Echos du Grand Week-end au Love Divine Sanctuary Culte du dimanche

Visits: 2

Culte du Dimanche 04 Août 2019

Depuis le Love Divine Sanctuary

Louange: Rev. BEUTCHOU Fleurie

Intervenant : Pasteur BAHOYA Samuel

Références bibliques: Apocalypse 5 ;Apocalypse 6

Le Culte du Dimanche restera à jamais gravé dans les mémoires de ceux qui l’ont suivi, tant la richesse de ses enseignements n’est plus à démontrer. Après lecture des communiqués (1), le Pasteur Samuel BAHOYA va prodiguer quelques conseils (2) qui le conduiront à faire une escale sur l’exhortation entamée vendredi 02 Août à l’occasion de la Sainte Cène (3) avant d’introduire la Bande, sermon du jour (4).

 

1- LES COMMUNIQUÉS

 

Plusieurs communiqués ont été lus par l’homme de Dieu, notamment:

– le décès de la Soeur TENE

-réunion familiale suite au décès du frère dénommé “Homme de Dieu” prévue le 1er week-end de Septembre

– la double célébration des mariages religieux le 10 Août, l’un au LDS Douala (Gedeon et Mystère) et l’autre à Shalom Tabernacle Edea

– la célébration du 5e anniversaire de mariage du couple Kosky

-les 38 ans de mariage du couple BAHOYA le 16 Août 2019

– le Lancement officiel du Christian’s Camp le 05 Août à Makak

– la lecture des demandes de baptême

Au terme de ces communiqués, le Pasteur BAHOYA Samuel va prodiguer quelques conseils en guise d’exhortation.

 

2- LES CONSEILS

“Je vous aime tous, votre amour me fortifie; vos critiques m’affaiblissent; mais mon amour est au-dessus de vos critiques et de vos haines, car l’amour émet des vibrations plus fortes”, déclara l’homme de Dieu. Nous devons nous aimer comme l’a dit le Seigneur Jésus “Je vous donne un commandement nouveau: aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés”, non pas d’aimer comme soi-même, mais comme Dieu nous a aimés c’est à dire lorsque nous étions haïssables, malfaiteurs et autres, Christ est mort pour nous. Cela n’est pas à dire que l’amour ne reprend pas, car le Véritable amour corrige, redresse, agit même quand il le faut. “Il n y a pas de fumier où on jette les humains”, c’est pour cela que nous devons apprendre à nous encourager, à reprendre les autres pour les ramener sur le chemin.

“Chaque chose que nous faisons a des répercussions”, poursuivra-t-il. L’homme de Dieu va illustrer son propos en parlant de l’effet papillon, expérience utilisée pour démontrer comment un battement d’ailes du papillon peut provoquer une tornade ou un ouragan ou une tempête dans une autre localité. Il fera ainsi allusion à trois histoires instructives:

-l’histoire d’un soldat combattant à cheval qui, n’ayant pas regardé si les vices du cheval étaient bien fixées, perdit son cheval, mourut lui-même en guerre, et donc la nation perdit la guerre à cause des vices non vérifiées.

– L’histoire de l’élève qui, pour avoir perdu son stylo, échoua son examen; n’obtînt pas son diplôme, ne pût avoir du travail, et donc pas d’argent, sombra dans la pauvreté, le célibat, puis la dépression avant de se suicider et de mourir.

L’histoire du cheval attaché à l’arbre, qui, détaché par un démon, alla brouter le verger du voisin, fut tué par la femme du verger, qui fût à son tour tuée par le propriétaire du cheval, qui fût tué par le Propriétaire du verger et dont la ferme fut brûlée par les enfants du Propriétaire du cheval tué.

L’homme de Dieu utilisa ces images pour nous démontrer combien nous devons toujours faire attention aux petites choses que nous négligeons; nous devons veiller sur ces petites choses selon Lamentation 1:9.

Songeons à faire le bilan de santé, ça peut nous éviter des cancers, la prostate et bien d’autres maladies. C’est comme le péché, lorsqu’il n’est pas confessé il engendre d’autres péchés.

C’est sur ces paroles que le Pasteur reviendra sur la question des marraines et sur la façon de célébrer les mariages pour exhorter à plus de vigilance dans la façon de faire, car certaines profitent pour détruire les couples, tandis que d’autres jeunes souffrent une fois mariés à cause de l’endettement dû à l’organisation luxueuse du mariage.

Le Pasteur BAHOYA dira ceci: « vous aurez des situations qui vont vous apitoyer, mais résistez, démontrez le contraire. Car j’aimerais que chacun de vous, que chaque cœur soit élevé à la hauteur, non pas du message de BAHOYA qui n’en a pas, mais à la Parole du Seigneur. C’est alors que cette Parole va vous changer, vous régénérer. Quand vous arriverez au soir du 7e Sceau, vous serez des gens changés ».

C’est par ces paroles que l’homme de Dieu entrera dans son sermon entamé vendredi.

 

3-RETOUR SUR L’EXHORTATION ENTAMEE VENDREDI: LE TITRE DE PROPRIETE INCONTESTABLE

Après lecture du texte d’Apocalypse 5 dans son entièreté, revenant sur l’exhortation entamée vendredi, le Pasteur Samuel BAHOYA va se baser sur la prédication du Prophète Branham intitulée “La Brèche entre les Âges de l’Église et les sept Sceaux”, à partir du Paragraphe 103.

En effet, après avoir créé l’homme, Dieu lui donna la domination sur la terre. Il avait cette grande gloire d’appeler, de penser ou de parler pour que la chose arrive car il avait la Parole parlée. Il avait droit à la vie éternelle, à l‘Arbre de vie et à la terre. Trompé par la ruse de satan qui passa par Eve, Adam tomba dans le péché et perdit sa position: il ne pouvait plus dominer. Le mal s’infiltra. Satan profita pour s’emparer du Titre de Propriété mais il ne parvint pas, car selon le Prophète William Marrion BRANHAM, “Il avait les mains sales”. Ce titre de propriété qui donne droit à la terre retourna à son Propriétaire Originaire: Dieu. Satan ne pouvant créer, pervertit, apporte des guerres, des maladies. Cependant selon Esaïe 55, la restauration devait arriver. Dieu vînt au secours de l’homme en Parent Rédempteur pour racheter, restaurer, en versant son Sang pour le salut de l’humanité. Il faut le savoir, Dieu ne peut pas nous redonner le Titre de Propriété comme ça, car nous sommes tombés”, dira l‘Homme de Dieu. Il est certes Amour mais Il est aussi Juste, et sa Justice fait qu’Il ne peut pas briser sa propre Parole. Pour restituer ce Titre de Propriété Incontestable, il faut se confesser, se repentir, revenir sous le Sang versé par Christ venu comme un Parent Rédempteur.

La confession du péché met fin au mariage avec le péché. Le péché retourne à son origine c’est-à-dire à satan car c’est lui qui pèche dès le commencement (1Jean3:8).

La preuve que le péché retourne à son origine c’est lorsque le pécheur ayant confessé devient un fils de Dieu, retrouvant ainsi sa position originelle et manifeste le 3e Pull, la Parole Créatrice.

Avec ce Titre de Propriété incontestable, on peut “Commander, ordonner et la chose arrive”.

Frère Branham dira dans son Message Possédant les portes de l’Ennemi: “Dans l’Église du Dieu vivant se trouve la puissance de changer le péché, de le regretter, de recevoir le Baptême du Saint-Esprit”. Nous pouvons vaincre chaque maladie, avoir la paix en nous. Nous sommes des fils et des filles de Dieu, nous ne serons pas, nous sommes dans la continuelle présence de l’Esprit Saint.

 

Sur ces paroles de réconfort, de restauration, l’Église en liesse fut conviée à la prière de repentance.

Ce fut la fin pour cette première partie avant la reprise dans l’après-midi pour l’écoute du sermon du Jour.

 

Après l’Agape, la cérémonie de baptême des âmes ayant accepté de donner leur vie au Sauveur Jésus Christ, ce fût la reprise du Culte qui démarra par la louange. Au terme de celle-ci, le Pasteur Samuel BAHOYA fit son intervention pour le lancement officiel de l’écoute des Sept Sceaux. Le 1er Sceau fût alors introduit. A 17h précises, tenant sa Parole, le Pasteur reviendra à la chaire après interruption de la Bande, pour faire la dernière prière et congédier l’Assemblée.

Samuel DIBAMBA

 

En Images

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 7 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez