TémoignagesToute l'actualité

Ils rendent témoignage pour la gloire de Dieu

Views: 3

J’ai un témoignage . Il s’agit du dernier programme de jeûne et prière que Papa a annoncé la semaine dernière. J’avais juste jeûné du dimanche 18h au lundi 18h. Les trois autres jours je n’ai pas jeûné. Deux jours après le programme je suis tombé malade, j’avais des symptômes bizarre au point ou j’essayais de me convaincre que c’est la typhoïde parce que j’en souffre souvent. J’ai même pensé à un moment que j’allais mourir. Je suis donc entré dans ma chambre pour implorer miséricorde. Je priais disant Seigneur voici cette maladie qui veut m’emporter d’où sort elle !? Toute en larmes j’entends cette voix qui me dit *confesse. Je commence donc à confesser même les faites dont je ne m’en souvenais plus. Puis elle redit( la voix) « le jeûne que le pasteur a programmé tu ne l’as pas exécuté ». J’ai donc confessé d’avoir désobéi à Papa. A l’instant mon corps s’est rétabli. Je pouvais à nouveau courir Et marcher sans soucis. Je rend gloire à Dieu. Shalom.

Sœur Cheronne

 

Shalom au peuple du Seigneur Jésus Christ.

Je suis votre frère Phinées du Cameroun je viens rendre ce témoignage pour la gloire de notre Dieu.

En fait, c’était le 18/03/2020 pendant que j’étais au travail, chez un client à Sable pour ceux qui connaissent Douala, aux environs de 9h, en train de dresser les chiens.
Il est à noter, qu’auparavant , je n’ai jamais eu de soucis avec mes reins. J’ai senti une flèche percer mes reins au beau milieu de la colonne vertébrale et je l’ai arraché et renvoyée.
Mais la douleur a commencé à s’accentuer, j’étais avec l’un de mes élèves et je ne lui ai rien dit à propos.
J’avais subitement mal au point où même lever le pied était devenu difficile.

Mais, avec la foi j’ai forcé et j’ai conduit la moto et travaillé dans trois autres sites.

Mais la fin du troisième site, je suis incapable:
de m’asseoir, de me courber et de bien lever le pieds.
J’ai donc dit à mon élève de bien vouloir nous conduire car je suis attaqué dans ma chair.

Nous sommes sortis du site et j’ai écris dans le forum commando que j’avais besoin de prière urgemment pour mes reins.

Les frères du groupe n’ayant pas réagit peut être faute de connection, j’ai appelé mon pasteur le Rev Samuel BAHOYA qui lui aussi ne prenait pas le téléphone, comme c’était fort la douleur, j’ai pensé appeler son épouse Maman BAHOYA afin qu’elle lui passe le téléphone pour qu’il prie pour moi.

Elle a décroché puis je lui ai dit: “maman ça ne va pas j’ai reçu une flèche dans mes reins” et elle m’a dit: papa est sorti et puis elle a prié pour moi et je suis parti avec cette douleur j’ai forcé pour monter sur la moto. C’était comme si mes reins allaient se diviser en deux et que chaque rein allait quitter.
Je ne pouvais pas rester droit sur la moto et je me soutenais en arrêtant le porte bagage par derrière.
Bref, lorsque j’arrive chez moi, j’ai porté l’autre pieds pour le faire descendre de la moto, puis j’ai pu par la grâce du Seigneur monter les escaliers et arriver chez moi je me suis assis et j’ai expliqué ce qui m’était arrivé à mon épouse qui voyait que j’allais mal,
Puis mon téléphone a sonné c’était mon pasteur il m’a dit: “as tu l’huile d’onction ?” J’ai répondu “oui” il m’a dit met l’huile sur tes reins et rappelle moi.
Ce que j’ai fait et je l’ai rappelé je me suis agenouillé et j’ai imposé ma main droite sur mes reins et voici il éleva la voix et pria pour moi à la fin de la prière, je me suis courbé en ramenant ma tête sur mes genoux ce que j’étais incapable de faire précédemment devant mon fils Johnson à qui j’avais précédemment demandé de descendre nourrir les chiens puisque je ne pouvais pas le faire. À la fin de la prière, Lui et moi sommes descendus et avons nourri les chiens puis nous sommes remontés et j’entends une voix qui me dit, c’est vrai tu as été guéri mais ton mal était très sérieux il faut prendre quelques anti inflammatoires. j’ai dit à cette voix “non” je ne le ferai pas: l’oint du Seigneur a prié pour moi la douleur est partie sans médicaments donc je ne prendrai aucun médicament. Le lendemain matin j’ai senti des douleurs et j’ai di à Satan souvient toi de ce que je t’ai dit hier.
Les symptômes m’ont quitté jusqu’à ce jour. Puis, j’ai écris au pasteur pour lui dire merci.

Je sais une chose le Dieu de BAHOYA Samuel est vivant. Gloire à Jésus Christ

Shalom!

Frère Phinees. K

Ca faisait plusieurs semaines que je souffrais dans mon corps, les courbatures les fourmillements, les violents maux de tête, au point où je perdais parfois la vue pendant dix minutes et puis elle revenait très flou, la poitrine qui chauffait à l’intérieur et je sentais très mal au niveau du coup et le long des épaules. J’ai fait une composition des feuilles naturelles que j’ai bu pendant trois jours, je me suis sentie un peu soulagée, le quatrième jour, les mêmes symptômes ont repris. Mardi le 07/04/2020 pendant que le pasteur Samuel BAHOYA prêchait, il disait: “Dieu est toujours là près de nous, il suffit juste de Lui dire Seigneur voici le corps que Tu m’as donné, il a mal à tel et à tel endroit”. Lorsqu’il a fini de dire cela, j’ai commencé a répéter la même chose en citant les endroits où j’avais mal. A l’instant, je me suis sentie en forme, j’ai dormi, le lendemain je me sentais encore plus bien. Maintenant, je me sens en parfaite forme. Je remercie le Seigneur de m’avoir fait expérimenter la guérison Divine. Merci Seigneur pour ma guérison. Que Dieu bénisse mon pasteur papa Samuel. Shalom!

Soeur Dolie N

 

Depuis mardi, je souffrais des violents maux de têtes, et du coup ça me rendait nerveux à la maison et au travail. Alors hier, quand le Pasteur a fini la dernière prière, je me suis déconnectée, mais ça n’allait toujours pas. A 5h du matin, je me suis levée pour prier, la Bande du Prophète jouait, pendant que suis à genoux pour prier, le Prophète dit dans la Bande: “Toi la Dame qui souffre de violents maux de têtes, tu crois JESUS Christ t’a guéri, lève la main dis Amen et reçoit ta guérison”. J’ai exécuté, du coup, à l’instant, j’ai ressenti le mal 5 à 10mn, je n’ai plus rien ressenti. Jusqu’à présent, je peux baisser la tête sans soucis. Je rends grâce à DIEU pour cela.

Sans oublier que j’avais demandé au SEIGNEUR que je ne veux pas seulement écouter qu’Il a guéri les gens à travers la Bande, je veux aussi expérimenter cela. Je crois qu’Il m’a répondu.

Sr Line

 

Je rends de multiples actions de grâces au Seigneur Jésus pour ma délivrance. J’étais très mal en point et ne respirait pas correctement, mon corps était lourd comme quelqu’un qui avait plus de 200 kilos et je ne pouvais pas bouger avec des douleurs dans tout le corps. J’ai appelé le Pasteur BAHOYA Samuel au téléphone pour la prière samedi matin. Il a prié et m’a demandé de faire l’onction d’huile. Il a demandé dans sa prière que tous les symptômes disparaissent dans les 24H. Instantanément le mal est parti ainsi que toutes les douleurs. J’ai beaucoup transpiré et J’ai même pu faire un tour dans le quartier alors que je ne sortais pas depuis plusieurs jours. Je rends grâce à Dieu pour tous ses bienfaits.

Frère Jules

 

Shalom frères et soeurs, mon témoignage pour le message de ce soir. J’écoutais le message et prenais les notes, comme la table était un peu basse, j’ai commencé à sentir une douleur atroce à la hanche, du coup je me suis redressée avec ma main gauche posée sur la hanche, tout de suite le pasteur a dit : “Il connaissait que tu auras mal sur cet endroit-là prie”. Alors j’ai dit Seigneur, guérit moi stp de ce mal au nom de Jésus. Le mal est parti immédiatement. Je rends grâce au Seigneur de la manière qu’Il conduit notre pasteur Dieu vous bénisse la vôtre en Christ.

Sr Christine

 

Shalom Bien Aimés. Je viens rendre grâce au SEIGNEUR JESUS CHRIST pour la guérison qu’IL m’a accordé. Je souffrais depuis près de 2 semaines des fortes palpitations, douleurs au cœur et des difficultés respiratoires. J’étais dans un combat et mon époux et moi étions constamment dans la prière. Dans la matinée du jeudi 2 avril les choses se sont compliquées et j’ai commencé à m’affaiblir, mon cœur se resserrait et je ne pouvais pas respirer, je ressentais mon corps se refroidir. C’est alors que j’ai demandé à mon mari d’appeler le pasteur BAHOYA Samuel, ce qu’il a tout de suite fait. Le Pasteur s’est mis à prier et je n’entendais presque rien de la prière, mais vers la cinquième phrase de la prière, j’ai ressenti la voix du pasteur me transpercer au niveau du cœur, j’ai dit: “Amen” et à ce même moment, j’ai ressenti la vie revenir en moi. Dans cette prière le pasteur Samuel a demandé que tous les examens qui seront faits à l’hôpital soient tous négatifs. Mon époux m’a transporté aux urgences où j’ai été soumis à un check up complet, tout était négatif et quelques heures plus tard, j’ai été renvoyé à la maison. Je béni le Seigneur pour sa présence au milieu de nous. Aujourd’hui Je suis en parfaite santé. Gloire soit rendue au Seigneur. Je voudrais aussi remercier tous les saints qui ont intercédé pour moi, que le SEIGNEUR le leur rende au centuple.

Sr Bernadette . M

 

Le dimanche 21 mars, j’ai été attaqué par une fièvre drôle, qui m’a plongé dans un état grippal, au point où j’ai perdu l’odorat et le goût. Je tenais à peine debout et les vertiges, la fatigue empirait ma situation. Le dimanche matin, lors de la clôture de l’écoute de la bande LA FOI, le prophète a prié pour les malades, et j’étais couché, pouvant à peine écouter la prière. Les trois jours de prière et de jeune annoncé par le Pasteur étaient si difficiles que j’ai pu le faire le 1er et le 3ème jour. Ne voulant pas céder à la panique, j’ai continué réclamer la prière faite par le Prophète, pour ma guérison. Et plus j’écoutais les prédications du Pasteur et la bande LA FOI PARFAITE, mon état de santé s’est amélioré, jusqu’à la guérison. Je rends grâce à Dieu pour tout ce qu’il a fait pour moi… Je peux manger avec appétit, marcher même travailler. Ce qui était impossible il y a quelques jours. Bénit soit le nom du Seigneur.

Fr Baneno N

 

Je viens pas ces écrits rendre des multiples actions de grâces au Seigneur pour ses bontés envers moi .Je me sentais tellement mal en point depuis la matinée d’hier mais je me suis dit que ça aller passer. J’ai forcé pour faire mes tâches journalières. Et vers 17 h j’ai fait mon sport. Mais rien n’a changé. La douleur au niveau des poumons côté droit devenait plus atroce et la sensation d’étouffement plus grande et cela allait de mal en pire. Vers 23 h je me tordais sur le lit car cherchant l’air et je me sentais de plus en plus étouffée. C’est alors que mon mari pris la décision d’appeler le Pasteur BAHOYA SAMUEL. Car moi je ne pouvais plus rien à ce moment-là tellement je souffrais j’avais jamais connu une telle douleur. Pendant la prière je ne pouvais même rien faire même pas dire amen je cherchais l’air. Mais dès que le Pasteur a dit qu’il arrache la flèche pour la renvoyer à l’expéditeur quelque chose s’est passée dans ma poitrine côté droit. C’est comme si quelque chose a été ôté profondément et est quittée et au même instant j’ai dit amen et je suis devenue très calme pour suivre la suite de la prière. Et les douleurs si atroces que je ressentais à ce niveau sont parties avant la fin de la prière .J’ai commencé à respirer normalement. Je n’ai plus ressenti les douleurs, ni l’étouffement .Je rends grâce à Dieu pour cette délivrance instantanée car je ne pouvais pas supporter cette douleur elle était très atroce. Je me sens très bien par la grâce de Dieu. Que Dieu te bénisse richement mon cher papa.

Sœur Anne M

Voici mon témoignage de guérison d’un panaris. C’est dans la matinée du 1er que je commence à ressentir une douleur au doigt de ma main droite (le majeur), avant la soirée, la douleur s’intensifiait, le lendemain matin, le pus s’était déjà formé autour de l’ongle de ce doigt. Comme cela ne suffisait pas, la démangeaison avait envahi toute ma main avec une douleur terrible. C’est pendant l’écoute de la prédication du Prophète BRANHAM “la Foi Parfaite”, pendant qu’il priait pour les malades que j’ai ressentis un mal quitter du côté droit de ma tête et immédiatement la douleur du doigt a commencé à baisser et j’ai su que j’avais déjà ma délivrance. Le pus qui était collecté dans ce doigt a commencé à couler au cinquième jour petit à petit. Je rends gloire au Seigneur pour cette guérison qu’Il m’a accordé.

Sr Berthe N

 

Je suis le frère Valent actuellement à Brazzaville, Congo.En début mars, j’avais reçu un appel de ma mère me disant qu’elle avait fait des songes où en conclusion elle me voyait mort. Le jour d’après j’ai commencé à avoir de la fièvre. J’ai commencé à avoir peur. Et comme ma mère m’avait demandé d’appeler mon pasteur et de lui en parler, elle pourtant qui ne croit pas au Message, j’ai fait ce qu’elle m’avait dit. J’ai écrit à mon pasteur à Yaoundé ainsi que certains frères et sœurs de penser à moi dans la prière. Mais jusque-là ça n’allait pas. Je commençais à avoir la poitrine en feu. Alors là avec un frère ici à Brazzaville, sommes entrés en jeûne. Jusque-là ça n’allait pas toujours. Alors j’ai écrit à certains frères en confessant mes péchés. Jusque-là, je commençais à tousser chaque matin. Puis j’ai demandé à ces frères le numéro du Pasteur BAHOYA, vu que j’ai longtemps communié dans son église. Dès que j’avais fait un voice au Pasteur BAHOYA lui expliquant mon état après m’être confessé, après qu’il ait eu à m’identifier le jour d’après, il m’avait écrit en disant que c’était urgent que je devais le rappeler. Mais faute de connexion, finalement, il m’a écrit en disant qu’il avait déjà prié pour moi que je sois confiant. Vu que j’avais aussi demandé de passer par le commando, il m’a envoyé chez le commando. Le soir même un des frères du commando m’avait appelé, vu qu’on ne pouvait pas joindre d’autres membres du commando, il avait prié pour moi puis nous nous sommes séparés. Le lendemain matin, à mon réveil ma poitrine n’était plus en feu. Juste une petite fièvre était là. Quand je suis passé devant le commando, Dieu a été au rendez-vous, alors quand je pense que lorsque j’étais passé à la cure d’âme à PK10, Il n’avait rien dit sur moi. Alors je loue le Seigneur. Les jours qui ont suivi, je pouvais sentir comment l’ennemi essayait de me faire croire que je n’étais pas guéri mais avec le soutien de certains frère, le Seigneur m’a permis de toujours le repousser. Des jours après à mon réveil, cette fièvre était partie. Tout est revenu à la normal. A Dieu soit la gloire. En passant par cette épreuve, il m’a ramené sur sa voie. Je vous ai dit plus loin que j’avais appelé mon Pasteur. Alors qui est le Pasteur BAHOYA pour moi? Ma conversion au message est une longue histoire mais pour faire, je me demandais toujours où est ma place. J’ai eu des signes mais aujourd’hui, à la date où j’écris ce témoignage. Au environ de 18h, j’étais indécis pour rendre ce témoignage de peur de faire mal à mes frères de Yaoundé où j’ai connu le message. Alors j’ai dit au Seigneur si tu me montre le pasteur BAHOYA ce soir ou s’il m’appelle demain, alors je saurai qu’il est mon pasteur. Je ne vous dis pas la surprise et la joie que j’ai eu, alors que je venais de me réveiller pour prier au environ de 22h, j’ai reçu un appel du pasteur BAHOYA. Dieu est grand, oui je crois qu’il ne fait pas les choses à moitié Et qu’Il fait chaque chose à son temps. Que Dieu vous bénisse.

 

 

 

 

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 18 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez