Retour sur les obsèques du Patriarche MBALLE Martin (Veillée)

Visits: 0

ADIEU AU PATRIARCHE MBALLE MARTIN

QUI ÉTAIT MBALLE MARTIN?

Jamais décès n’aura autant défrayé la chronique par 1 concert de témoignages tous mirobolants, que celui de papa MBALLE Martin, octogénaire parti à 88 ans exactement, après une vie pleinement remplie, tant au plan social en tant que haut commis de l’État aux PTT et grand responsable politique, qu’au plan familial avec sa nombreuse progéniture aux éléments rivalisant de potentialités de tous ordres, sans oublier les qualités personnelles de l’homme qui harmonieusement culminait volontiers dignité, rigueur, intégrité, affabilité, franc parler, sens de l’éthique et j’en passe.

Son amour pour les siens et surtout pour son village natal Yansoki par YASSA était tel que, aussitôt qu’il prit sa retraite il vint s’y installer, malgré les difficultés d’accès et les conditions rebutantes de vie y prévalant à cette époque.

GRANDE VEILLÉE (VEN.11-SAM.12.10.2019)

INTRODUCTION
Après les soirées de recueillement ayant débuté le lundi 07 octobre, puis la levée de corps à 11 heures le vendredi 11 octobre 2019 à l’Hôpital G-O. de YASSA, ce même vendredi  eut lieu la grande veillée, de 20 heures à l’aube, sous la coordination du révérend pasteur Simplice ESSOH KOUM, gendre de son état dans cette famille.

L’ambiance de recueillement fut d’abord copieusement entretenue par l’exécution de cantiques tirés du riche répertoire des milieux protestants, œuvre de la talentueuse sœur NGANDO qu’accompagnait à merveille le groupe Délivrance.

Quelque temps après l’arrivée du pasteur la louange fut engagée, conduite par l’intarissable frère Paul YOGO, et suivie du service de la Parole.

 

PRÉDICATION
Thème: “Le choix: le conseil de Dieu”

Textes lus:Ge.2:16-17; Deut.30:19; Mt.7:13-14; 1Jn.5:20-

Prédicateur: rév. pasteur Aaron PIGLA.

CONDENSÉ
Partant de la lecture des textes ci-dessus mentionnés et de la connaissance particulière qu’il disait avoir du défunt, le révérend pasteur Aaron PIGLA, très décontracté, traita son thème qu’il intitula “Le choix: le conseil de Dieu”, en ces mots:

“Dans les différentes circonstances de la vie, chacun est appelé à opérer des choix, et parmi ces choix il y a celui, fondamental, du lieu où l’on passera sa destinée éternelle.

Et chacun mange les fruits, bons ou mauvais, des choix qu’il a lui-même faits.

Ainsi, si tu te plains aujourd’hui, c’est certainement à cause des mauvais choix que toi-même tu as faits à tels ou tels moments de ta vie.

Au commencement du monde, les 1ers êtres humains que Dieu avait créés, Adam et Ève, quand Dieu leur demanda de choisir entre l’arbre de la vie et l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils choisirent l’arbre de la connaissance du bien et du mal: les

maladies, les gens qui meurent, les souffrances de toutes sortes, proviennent de ce choix-là.

C’est Adam et Ève qui firent le choix, mais nous aussi nous en souffrons parce que dans Deutéronome 30:19 Dieu avait dit: “toi et ta postérité”.

La Bible dit que l’arbre de la connaissance du bien et du mal était “agréable à la vue”: quelquefois les yeux nous trompent.

C’est ainsi que, quand Abram demanda à son cousin Lot de choisir le 1er,et que Lot choisit la plaine de Sodome et Gomorrhe belle et florissante, il ne savait pas que plus tard tout cela allait être brûlé par le feu du ciel, et que lui-même Lot allait sortir de là bras ballants, ayant perdu femme et enfants et tous ses biens.

Lorsqu’Israël aussi refusa la conduite de Dieu et choisit d’être conduit par 1 roi comme les autres nations de la terre, cela lui causa toutes sortes d’ennuis dont ce peuple souffre encore jusqu’à ce jour.

Toutefois il y eut aussi des gens qui firent de bons choix.
Prenons Abed-Nego, Méschac et Schadrac: ils choisirent de mourir plutôt que de se prosterner devant une idole, alors quand ils ont été jetés dans la fournaise ardente, Dieu est venu les en délivrer.

À cause du mauvais choix d’Adam et Ève, Dieu les chassa du jardin, mais en même temps Dieu fit cette promesse selon laquelle cet Arbre de Vie qu’ils avaient refusé allait revenir se faire chair et sauver l’homme.
C’est pourquoi quand Jésus est venu, Il a dit: “Je suis cet Arbre que votre ancêtre Adam aurait dû manger, Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, et rien ne peut arrêter cette vie-là”, et Jésus l’a prouvé parce que quand on L’a mis à mort et qu’on L’a enterré, 3 jours après Il est ressuscité des morts.

Jésus a dit qu’il y a deux chemins:

-un chemin spacieux, menant à une porte large,
-et un chemin resserré, menant à une porte étroite,
et Il nous conseille d’entrer par la porte étroite, la porte de la rigueur, car Dieu veut des gens qui Lui ressemblent, et alors Il a 1 filtre, c’est Sa Parole.

Si tu veux être véritablement chrétien, il y a des choses que tu dois sacrifier et naître de nouveau, afin que tu sois un avec cette Parole: tu dois accepter le sang de Jésus et être baptisé au Nom de Jésus, Jésus Qui est non pas une 2e Personne, mais le Dieu Tout-Puissant Qui S’était fait chair.

Que la multitude ne trompe personne: si Jésus a dit qu’il y aura peu qui emprunteront le chemin resserré, c’est parce qu’il y a peu de gens qui veulent vraiment aller au ciel; la plupart aiment rester avec leurs péchés, raison pour laquelle quand ils entrent là où l’on prêche le plein Évangile, ils sortent et s’en vont.

Le dernier passage que nous avons lu dit: “Dieu nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable, et nous sommes dans le Véritable”.

Pas “nous serons”, mais “nous sommes” au présent: c’est dire que dès maintenant, si tu es en Jésus-Christ, tu as part à la guérison, au salut, à l’enlèvement, à la vie éternelle, et par conséquent tout chez toi doit être Jésus-Christ”.
Après l’exécution du cantique “Aujourd’hui Tu

m’appelles”, un appel à l’autel fut lancé, et quelques âmes y répondirent.
Le service religieux céda bientôt la place à la traditionnelle tasse de café que chaque participant fut invité à aller chercher à l’un des multiples points de ravitaillement de son choix, histoire de refaire ses forces, puis le groupe Délivrance, avec à sa tête son mentor de toujours le révérend Fleurie BEUTCHOU, de son nom d’artiste Kalfus Bloem, prit le relais pour un concert de musique religieuse non stop jusqu’au matin du samedi 12 octobre 2019.

Thomas MBEBI

 

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 28 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez