SérieToute l'actualité

LA RESPONSABILITE PASTORALE DE SE GARDER DES ENSEIGNEMENTS ERRONES.

Views: 4

LA RESPONSABILITE PASTORALE DE SE GARDER DES ENSEIGNEMENTS ERRONES.

 

Ici, il est question pour le Pasteur de veiller sur lui-même et sur le troupeau, se méfier des faux enseignements. Laissons la Parole de Dieu elle-même nous instruire dessus directement.

« Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Eglise de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang. » (Act 20:28)

« Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau,… » (Act 20:29)

« …et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux. » (Act 20:30)

« Retiens dans la foi et dans l’amour qui est en Jésus-Christ le modèle des saines paroles que tu as reçues de moi. » (2Tim 1:13)

« …attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. »

(Tite 1:9)

Le travail pastoral d’un vrai ministre de l’Evangile. « Pour toi, dis les choses qui sont conformes à la saine doctrine. » (Tite 2:1)

La meilleure façon de combattre l’hérésie est d’enseigner la bonne doctrine qui sort de la Parole de Dieu. La bonne doctrine est un enseignement sain.

Il est recommandé au pasteur de connaitre et de pratiquer la séparation biblique qui est une arme efficace pour combattre les doctrines erronées même les plus subtiles.

Le problème de fausse doctrine apporte un coup presque fatal entre les ministres et le corps du Christ tout entier.

Etant donné que le problème de la communion fraternelle se pose avec acuité dans nos sociétés aujourd’hui, nous trouvons nécessaire d’évoquer ça ici afin que les Pasteurs prennent connaissance du sujet de la séparation biblique qui est l’arme spirituelle que Dieu donne à ses enfants afin de maintenir une communion fraternelle donnant la joie véritable tel qu’il est dit dans (Jean 1 :3-7) «- Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son fils Jésus-Christ. – Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite1. La joie parfaite en Christ est le résultat d’une pure communion avec le Père et le fils et frères et sœurs en Christ. – La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. – Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. – Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. »

La séparation biblique n’est pas seulement une arme contre le mouvement œcuménique qui est le premier instrument qu’emploie le diable pour souiller le chrétien dans sa communion avec Dieu. Elle est aussi pour ceux qui ne font pas partie du mouvement œcuménique mais qui se laisseront souiller par des compromis.

Les trompettes de l’œcuménisme, du dialogue interconfessionnel, des prétendus enfants d’un même Dieu sonnent un peu partout, faisant des victimes même parmi les cercles des évangéliques conservateurs ou fondamentalistes. Mais hors de ce mouvement, il y a aussi des évangélistes non conservateurs qui s’éloignent du fondamentalisme biblique attribuant le salut aux mortels alors que le salut n’est qu’en Jésus-Christ Seigneur et Sauveur. Pour ceux-là comme pour ceux de l’œcuménisme, savoir s’en tenir à la Parole.

Sur ce, bon jeudi et à jeudi prochain.

 

Jules Pierre Moune

Éditeur de La Plateforme, Il peut Publier et supprimer un Article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 20 =


0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez