produit dans la vie d’Abraham, qui était alors un vieil homme, sans enfant ni héritage, Dieu lui a promis qu’Il ferait de lui un père de nations.

Une des choses que j’ai réalisée est que, lorsque Dieu fait une promesse, alors cette promesse est déjà accomplie. Il faut simplement attendre que cette promesse soit manifestée pour nous, mais en ce qui concerne Dieu, c’est déjà accompli, parce que Dieu ne peut pas mentir, et Il ne peut pas promettre quelque chose qu’Il est incapable d’accomplir.

J’ai lu dans la Bible que si un homme ne veut pas travailler, qu’il ne peut pas manger non plus. Si Dieu a fait une promesse, Il doit donc avoir pourvu d’un moyen d’y arriver, non? Il devait donc obligatoirement avoir un emploi pour moi, afin que je puisse manger. Je venais de terminer quatre ans d’études pour apprendre une profession, mais j’étais incapable de trouver un emploi dans ce domaine. Pourquoi? Je me suis dit que Dieu avait pourvu d’un emploi pour moi, alors j’ai écrit à VGR pour leur parler de ma conviction.

On a mis en ligne mon histoire sur le site Web, et cela m’a poussé à continuer de croire, ne sachant pas d’où viendrait cette offre d’emploi. J’ai reçu un appel, au mois de mai 2019, et on me demandait de me présenter à une entrevue, suivi d’un test pratique de soudure d’aluminium.

Je n’avais jamais soudé d’aluminium sauf une fois, lors de mon examen de profession, en 2016. Et ça, ce n’était qu’une seule fois! J’ai passé l’entrevue et le test pratique, et j’ai été engagé. J’ai travaillé au salaire minimum pendant tout le mois de juin 2019, mais cela m’importait peu parce que j’avais obtenu ce que je voulais : un emploi.

Le mois suivant (juillet 2019), une autre compagnie m’a appelé pour me demander de passer une entrevue et un test pratique de soudure d’aluminium. J’ai passé l’entrevue et j’ai accepté un emploi dans cette autre compagnie en juillet 2019, et c’est là que je travaille à ce jour.

On me dit que je suis l’un des meilleurs soudeurs d’aluminium de l’histoire de la compagnie, et c’est par la grâce de Dieu que je suis là.

Merci d’avoir pris le temps de lire cette lettre. Et à l’Épouse de Christ, je dis : “Dieu est fidèle et juste. Ses promesses sont assurées; il faudra peut-être être patient, parce que nous voulons que les choses se produisent immédiatement. Néanmoins, Ses promesses s’accompliront au temps choisi par Dieu”.

 

Sincèrement, Frère Isaacs- Afrique du Sud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 24 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez